Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Fraude à la viande dans l'Union...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
a.nonymous



Messages : 12383
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Fraude à la viande dans l'Union...   Sam 09 Fév 2013, 12:12

La libre circulation des marchandises est inscrite dans les traités de l'Union... Ce principe offre de nombreux avantages mais il montre ses limites dès lors que certains fraudent sur les produits échangés...

Dans le cas présent, ce qui est très certainement une fraude d'une société étrangère est venu dans un premier temps ternir l'image de la filière agro-alimentaire française vis-à-vis des autres partenaires européens avant qu'il soit révélé que la viande incriminée était d'origine roumaine...

La question que l'on doit se poser est de savoir si cette société est un mouton noir isolé ou si les sociétés de certaines pays fraudent régulièrement pour s'imposer face à leurs concurrents ?

On peut et on doit légitimement et en toute objectivité se poser cette question quand on voit les différences de prix entre produits et services de différents pays de l'Union... Il est en effet tout à fait possible que l'absence d'harmonisation salariale, sociale et fiscale n'explique pas à elle seule certains écarts....

Citation :
09/02/2013 à 00:11
La viande de cheval vendue comme du boeuf était d'origine roumaine

La découverte de cheval dans des lasagnes censées être au boeuf a provoqué un scandale au Royaume-Uni --où le cheval est vénéré et sa consommation taboue-- et entraîné le retrait vendredi des plats incriminés en France et en Suède.

La viande de cheval trouvée en importantes quantités au Royaume-Uni (voire à hauteur de 100%) dans les lasagnes de la marque de produits surgelés Findus était d'origine roumaine, a indiqué l'entreprise française Comigel, qui distribue ses articles dans 16 pays.

Dans un premier temps, elle avait été présentée comme étant d'origine française, par les autorités sanitaires du Luxembourg, où ces plats ont été préparés. Cette source a précisé que la viande avait été frauduleusement étiquetée "viande bovine".

Les lasagnes en question étaient vendues par la société luxembourgeoise Tavola, filiale de l'entreprise française Comigel.

Après avoir gardé le silence pendant plusieurs heures, Comigel a annoncé vendredi après-midi le retrait de "tous les produits liés à ce fournisseur", sans le nommer.

En soirée, la chaîne de supermarchés Aldi a annoncé que deux autres plats préparés distribués au Royaume-Uni par Comigel -des lasagnes et des spaghettis bolognaise- de la marque Today's Special contenaient entre 30% et 100% de viande de cheval.

Le producteur suédois Findus, de son côté, a décidé de retirer des rayons français trois plats préparés - des lasagnes à la bolognaise, du hachis parmentier et de la moussaka - après avoir retiré lundi les lasagnes incriminées au Royaume-Uni, où elles étaient vendues en supermarché.

En fin de journée, Findus a annoncé une mesure similaire en Suède, pour les lasagnes surgelées.

Le groupe suédois, qui a présenté ses excuses, a cependant insisté sur le fait qu'il n'y avait pas de risque pour la santé.

Mais pour le Premier ministre britannique David Cameron, cette "histoire très choquante est tout à fait inacceptable". Elle suscite un problème "de confiance", a-t-il estimé depuis Bruxelles, insistant sur la nécessité d'étiqueter correctement les produits.

L'agence française de répression des fraudes a, elle, dénoncé une "tromperie".

Au Royaume-Uni, l'affaire revêt aussi une dimension culturelle: la viande équine n'est normalement pas disponible dans le commerce, contrairement à la France ou la Suisse, où elle est réputée pour sa tendreté.

La découverte "n'est pas agréable en particulier pour les consommateurs britanniques", a reconnu Findus.

Au Royaume-Uni, pays par excellence des courses équestres, le cheval est l'un des principaux récipiendaires de la version animalière de la Victoria Cross, distinction militaire suprême de l'armée britannique.

Le scandale sur la viande chevaline a éclaté à la mi-janvier: les autorités irlandaises en découvrent dans de la viande hachée produite au Royaume-Uni et en Irlande, et écoulée dans ces deux pays. Des dizaines de millions de steaks sont retirés des étals, et Burger King change de fournisseur, par mesure de précaution.

Mais l'affaire s'amplifie quand l'Agence britannique de sécurité alimentaire (FSA) annonce la détection de cheval dans des lasagnes.

La FSA estime qu'il n'y a pas de risque pour la santé. Mais elle suscite l'inquiétude en demandant dans le même temps à Findus d'effectuer "des tests pour identifier la présence éventuelle dans les lasagnes de phenylbutazone", utilisé pour traiter la douleur chez les chevaux. Les animaux soignés avec ce médicament sont interdits de consommation humaine, par crainte de "risque pour la santé", précise la FSA.

A ce stade, Scotland Yard n'a pas ouvert d'enquête.

Les autorités sanitaires britanniques évoquent deux "causes possibles". "La première relève d'une grave négligence, mais la deuxième hypothèse est de nature pénale (...) si quelqu'un a délibérément substitué un produit à un autre", selon la FSA.
Source: http://actu.orange.fr/monde/la-viande-de-cheval-vendue-comme-du-boeuf-etait-d-origine-roumaine-afp_1345378.html

Citation :
VERSION CONSOLIDÉE DU TRAITÉ SUR LE FONCTIONNEMENT DE L'UNION EUROPÉENNE
Article 26
(ex-article 14 TCE)
1. L'Union adopte les mesures destinées à établir ou assurer le fonctionnement du marché inté­rieur, conformément aux dispositions pertinentes des traités.
2. Le marché intérieur comporte un espace sans frontières intérieures dans lequel la libre circu­lation des marchandises, des personnes, des services et des capitaux est assurée selon les dispositions des traités.
Source: http://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=OJ:C:2010:083:0047:0200:FR:PDF
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14519
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Fraude à la viande dans l'Union...   Sam 09 Fév 2013, 15:14

il y a bien une solution Exclamation

Stop au steak, soyez végétarien
Guy Duplat

Mis en ligne le 06/02/2013

Le livre d’Aymeric Caron est un vibrant plaidoyer antiviande.

Attention, ce livre peut changer votre vie. Le plaidoyer d’Aymeric Caron contre la viande et pour le végétarisme est si complet, et parfois si convaincant, que vous pourriez bien revoir vos habitudes alimentaires. Ce journaliste, qui participe depuis septembre à l’émission "On n’est pas couché" de Laurent Ruquier, est végétarien depuis vingt ans. Il a collecté, pour ce livre, toutes les études autour de la question pour tenter de démontrer que non seulement cela évite l’énorme souffrance animale, mais que c’est aussi meilleur pour la santé et la planète. En dehors des questions éthiques que pose l’exploitation des animaux par l’homme, le végétarisme, ou du moins la baisse de la consommation de viande, est même devenu, écrit-il, une nécessité pour la planète. On devra tous un jour y passer.

Dans la vie courante, est-il difficile de faire son “coming out” comme végétarien ?

J’assume complètement ce choix. Mais je suis végétarien depuis vingt ans, après avoir vu un reportage sur la condition des animaux d’élevage et leur abattage. Il est vrai qu’au début, j’avais un peu honte de l’avouer quand je voyais la tête des gens qui me regardaient presque comme un anormal, un marginal, à la sensiblerie maladive, un homme trop austère. Une actrice américaine qui joue dans Ally McBeal, Portia de Rossi, est à la fois végétalienne (des végétariens plus radicaux qui refusent les dérivés des animaux comme les œufs et le lait) et homosexuelle. Or, selon elle, il est plus compliqué de se déclarer végétarien que gay car dire qu’on est homosexuel ne concerne finalement que soi-même et ne change pas la vie des gens autour de soi, mais se dire végétarien perturbe l’autre, le juge dans son comportement de mangeur de viande. Il y a d’ailleurs des liens entre ces deux causes, on voit aujourd’hui des "veggie-pride" comme il y a des "gay-pride".

Mais pourquoi vous êtes-vous arrêté au végétarisme sans devenir végétalien ou végane, c’est-à-dire celui qui refuse toute forme d’exploitation animale, y compris les zoos ou la fabrication du cuir ?

Aller jusqu’au bout ? Mais où est ce bout ? Cela devient compliqué et touche à des questions philosophiques. Pour moi, ce fut la découverte de la souffrance animale qui fut capitale. Mais les véganes vont plus loin et refusent toute exploitation animale, comme les zoos, l’équitation et même le miel qu’on prend aux abeilles. Je partage souvent leurs avis mais je n’étais pas contre prendre un peu de lait, surtout s’il vient d’un petit élevage où cela se passe sans souffrance. Je ne bois cependant plus de lait depuis que j’ai vu la réalité des élevages de vaches laitières. La question est difficile, Gandhi disait déjà que le simple fait que nous existions est déjà une agression vis-à-vis de la nature. Comment faire en sorte que la pression qu’on exerce sur la nature soit minimale ?

Vous êtes aussi “antispéciste”, c’est-à-dire que vous refusez l’idée qu’il y ait des espèces qui domineraient d’autres et pourraient les exploiter ou les manger. C’est la suite du combat contre le racisme ou pour les femmes, où là aussi, on combattait l’idée de segmenter les hommes, entre dominants et dominés ?

Bien sûr, le combat des femmes est encore très actuel. Elles n’ont parfois reçu des droits élémentaires qu’il y a peu. Longtemps, on a catégorisé les humains. Avec le monde animal, c’est un peu la même chose. On a longtemps réifié l’animal sans se rendre compte qu’il est bien plus proche de nous qu’on le croyait, que le "propre de l’homme" n’existe pas. On l’admet déjà avec les grands singes. On le voit chaque jour avec ses chiens et chats qui nous comprennent bien mieux que nous ne les comprenons.

Vous dites qu’être végétarien est meilleur pour la santé.

D’abord, il n’y a pas de danger, pas de carences à être végétarien contrairement à ce que disent encore les recommandations du ministère français de la Santé qui prônent de la viande dans les cantines scolaires. Les protéines végétales (dans le soja, les lentilles, etc.) sont aussi efficaces que les protéines animales. De plus, des études ont montré que les végétariens pourraient vivre plus longtemps et une étude toute récente d’Oxford dit qu’ils sont moins affectés par les maladies cardiovasculaires et les cancers. Le végétarisme n’affecte ni les performances sportives ni celles au lit. Inversement, il y a les méfaits pour la santé de l’élevage industriel : trop d’antibiotiques, parfois encore des hormones, les maladies de la vache folle, H1N1, etc.

Vous affirmez aussi qu’il faudra de toute façon passer au végétarisme ou du moins diminuer sa consommation de viande, car la terre ne peut absorber tant de mangeurs de viande.

L’élevage animal est un gâchis pour la planète, responsable à lui seul de 18 % du réchauffement climatique. Il entraîne des pollutions comme les algues vertes sur les plages bretonnes (à cause de l’élevage des porcs). Pour obtenir une calorie animale, il faut 4 à 10 calories végétales pour nourrir l’animal. Aujourd’hui, 75 % des terres arables servent à la viande (élevage ou céréales pour le bétail). Or, il faudra nourrir demain plus de dix milliards de personnes. La FAO estime qu’il faudra doubler la production de viande pour répondre aux besoins en 2050. Elle a déjà quadruplé depuis cinquante ans. Cinquante à soixante milliards d’animaux finissent déjà chaque année dans nos assiettes. Il est impossible de donner à toute la planète la consommation de viande des Etats-Unis et d’Europe. Notre consommation de viande n’est possible que grâce aux céréales venues des pays du Sud.

Il y a eu déjà des livres fracassants sur ce sujet, comme “Faut-il manger les animaux ?” de Jonathan Safran Foer. Votre cause progresse-t-elle ?

Nos impôts continuent à aider le secteur de la viande via des subsides européens et des campagnes françaises. Arrêter la viande s’intègre dans une démarche plus générale qui touche aussi à l’énergie par exemple : c’est réfléchir à l’avenir de notre planète. Evidemment, on se heurte à des lobbies, mais arrêter ces élevages industriels, ce pourrait être aussi donner une nouvelle vie à la paysannerie qui est décimée dans nos pays.

"No steak" par Aymeric Caron, Fayard, 358 pp., env. : 19 euros.
http://www.lalibre.be/societe/sciences-sante/article/795302/stop-au-steak-soyez-vegetarien.html
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fraude à la viande dans l'Union...   Sam 09 Fév 2013, 16:43

Et que deviendront les carnivores? La nature se serait-elle trompée?
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14519
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Fraude à la viande dans l'Union...   Sam 09 Fév 2013, 20:48

La nature?

Retour aux sources Idea

http://www.hominides.com/html/ancetres/ancetres_australo.php
Et
http://www.hominides.com/html/dossiers/alimentation-prehistoire-nutrition-prehistorique.php

et prise en compte du modernisme de notre alimentation Idea

Contrairement à nos ancêtres, nous n'avons pas à manger des insectes ou des petits animaux (voir le second lien et le graphisme de synthèse à gauche)), si cela nous incommode, et rien, _ à par le fait que l'on peut aimer cela et ne pas souhaiter s'en priver (position très honorable, la question n'est pas là)-, rien, dis-je, ne nous oblige fondamentalement à manger de la viande pour nous garantir une alimentation équilibrée ; ce qu'il faut éviter c'est de se priver de protéines animales ; de ce point de vue la synthèse de droite montre que cet apport est précisément garanti par la modification de notre alimentation moderne, et non l'inverse.

Ceci juste pour dire que la nature n'a jamais fait de l'homme un carnivore, mais bien un omnivore.
Le débat étant plus aujourd'hui, de savoir si la part de la viande n'est pas trop importante au regard de ses besoins naturels.

La question se pose d'une manière un peu nouvelle depuis l'apparition des farines de poisson (vaches folles), et d'autres scandales alimentaires récents (grippe aviaire, boeufs aux hormones, porc aux anti biotiques, etc...) ; si on ajoute désormais la viande de cheval venue de Roumanie que l'on fait passer pour du boeuf (le sujet) Very Happy vous pouvez percevoir que la solution du végétarisme n'est peut-être pas aussi anti-nature qu'il n'y parait.


Dernière édition par Libellule le Sam 09 Fév 2013, 21:29, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fraude à la viande dans l'Union...   Sam 09 Fév 2013, 21:17

J'ai été candidat des Verts à la seule élection de conseillers généraux et de députés qui a eu lieue à la proportionelle (86 ?). Nous avions un quatre pages commun, où à coté de ma photo j'ai mis la mention "amateur de steacks tartares". Je deviendrais végétarien quand les ours polaires feront la promesse de ne pas me tuer ni ne manger s'ils me rencontrent par inadvertance.


Dernière édition par Gérard Massip le Sam 09 Fév 2013, 21:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14519
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Fraude à la viande dans l'Union...   Sam 09 Fév 2013, 21:23

Gérard M.

Je ne cherche à convertir personne, j'expose des éléments de réflexion.
la vôtre est intéressante, car peut-être n'êtes vous plus très loin d'un basculement au végétarisme vu que les ours (et en particulier les ours polaires) sont en voie de disparition

Par Jean-Baptiste Letondeur
L'avenir des ours polaires est menacé à cause du réchauffement climatique, de la fonte de la banquise et à cause du braconnage. Les eurodéputés veulent protéger cette espèce, et d'autres. C'est ce qu'ils ont réaffirmé lors de la session plénière du Parlement européen à Strasbourg qui s'est terminée ce jeudi 7 février 2013.

Un message fort à quelques semaines de la révision de la Convention CITES (Convention sur le commerce international des espèces sauvages de faune et de flore menacées d’extinction) sur la protection des animaux, qui aura lieu en Thaïlande début mars. Quelles sont les espèces les plus menacées aujourd'hui et pourquoi ? Que peut faire l’Union européenne ?

Sandrine Bélier, eurodéputée française du groupe Écologie-Les Verts, répond à ces questions.
http://www.rfi.fr/emission/20130207-sandrine-belier-eurodepute-francaise-groupe-ecologie-verts
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fraude à la viande dans l'Union...   Sam 09 Fév 2013, 21:32

Je suis en train de réfléchir à une invention permettant la survie des ours polaires et d'une de leurs nourriture, les phoques, malgré la fonte des glaces, une sorte de plate-forme flottante permettant le repos des uns et des autres, à poser sur ce qui reste de glaces. Le problème est qu'il faudra rapatrier vers les banquises.

Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14519
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Fraude à la viande dans l'Union...   Sam 09 Fév 2013, 21:38

Bonne réflexion.

Et pour ceux qui auraient envie de faire un tour du monde de la manière dont l'homme se nourrit selon l'endroit où il vit je conseille ce lien qui commence par le rappel de biens belles citations
http://www.reocities.com/Athens/3766/alimentation.html
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fraude à la viande dans l'Union...   Sam 09 Fév 2013, 21:49

excellentes vos interventions Gérard Massip.
Imaginons ce qui va se passer si demain on s'aperçoit que les plats de boeuf ou de poulet, voire les pizzas vendues Halal étaient en fait composées en tout ou partie de porc roumain?

pour Libellule, déjà elle l'a échappé belle, de ne pas se faire croquer comme une crevette grise par nos lointains ancêtres. On note sur sa documentation (intéressante et adaptée) que la consommation de produits carnés diminue. Mais une bonne entrecôte c'est quand même bon, isn'it?

Il est normal que les politiques et les associations écologiques se préoccupent comme le fit José Beauvais de la qualité de l'alimentation, et des fraudes perpétrées par certains margoulins. A quand une réaction de la direction du PMU?
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12383
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Fraude à la viande dans l'Union...   Sam 09 Fév 2013, 22:19

EOLE a écrit:
excellentes vos interventions Gérard Massip.
Imaginons ce qui va se passer si demain on s'aperçoit que les plats de boeuf ou de poulet, voire les pizzas vendues Halal étaient en fait composées en tout ou partie de porc roumain?

Il n'ai pas voulu y faire référence mais il suffit de regarder la polémique qu'il y a eu i y a deux ans suite à la découverte de "trace" de porc dans des saucisses halal pour se faire une idée du scandale que cela ferait:

Citation :
France - Casino retire des saucisses halal suspectes des rayons
mardi 1 février 2011 17h42

PARIS, 1er février (Reuters) - Le groupe Casino (CASP.PA: Cotation) a décidé mardi de retirer des rayons de toutes ses enseignes les saucisses certifiées halal de la marque Herta, a dit un porte-parole du distributeur.

Un laboratoire nantais a semé le trouble dans la communauté musulmane en publiant à la mi-janvier un rapport d'analyses faisant état de traces de porc dans des saucisses de volaille de cette marque.

En conséquence, Casino a décidé de "lancer en parallèle des analyses indépendantes complémentaires afin de garantir le plus strict respect de la certification halal", a indiqué Casino.

Les conclusions du laboratoire nantais ont été démenties par le groupe Nestlé NESZ.PA, propriétaire de la marque Herta, qui s'appuie sur une contre-expertise effectuée à sa demande par un laboratoire allemand.

Cette analyse, appliquant des seuils de détection plus stricts que ceux utilisés par le laboratoire nantais, conclut à "l'absence de traces d'ADN de porc dans les produits concernés", dit Nestlé dans Le Parisien de mardi.

"Nos productions respectent les procédures requises par la Mosquée de Paris, sont validées par elle, et vérifiées sur place par quatre contrôleurs permanents reconnus et agréés par les mêmes autorités religieuses", ajoute-t-il.
Source: http://fr.reuters.com/article/frEuroRpt/idFRLDE71023A20110201

Ceci étant, la vrai question est de savoir si la fraude est une pratique courante de sociétés de certains pays pour remporter des marchés face à leurs concurrents d'autres pays...
Revenir en haut Aller en bas
GUIZMO

avatar

Messages : 294
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: Fraude à la viande dans l'Union...   Sam 09 Fév 2013, 22:50


C'est formidable de s'apercevoir que l'animal est bien plus proche de nous, notamment on l'admet pour les grands singes. OK mais pas trop proche quand même...on entend d'ici les ringards de l'opposition au mariage pour tous , avec tous, qui vont finir par s'étrangler!!! Pour le reste, comme toujours, fuyons les intégristes carnivores ou herbivores.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14519
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Fraude à la viande dans l'Union...   Sam 09 Fév 2013, 22:51

Guizmo, le vegetarisme fuit ces deux extrêmes Idea

Anonymous la réponse est oui, et c'est pour cela que l'on est entré dans l'ère de la malbouffe avec ses effets induits, obésité, cancerogenisation accrue, risques chimio-alteratifs en croissance exponentielle, recrudescence des accidents vasculaires et autres, et ce surtout dans les pays où la sur consommation a remplacé le bien manger, entrecôte occasionelle et bio, incluse (pour vous EOLE)
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 70
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Fraude à la viande dans l'Union...   Dim 10 Fév 2013, 00:23

Libellule a écrit:
La nature?

La question se pose d'une manière un peu nouvelle depuis l'apparition des farines de poisson (vaches folles), et d'autres scandales alimentaires récents (grippe aviaire, boeufs aux hormones, porc aux anti biotiques, etc...) ; si on ajoute désormais la viande de cheval venue de Roumanie que l'on fait passer pour du boeuf (le sujet) Very Happy vous pouvez percevoir que la solution du végétarisme n'est peut-être pas aussi anti-nature qu'il n'y parait.
Grosse erreur les farines ayant étaient mises en cause dans la maladie de la vache folle étaient de nature animale (venant de carcasses de bovins en majorité) et servant aussi à la nutrition des poissons d' élevage.
Faire passer du cheval pour du boeuf, c'est une tromperie, pas un problème sanitaire et peu importe le lieu de la tromperie.
Pour ce qui concerne le végétarisme, chacun fait comme il lui plait, du moment où l'on ne m' impose pas ma façon de manger.

Il y a de très bonne pièce de boeuf non Bio mais qui respecte la nature (bien meilleure que des Bio que j' ai pu goûter)
Enfin attention libellule, avec la nouvelle nutrition en vogue, de ne pas finir dans une assiette. Very Happy Embarassed Question


Dernière édition par mamiea le Dim 10 Fév 2013, 00:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fraude à la viande dans l'Union...   Dim 10 Fév 2013, 00:30

Je propose que les EELV rédigent une loi interdisant
aux bovins de péter car leurs flatulences polluent la haute atmosphère
une autre loi interdisant de manger de la viande ou des produits animaux.

Bon sang les animaux sont des hommes comme "tout le monde". Sleep
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14519
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Fraude à la viande dans l'Union...   Dim 10 Fév 2013, 00:48

Mamiea, vous avez raison à propos des farines, coquille rédactionnelle de ma part.
Heureusement qu'il y de très bonnes pièces de boeuf non bio, mais il y en a aussi des dégueulasses, et elles sont plus nombreuses (les bouchers artisanaux étant désormais bien moins nombreux que les autres circuits de distribution).
côté insectes, ce sont les scarabées et certains vers ressemblant à de gros haricots blancs qui sont en voguet (là j'ai fait exprès de faire la coquille avec le (t) il faut bien se détendre un peu en passant) Very Happy

Eole, les verts ne sont pas mûrs pour le faire (vous remarquez que des verts sans (t) seraient des vers aussi!) Very Happy

c'est mon moment cheers
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12383
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Fraude à la viande dans l'Union...   Dim 10 Fév 2013, 01:26

Mon questionnement n'est pas simplement sur les tromperies sur la nourriture mais plus généralement sur les sociétés domiciliées dans certains pays de l'Union qui profitent de la libre circulation des biens et des personnes tout en grugeant règlements et lois...

Ce sujet a déjà été récemment abordé dans un reportage sur le BTP, voir: http://www.plateaufontenay.net/t909-envoye-special-les-nouveaux-forcats-du-btp

Personnellement je m'interroge par exemple sur comment un intérimaire roumain détaché en France avec frais de voyage et d'hébergement payés peut-être moins cher pour l'employeur qu'un intérimaire français ?

Et pour couper court à toute polémique que pourrait lancer Loïc, cette question n'est en rien xénophobe mais juste économique...
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12383
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Fraude à la viande dans l'Union...   Dim 10 Fév 2013, 01:34

Libellule a écrit:
Mamiea, vous avez raison à propos des farines, coquille rédactionnelle de ma part.
Heureusement qu'il y de très bonnes pièces de boeuf non bio, mais il y en a aussi des dégueulasses, et elles sont plus nombreuses (les bouchers artisanaux étant désormais bien moins nombreux que les autres circuits de distribution).

On pourrait se poser la question du nombre de boucheries artisanales non confessionnelles qui subsistent dans les banlieues de nos grandes villes... Dans certaines villes il n'est ainsi plus possible d'acheter du porc hors de la grande distribution...

La question qui vient ensuite est de savoir pourquoi cette activité de boucher ou charcutier est délaissée par certains et prisée par d'autres ?
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14519
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Fraude à la viande dans l'Union...   Dim 10 Fév 2013, 02:22

Quelque part, tout se tient en effet, dans le traitement d'un tel sujet
http://www.lepoint.fr/societe/viande-la-nouvelle-guerre-de-religion-18-01-2013-1616775_23.php

Par AUDREY LEVY

Avant Noël, ils militaient à coups de prospectus contre l'insoutenable gavage des oies; au Nouvel An, ils réveillonnaient 100% vegetarien

extraits)

A Paris, on ne raconte plus la conversion d'Alain Passard, qui aurait retrouvé l'inspiration dans le rutabaga et le topinambour, et c'est à Jérôme Banctel, bras droit de Senderens, que Cyril Aouizerate, le patron végétarien du très branché Mama Shelter, a fait appel pour son premier vegan fast-food parisien. "Nous voulions sortir des clichés et montrer que le végétarisme peut être joyeux", dit-il. La tendance gagne les cantines. A Paris, le maire du 2e arrondissement, Jacques Boutault (Europe Ecologie-Les Verts), a imposé les "mardis végétariens".

Tous, végétariens endurcis ou convertis de fraîche date, disent vouloir "en finir avec les idées reçues". A commencer par : "La viande, c'est bon pour la santé." Ils expliquent, études à l'appui, que la surconsommation de viande favorise les maladies cardio-vasculaires et certains cancers. "Ces recherches n'ont pas été menées sur des Français et l'élevage américain, avec ses parcs d'engraissement intensif, n'a rien à voir avec le nôtre", rétorque le président du CIV. En France, l'Institut national du cancer considère toutefois qu'une consommation excessive de viande rouge favoriserait l'apparition du cancer colorectal (lire p. 60). Contactée, la ministre de la Santé, Marisol Touraine, refuse de s'exprimer sur le sujet.

Un débat tabou ? "Les liens entre l'Etat, le lobby de la viande et l'industrie agroalimentaire sont très forts, commente Fabrice Nicolino. Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, pour peser dans le marché communautaire naissant, la France a fait le choix du tout-carné. L'industrie laitière nous a fait consommer du lait et de la vieille laitière usée." Certains militants envisagent même de dé- poser un recours contre le Programme national nutrition-santé, qui encourage à consommer des protéines animales une ou deux fois par jour. Et qu'importe si, au ministère de l'Agriculture, on explique qu'il s'agit de promouvoir une alimentation équilibrée. Là où les ayatollahs du soja sont le plus convaincants, c'est sur l'argument écologique. Manger autant de viande est un désastre, et c'est de toute façon intenable. Avec 9 milliards d'humains en 2050, il sera impossible de nourrir avec des protéines animales toute l'humanité. Comme le souligne Aymeric Caron, le modèle carné, qui occupe les trois quarts des terres agricoles de la planète, s'avère peu rentable : "Il faut entre neuf et onze calories d'origine végétale pour obtenir une seule calorie animale."

Selon la FAO, les élevages sont déjà responsables de 70 % de la déforestation. Si l'on tient compte de l'azote des engrais chimiques, du gaz carbonique lié à la production de nourriture et au transport, du méthane des pets et rots de vache et de la fermentation des déjections animales, l'élevage serait responsable pour 18 % des gaz à effet de serre. Plus que tous les transports sur la planète ! Au ministère de l'Agriculture, on dit avoir pris le problème au sérieux. "Nous encourageons l'autonomie fourragère dans les exploitations, cela permet de limiter la dépendance au soja importé et présente aussi un intérêt environnemental car, si on cultive des légumineuses, on fixe l'azote dans le sol et donc on limite le recours aux engrais", détaille Philippe Mauguin, le directeur de cabinet de Stéphane Le Foll.

Un autre argument se fait entendre, celui de la souffrance animale. Tout a été fait pour nous faire oublier la mort de la "bête", la viande était "désanimalisée", le steak ou le jambon sous cellophane nous donnait bonne conscience. Le récent reportage d'"Envoyé spécial" montrant dans les abattoirs des bêtes égorgées à vif, saignées en pleine conscience, en infraction avec la réglementation, a provoqué un électrochoc, en même temps qu'il lançait la polémique sur les conditions d'abattage de la viande halal. Laquelle est devenue un business propice aux dérives.

Des lois sont votées pour mieux protéger les animaux domestiques des mauvais traitements. C'est tout notre rapport à l'animal qui doit changer, plaide la philosophe Marcela Iacub. Le rouleau compresseur des vidéos diffusées sur Internet par l'association de protection animale L214 montrant des élevages de poulets rachitiques dans des cages lilliputiennes ou des cochons piétinant leurs fientes ont terni l'image du bonheur dans le pré. "Les élevages sont devenus des usines à viande et l'animal, gavé d'antibiotiques, une matière première au service de la rentabilisation", dénonce Jocelyne Porcher, ancienne éleveuse, chargée de recherches à l'Inra. "Près de 40 millions d'euros en 2012 ont été mobilisés par l'Etat pour aider les producteurs de porcs à se mettre aux normes en termes de bien-être des animaux : les truies gestantes sont désormais dans des logements collectifs", renchérit Philippe Mauguin.

Reste un point sur lequel tout le monde s'accorde : en finir avec l'élevage industriel intensif. "Il faut rendre à l'élevage ses lettres de noblesse, à la fois pour le respect de l'animal et pour restaurer la dignité de l'éleveur", commente Jocelyne Porcher. En Alsace,Thierry Schweitzer élève dans des conditions trois étoiles 300 truies sur paillis et en plein air. "Nous ne sommes qu'une minorité, regrette le boucher des stars Yves-Marie Le Bourdonnec. Après la crise de la vache folle, les Anglais ont fait table rase de leur modèle industriel." À méditer.

1. "No steak", Fayard, 360 p., 19 euros. 2. "Halal à tous les étals", Calmann-Lévy, 320 p., 18,90 euros.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fraude à la viande dans l'Union...   Dim 10 Fév 2013, 02:40

On commence à manquer de sardines. Il en faut une tonne pour produire une tonne de viande de requin. C'est la nature. Devons-nous supprimer les requins?
Pour en revenir aux délices de la cuisine des navets et autres légumes Verts, il doit bien exister un moyen intelligent de pratiquer des élevages de qualité comme dans l'Aubrac par exemple, de tuer sans barbarie, de consommer modérément, de sélectionner les espèces, de ne pas ravager les fonds marins, de ne pas jeter des quantités incroyables d'aliments... c'est vrai que sur ce terrain les écolos ont leur place, mais pas en donnant des coups de bâton, en jetant des interdits ou en créant des taxes.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14519
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Fraude à la viande dans l'Union...   Dim 10 Fév 2013, 02:47

100% d'accord à tittre perso.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fraude à la viande dans l'Union...   Dim 10 Fév 2013, 03:39

Dans les sources de confusion, Lidl vend du kebab classique, d'un point de vue français, c'est à dire sans porc, et la version grecque au porc, nommée gyros, qui est meilleure. Un marchand a ramassé une contravention à cause de celà, je crois que c'était à Strasbourg.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12383
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Fraude à la viande dans l'Union...   Dim 10 Fév 2013, 04:37

Donc, l'enquête menée par les services de la DGCCRF a permis d'établir le circuit de commercialisation de la viande concernée:

"Le fournisseur de l'usine luxembourgeoise est le groupe français Poujol. Celui-ci a acquis la viande surgelée auprès d'un trader chypriote, qui avait sous-traité la commande à un trader situé aux Pays-Bas, ce dernier s'étant fourni auprès d'un abattoir et d'un atelier de découpe situés en Roumanie."

Et on commence à parler de la motivation qui semble bien sûr bassement mercantile:

"cette opération relève avant tout d'une logique financière qui aurait rapporté plus de 300.000 euros"

Après la question est de savoir le rôle du libre échangisme européen dans cette affaire...

Citation :
Viande de cheval : la fraude aurait rapporté plus de 300.000 euros
Par Les Echos | 09/02 | 14:11 | mis à jour à 17:10

Benoît Hamon, le ministre délégué à la Consommation, pointe que la fraude ou l'erreur de gestion «relève avant tout d'une logique financière». Après une réunion d'urgence, le ministre britannique de l'Environnement a, lui, dit sa crainte d'«autres mauvaises nouvelles» à venir.

Alors que l'affaire de la viande de cheval trouvée dans des lasagnes censées être au boeuf fait scandale outre-Manche , les pouvoirs publics français sont sur la brèche. Benoît Hamon indique dans un communiqué de presse diffusé samedi après-midi qu'il a « demandé à la DGCCRF [Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes] de diligenter immédiatement une enquête ».

Indiquant que les lots concernés ont d'ores et déjà été retirés de la vente par Findus, le ministre délégué à la Consommation précise que « l'enquête menée par les services de la DGCCRF a permis d'établir le circuit de commercialisation de la viande concernée. Le fournisseur de l'usine luxembourgeoise est le groupe français Poujol. Celui-ci a acquis la viande surgelée auprès d'un trader chypriote, qui avait sous-traité la commande à un trader situé aux Pays-Bas, ce dernier s'étant fourni auprès d'un abattoir et d'un atelier de découpe situés en Roumanie ».
Les résultats des prélèvements disponibles en milieu de semaine prochaine

Les services de la DGCCRF s'est rapprochée de ses homologues néerlandais et roumains « pour déterminer le stade auquel la fraude ou l'erreur de gestion des viandes doit être imputée », précise le communiqué. Selon Benoît Hamon, « cette opération relève avant tout d'une logique financière qui aurait rapporté plus de 300.000 euros ».

« Les résultats des prélèvements effectués par les enquêteurs de la DGCCRF seront disponibles en milieu de semaine prochaine », note enfin le communiqué.

D'autres mauvaises nouvelles en perspective

Le ministre britannique de l'Environnement, chargé des questions alimentaires, a prévenu samedi qu'il fallait s'attendre à d'« autres mauvaises nouvelles » dans le scandale de la viande de cheval découverte dans des plats préparés censés être au boeuf. « Je pense que nous devons être réalistes », a déclaré Owen Paterson, à l'issue d'une réunion d'urgence à Londres avec les autorités sanitaires et les principales chaînes de supermarchés, dont Tesco, Asda, Morrisons et Sainsbury's.

Le ministre a rappelé qu'il avait demandé des tests sur tous les plats préparés à la viande de boeuf et qu'il attendait des « résultats significatifs » d'ici à vendredi. Il a aussi insisté sur sa détermination « à faire toute la lumière » dans cette affaire qui éclabousse plusieurs pays européens. Dans ce scandale, on a soit affaire à « une grave négligence » ou à « un complot international criminel », consistant à mettre volontairement du cheval dans des produits étiquetés « viande de boeuf », a estimé Owen Paterson.
Dépôt de plainte contre X lundi par Findus

Le groupe agroalimentaire Findus s'est dit samedi « trompé » et a annoncé le dépôt d'une plainte contre X par sa filiale en France à la suite de la découverte de viande de cheval dans des produits commercialisés sous sa marque, censés contenir uniquement du boeuf.

« On nous certifiait avoir de la viande de boeuf française dans nos recettes. En réalité on nous a fourni de la viande de cheval roumaine. Nous avons été trompés », a déclaré le directeur général de Findus France Matthieu Lambeaux dans un communiqué. « Il y a deux victimes dans cette affaire : Findus et le consommateur. Nous porterons plainte contre X dès lundi », a-t-il annoncé. Le groupe agroalimentaire indique par ailleurs que la fraude pourrait remonter à août 2012.

La découverte de viande de cheval dans des lasagnes censées être au boeuf a provoqué un scandale au Royaume-Uni -où le cheval est vénéré et sa consommation taboue -et entraîné le retrait vendredi des produits incriminés en France et en Suède.
Poursuites de Spanghero contre le fournisseur

La viande de cheval trouvée en importantes quantités au Royaume-Uni (voire à hauteur de 100%) dans les lasagnes de la marque de produits surgelés Findus était d'origine roumaine, a indiqué l'entreprise française Comigel, qui distribue ses articles dans 16 pays. Dans un premier temps, elle avait été présentée comme étant d'origine française par les autorités sanitaires du Luxembourg, où ces plats ont été préparés.

De son côté Spanghero, le fournisseur français de la viande pour ces lasagnes Findus, a affirmé samedi qu'il poursuivrait le producteur roumain auprès duquel il s'était approvisionné. La société Spanghero n'a pas livré le nom de ce fournisseur.

Le fournisseur français de viande pour des lasagnes qui affirme l'avoir achetée en Roumanie devait savoir qu'il s'agissait de cheval et non de boeuf, a déclaré samedi à l'AFP le président de l'association Romalimenta qui regroupe les patrons roumains de l'alimentaire, Sorin Minea. « Je suis sûr que l'importateur savait que ce n'est pas du boeuf, car le cheval a un goût, une couleur et une texture particuliers », a indiqué Sorin Minea. Selon lui, il existe en Roumanie trois abattoirs qui abattent des chevaux et exportent la viande vers des pays de l'UE, notamment la France et l'Italie. « C'est une opération légale qui se fait selon les normes en vigueur », a-t-il souligné.

Sorin Minea a précisé que les importateurs font généralement des analyses pour vérifier la qualité de la viande. « Mais afin de déterminer le type de viande il faut effectuer une analyse spécifique et cela se fait uniquement si on a une suspicion particulière », a-t-il expliqué. Le ministère roumain de l'Agriculture a, pour sa part, indiqué qu'il menait une enquête sur cette affaire.
Source: http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/grande-consommation/actu/0202557002250-viande-de-cheval-dans-les-lasagnes-findus-va-porter-plainte-536898.php


Dernière édition par a.nonymous le Dim 10 Fév 2013, 04:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages : 6407
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

MessageSujet: Re: Fraude à la viande dans l'Union...   Dim 10 Fév 2013, 04:39

Le fric, toujours le fric... La sainte loi et horizon indépassable du capitalisme.
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
Libellule

avatar

Messages : 14519
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Fraude à la viande dans l'Union...   Dim 10 Fév 2013, 04:58

Lidl, le prix. Même combat face à la malbouffe.

Ce qui est révoltant dans notre société, c’est que tout est basé sur le fric : si on veut vivre dans un quartier tranquille, il faut payer. Si on veut avoir des produits de qualité, et bien il faut payer plus. Et c’est ce qui est en train de se passer pour la bouffe. Les gens qui ont les moyens peuvent s’acheter de bons produits, et les autres vont chez LIDL ou Ed l’Epicier…
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12383
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Fraude à la viande dans l'Union...   Dim 10 Fév 2013, 05:37

Dans ce cas précis, les produits concernés peuvent être des produits de distributeurs, on parle de Tesco, Morrisons, Aldi, ... mais ce sont aussi des produits de la marque Findus qui est loin d'être une marque de discounteur...

Après, le circuit par lequel cette viande chevaline est arrivée dans les lasagnes pose le problème de la traçabilité transfrontalière dans une Union où la libre circulation des produits est la règle...

Que ce soit dans l'agro-alimentaire, dans le BTP, dans le tertiaire ou dans n'importe quel autre domaine, la traçabilité transfrontalière à l'intérieur de l'Union est extrêmement difficile à assurer dès lors qu'il y a sous-traitance ou intermédiaires...

Par ailleurs on parle de 300 000 Euros de gains alors que le salaire minimum est de 162 Euros en Roumanie et inexistant, pas de salaire minimum, à Chypre... On peut donc imaginer toutes les tentations d'autant plus qu'il y a dans le circuit deux traders qui ne servent que d'intermédiaires sans approcher la marchandise...
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14519
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Fraude à la viande dans l'Union...   Dim 10 Fév 2013, 11:54

Décidément il est beaucoup question de qualité et de traçabilité de la viande.

Et comme on dit, « un train peut en cacher un autre ».

Le communiqué du 8 février d’Europe Ecologie Les Verts au sujet de l’autorisation de l’importation de viandes américaines traitées à l’acide lactique par la Commission Européenne :

« En autorisant l’importation de viandes américaines traitées à l’acide lactique, la Commission Européenne joue contre l’élevage et contre la qualité !

Sous des prétextes d’innocuité pour le consommateur et au titre de la libéralisation des échanges, la Commission Européenne propose d’autoriser l’importation de ces viandes jusqu’ici interdite. La même proposition avait été faite il y a cinq ans pour les viandes de volailles traitées au chlore, et avait été refusée par les Etats membres de l’Union Européenne.

Les écologistes français et européens soutiennent résolument la position des Etats qui, comme la France, refusent cette proposition. Il s’agit sous des prétextes techniques de répandre des pratiques industrielles préjudiciables tant aux conditions d’élevage et d’abattage des animaux en vigueur aux Etats-Unis, qu’aux conditions de découpe, de stockage et de traitement des viandes. Notre position politique est claire : nous consommons trop de viande et de protéines animales, et nous devons en consommer moins, mais de la meilleure qualité possible, et respecter le bien être animal et les meilleures conditions d’élevage, comme le meilleur traitement des viandes. Si la politique européenne est largement défaillante sur les premiers points, elle est heureusement exigeante depuis longtemps sur cette chaîne de traitement des viandes, et doit impérativement renforcer ses exigences en la matière et refuser que les consommateurs européens soient soumis à des offres de qualité médiocre.

Une telle mesure va totalement à l’encontre de cette orientation, illustration supplémentaire des effets néfastes d’une libéralisation des échanges promue en dogme à Bruxelles.

Elise LOWY, Jean-Philippe MAGNEN porte-paroles EELV »
Revenir en haut Aller en bas
sebastien



Messages : 48
Date d'inscription : 31/03/2011

MessageSujet: Re: Fraude à la viande dans l'Union...   Dim 10 Fév 2013, 11:56

[quote="Loïc"]Le fric, toujours le fric... La sainte loi et horizon indépassable du capitalisme. [/quote

bravo Monsieur Damiani pour ces mots pleins de bon sens
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12383
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Fraude à la viande dans l'Union...   Dim 10 Fév 2013, 14:54

Libellule a écrit:
Notre position politique est claire : nous consommons trop de viande et de protéines animales, et nous devons en consommer moins, mais de la meilleure qualité possible, et respecter le bien être animal et les meilleures conditions d’élevage, comme le meilleur traitement des viandes.

Pour mettre en œuvre la proposition de EELV je propose que l'on ne puisse acheter de la viande qu'en échange de tickets...



Ceci étant et pour en revenir au vrai sujet de cette discussion, le problème est bien la libre circulation des biens mais aussi des personnes dans l'Union qui permet à des tricheurs de s'en mettre plein les poches au détriment des autres...
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 70
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Fraude à la viande dans l'Union...   Dim 10 Fév 2013, 19:23

a.nonymous a écrit:
Dans ce cas précis, les produits concernés peuvent être des produits de distributeurs, on parle de Tesco, Morrisons, Aldi, ... mais ce sont aussi des produits de la marque Findus qui est loin d'être une marque de discounteur...

Après, le circuit par lequel cette viande chevaline est arrivée dans les lasagnes pose le problème de la traçabilité transfrontalière dans une Union où la libre circulation des produits est la règle...

Que ce soit dans l'agro-alimentaire, dans le BTP, dans le tertiaire ou dans n'importe quel autre domaine, la traçabilité transfrontalière à l'intérieur de l'Union est extrêmement difficile à assurer dès lors qu'il y a sous-traitance ou intermédiaires...

Par ailleurs on parle de 300 000 Euros de gains alors que le salaire minimum est de 162 Euros en Roumanie et inexistant, pas de salaire minimum, à Chypre... On peut donc imaginer toutes les tentations d'autant plus qu'il y a dans le circuit deux traders qui ne servent que d'intermédiaires sans approcher la marchandise...
Bien heureux que vous découvriez ce circuit qui ne date pas d' hier. Je le connais depuis plus de 40 ans, il se pratique aussi à l’intérieur du territoire français (plusieurs intermédiaires, pas que 2 traders, ne voyant jamais un morceau de viande, qui se sucrent au passage), il y a aussi les mouvements intra-communautaire permettant de toucher des primes européennes sans que le produit en question ne bouge de son lieu de fabrication avant que de partir vers l' acheteur final.
Pour tout dire la viande n' a fait que le voyage entre l' abattoir roumain et le transformeur français, le reste n' étant qu'un jeu d' écriture (à très forte valeur ajoutée).
Dans ce cas ce ne sont pas les salaires roumains qui font la différence.

Citation :
On pourrait se poser la question du nombre de boucheries artisanales non confessionnelles qui subsistent dans les banlieues de nos grandes villes... Dans certaines villes il n'est ainsi plus possible d'acheter du porc hors de la grande distribution...

La question qui vient ensuite est de savoir pourquoi cette activité de boucher ou charcutier est délaissée par certains et prisée par d'autres ?

Réponse simple : il n' y a pas assez de candidats à ce type de travail, travail physique, horaires importants (travail le samedi et le dimanche matin, plus de 35 heures par semaine) métiers dévalorisés et pourtant bien payé.......
conclusion seul ceux qui ne s’arrêtent pas à ces considérations le font (tout comme les petites épiceries aux horaires d' ouvertures plus larges que les grandes surfaces.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12383
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Fraude à la viande dans l'Union...   Dim 10 Fév 2013, 23:47

mamiea a écrit:
Bien heureux que vous découvriez ce circuit qui ne date pas d' hier. Je le connais depuis plus de 40 ans, il se pratique aussi à l’intérieur du territoire français (plusieurs intermédiaires, pas que 2 traders, ne voyant jamais un morceau de viande, qui se sucrent au passage), il y a aussi les mouvements intra-communautaire permettant de toucher des primes européennes sans que le produit en question ne bouge de son lieu de fabrication avant que de partir vers l' acheteur final.
Pour tout dire la viande n' a fait que le voyage entre l' abattoir roumain et le transformeur français, le reste n' étant qu'un jeu d' écriture (à très forte valeur ajoutée).
Dans ce cas ce ne sont pas les salaires roumains qui font la différence.

Je ne découvre pas ces pratiques qui effectivement existent depuis des années...

Quand je fait référence aux salaires roumains ou chypriotes c'est simplement parce que ceux si sont tellement bas que si une entreprises de l'Ouest de l'Union le souhaite, elle peut obtenir toutes les compromissions dans les entreprises de ces pays...
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14519
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Fraude à la viande dans l'Union...   Lun 11 Fév 2013, 00:02

Pour en rester à l'aspect malbouffe...

Perico legasse à ecrit quelques impertinences intéressantes.

Périco Légasse est chroniqueur de bonne chère et de vins à Marianne, le consommateur est trompé: tous les produits alimentaires ne sont pas devenus bons et pas chers. Voici de qu'il dit :

«La multiplication des produits disponibles toute l’année, la vulgarisation marchande des denrées ont provoqué une régression des capacités de discernement de la qualité. »

Pour ce qui est de l’hygiène culinaire et de la vertu sanitaire des aliments, on n’a jamais aussi bien mangé en France, concède Légasse, mais il dénonce l’empoisonnement des sols et des cultures par la chimie agricole et ses conséquences sur l’organisme humain, ainsi que l’usage des additifs, colorants et conservateurs dont le cocktail peut s’avérer nocif avec le temps. La méfiance au marché est de règle. Quant à l’artisanat de bouche, au commerce de proximité, au respect des saisons et à l’origine des produits, sauf dans quelques oasis, la situation n’a jamais été aussi lamentable. L’instant de table, les repas des Français sont pollués par l’hégémonie de l’agro-alimentaire et sa logique du profit. La malbouffe nous cerne de partout.

«Rien n’est plus simple que la gastronomie. Un verre de lait, un morceau de pain, de l’huile d’olive, une pomme, un carré de fromage non industriel, pourvu qu’ils soient nés quelque part et vous racontent leur histoire, suffisent à gastronomer, à vous régaler, ce qui est le propre de l’homme. »

Première vérité: l’agriculture est la genèse de la gastronomie. Sans paysans, pas de produits, sans produits, pas de cuisiniers. L’agriculture est la source de tout ce qui remplit nos assiettes, pour le meilleur et pour le pire.

«Rien ne pourra remplacer les ressources de la terre et de la mer pour approvisionner le monde en produits naturels. Toutes nos appellations d’origine participent de cette civilisation paysanne où se sont transmis des savoir-faire et des traditions depuis des siècles. Voilà bien le vrai goût de la bonne cuisine du pays visité par 80 millions de touristes. »

Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12383
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Fraude à la viande dans l'Union...   Lun 11 Fév 2013, 00:26

Libellule a écrit:
Pour en rester à l'aspect malbouffe...

Je ne pense pas que l'aspect malbouffe soit vraiment l'objet principal de cette discussion... Vous devriez peut-être ouvrir une discussion spécifique sur ce sujet...

A lire la presse anglaise, cette affaire risque d'éclabousser toute la filière agro-alimentaire française et l'on comprend que l'endroit où a eu lieu la substitution, dès l’abattoir en Roumanie ou chez Spanghero à Castelnaudary, est de la première importance pour le futur des exportations...


Dernière édition par a.nonymous le Lun 11 Fév 2013, 00:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fraude à la viande dans l'Union...   Lun 11 Fév 2013, 00:41

Si un jour la SPA propose un deal avec les chiens et les chats abandonnés par dizaines de milliers, on va avoir des nouveautés dans l'industrie agro alimentaire.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14519
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Fraude à la viande dans l'Union...   Lun 11 Fév 2013, 00:42

La fraude de la viande dans l'union est le sujet. C'est pour le moins l'une des raisons de la malbouffe.
Je continuerai à le relever sur cette page. C'est un sujet où tout se tient bien au delà de l'axe franco-hallalo-roumain qui vous est si cher.

Donc, je poursuis avec ceci
http://www.inexplique-endebat.com/m/article-99660943.html
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12383
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Fraude à la viande dans l'Union...   Lun 11 Fév 2013, 00:52

Papillon a écrit:
Si un jour la SPA propose un deal avec les chiens et les chats abandonnés par dizaines de milliers, on va avoir des nouveautés dans l'industrie agro alimentaire.

Ne plaisantez pas avec ça, ça pourrait arriver...

Le prix de la viande chevaline se serait écroulé en Roumanie du fait de deux interdictions: l'interdiction de transporter des chevaux vivants vers les abattoirs d'autres pays d'Europe et, selon José Bové de EELV, suite à l'interdiction faite en Roumanie de circuler avec des charrettes hippomobiles sur les autoroutes, interdiction qui aurait amené des paysans roumains à conduire leur animal à l'abattoir...

Citation :

---/---
Horsemeat in France is not noticeably cheaper than beef, but according to the Green MEP Jose Bove the price of horse meat has recently fallen dramatically in Romania following a new law there banning horses-and-carts on the highway
---/---
Source: http://www.bbc.co.uk/news/uk-21401111
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12383
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Fraude à la viande dans l'Union...   Lun 11 Fév 2013, 01:07

Libellule a écrit:
La fraude de la viande dans l'union est le sujet. C'est pour le moins l'une des raisons de la malbouffe.
Je continuerai à le relever sur cette page. C'est un sujet où tout se tient bien au delà de l'axe franco-hallalo-roumain qui vous est si cher.

Et c'est bien parce que ce sujet illustre parfaitement certains travers de l'Union que vous essayez de le faire dériver sur l'aspect malbouffe pour l'éloigner du sujet politique qui vous dérange... Je maintiens que l'implication de la Roumanie et de Chypre dans ce dossier n 'est pas fortuite...

Un autre exemple de billards à trois bandes impliquant là aussi et dans un autre domaine un pays de l'Ouest de l'Union, un pays de l'Est et un intermédiaire chypriote...

Citation :
Lesechos.fr • Le 06 mars 2012
Intérim : les pratiques européennes du BTP mises en cause

Un procès démarre mercredi sur l'usage abusif de la directive européenne sur le détachement pour fournir le BTP en intérimaires. Bouygues et l'agence d'intérim chypriote Atlanco sont mis en cause par des ouvriers polonais du chantier de Flamanville.

Le chantier de BTP de l'EPR de Flamanville, dans la Manche, tire à sa fin. Mais en justice, il commence à peine avec un procès qui sera suivi de près en Europe. Il concerne le traitement d'ouvriers intérimaires polonais. Le conseil des prud'hommes de Cherbourg tient aujourd'hui sa première audience sur un dossier susceptible de faire jurisprudence sur le détachement intracommunautaire des ouvriers.

En cause, selon l'avocat des plaignants : Bouygues, en charge du génie civil de la future centrale nucléaire nouvelle génération d'EDF, et son agence d'intérim Atlanco-Rimec, géant européen de l'intérim du BTP. Domiciliée à Chypre, mais d'origine irlandaise, l'agence Atlanco a fourni au groupe français 200 ouvriers polonais pour le chantier de Flamanville. L'avocat Wladyslaw Lis va plaider le cas de 45 d'entre eux dont les dossiers ont pu être complétés à temps, d'autres étant en cours de constitution. Objectif : faire reconnaître que la directive européenne sur le détachement ne s'applique pas, que Bouygues était co-employeur de fait et obtenir des indemnités compensant les conditions de travail imposées aux intérimaires.

L'agence chypriote Atlanco a en effet retenu jusqu'à 30 % du salaire de ces ouvriers au titre des impôts et de la sécurité sociale, sans qu'il n'y ait jamais eu de déclaration fiscale remplie avant l'intervention en mars 2011 de l'association polonaise des travailleurs migrants et de la CGT. En Suède, où l'agence d'intérim est bien connue du fisc, « elle vient d'être condamnée à payer 1,1 million d'euros de redressement », souligne Mattias Landgren, responsable du service juridique du syndicat national suédois du BTP.

En outre, les intérimaires de Flamanville n'avaient pas la carte communautaire assurant la couverture des frais de santé dans l'espace européen. « Les blessés ont été renvoyés en Pologne où ils n'ont eu droit à aucune couverture médicale, faute de cotisations », dénonce Monica Karbowska, présidente de l'association polonaise des travailleurs migrants.
La bonne foi de Bouygues

S'appuyant sur la directive européenne sur le détachement, Atlanco a expliqué payer les cotisations sociales à Chypre à une assurance privée avec, à l'appui, un rapport de KPMG Chypre attestant du versement effectif. « Atlanco cotise au rabais à une caisse privée ne couvrant quasiment rien sauf le décès ! », accuse le représentant de la CGT pour Flamanville, Jack Tord. Bouygues jure de sa bonne foi. « La directive européenne sur le détachement est ambigue sur le pays de paiement des cotisations sociales, nous-mêmes nous préférerions qu‘elle soit plus claire et ne donne pas lieu à interprétation entre la France, la Pologne et Chypre ! », explique aux « Echos » Philippe Amequin, directeur général délégué de Bouygues Travaux Publics.

Mais Chypre n'est qu'un siège de complaisance, fait valoir l'avocat des plaignants. S'il a gain de cause, ce sera la première fois que sera condamné ce type d'utilisation de la directive détachement par des agences d'intérim. Au Parlement européen, la présidente de la commission de l'Emploi et des Affaires sociales, Pervenche Bérès, aimerait se pencher à nouveau sur la directive à la lumière des pratiques des grands chantiers de BTP.

Pour l'heure, « la Commission européenne prépare une clarification, par un nouveau projet de directive, explique l'élue. Ce projet était prévu pour fin 2011. « Ce que cette clarification recouvre n'est pas encore défini, mais la commission des affaires sociales et de l'emploi est prête à rouvrir le sujet sur le fond à la première opportunité » », affirme Pervenche Bérès. Elle estime que Flamanville n'est pas un cas à part. Chez Bouygues, on tient à rappeler l'équation économique. « Il faut tordre le cou aux mythes : faire appel à cette main d'aeuvre intérimaire ne nous coûte pas moins cher et c'est inévitable car la France manque de soudeurs et de ferrailleurs ! » assure Philippe Amequin.
MYRIAM CHAUVOT
Source: http://www.lesechos.fr/06/03/2012/lesechos.fr/0201934150473_interim---les-pratiques-europeennes-du-btp-mises-en-cause.htm
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fraude à la viande dans l'Union...   Lun 11 Fév 2013, 01:24

C'est vrai que Voguet a un poulain. Je n'ai plus faim. Merci les mélanges hasardeux..
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14519
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Fraude à la viande dans l'Union...   Lun 11 Fév 2013, 02:02

La viande dure comme du béton, le complot hallalo migrano roumain... Cqfd. Razz
Blague à part, la malbouffe, n'en parlons plus,
Idea cela ne vaut pas le coût d'un smic, fut il celui de Bucarest., il faut savoir discerner l'essentiel.
Anonymous à raison, cheers zappons ce marché qui pèse des milliards en détérioration de la santé...

Sinon l'image freudienne du jour c'est là
http://illiweb.com/fa/pbucket.gif
Revenir en haut Aller en bas
GUIZMO

avatar

Messages : 294
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: Fraude à la viande dans l'Union...   Lun 11 Fév 2013, 03:44


Pour compléter Loïc, c'est malheureusement, devenu une tendance,un sport, pour toutes les classes sociales de se précipiter sur le discount, la vente par internet,
les importations masquéees moins cher, avec en corollaire les tromperies, la sous-qualité, la mal-bouffe devenu la norme pour beaucoup qui s'y sont habitués, enfin la disparition de pans entiers de la fabrication nationale et le chômage pour ceux qui ont scié la branche sur .....


Dernière édition par GUIZMO le Mar 12 Fév 2013, 21:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12383
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Fraude à la viande dans l'Union...   Mar 12 Fév 2013, 01:08

Pour aider à comprendre le rôle "central" de Chypre au niveau du libre échange à l'intérieur de l'Union il n'est pas inutile de regarder une carte de cette Union... Chypre, c'est l'ile en rouge à l'est de la méditerranée...

On le voit, il est juste "naturel et normal" que des contrats d'intérim ou d'achat de viande transitent par cette ile étonnamment bien située "au centre de l'Union"...

Cette carte fait aussi douter de la formulation employée par la presse car il y a fort à parier que la viande en elle-même n'a jamais vu la couleur de Chypre ou des Pays-Bas...

Citation :
La viande en cause, d'origine roumaine, aurait transité par un trader néerlandais, puis chypriote, avant d'arriver chez le fournisseur français Spanghero, et d'être redirigée vers le préparateur, Comigel, puis d'être redistribuée dans des plats préparés pour Findus et différents distributeurs.
Source: http://actu.orange.fr/monde/scandale-de-la-viande-de-cheval-la-repression-des-fraudes-enquete-afp_1348462.html



Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14519
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Fraude à la viande dans l'Union...   Mar 12 Fév 2013, 01:36

http://www.franceinfo.fr/europe/infographie-plats-findus-le-parcours-europeen-de-la-viande-de-cheval-887755-2013-02-09

ce lien contient l'image du circuit, où l'on voit bien que flux financier (trader) et flux des produits sont indépendants.
Revenir en haut Aller en bas
Dumez

avatar

Messages : 179
Date d'inscription : 06/05/2011

MessageSujet: Re: Fraude à la viande dans l'Union...   Mar 12 Fév 2013, 02:01

Il n’aura fallu que quelques jours pour savoir que les lasagnes à la viande de cheval-déguisé-en-bœuf qui défraient actuellement la chronique ont été fabriquées au Luxembourg par Tavola, société liée à Comigel, le fournisseur de Findus, à partir d’une viande vendue par Spanghero, une entreprise établie à Castelnaudary et chapeautée par la holding Poujol. Cette dernière aurait acquis la viande auprès d’un trader chypriote, qui a sous-traité la commande à un autre trader résidant aux Pays-Bas. Ce dernier se serait procuré la viande auprès d’un abattoir en Roumanie. Quelle transparence ! Bientôt vous connaîtrez le nom du cheval que vous avez mangé. La modernité est en marche.
Un ministre français affirme qu’il « découvre la complexité des circuits et de ce système de jeux de ’trading’ entre grossistes à l’échelle européenne ». On l’aurait compris du ministre des anciens combattants mais c’est celui de l’agriculture qui fait cet aveu.
Le scandale n’est pas la viande de cheval, mais la recherche du profit au détriment de la sécurité. Il faut en finir avec la concurrence libre et non faussée imposée en Europe qui ne peut que déboucher sur de tels scandales. Il est temps de revenir à une agriculture paysanne au service des paysans et des consommateurs.
Revenir en haut Aller en bas
http://partidegauche.94nord.over-blog.com
a.nonymous



Messages : 12383
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Fraude à la viande dans l'Union...   Mar 12 Fév 2013, 02:21

Dumez a écrit:
Un ministre français affirme qu’il « découvre la complexité des circuits et de ce système de jeux de ’trading’ entre grossistes à l’échelle européenne ». On l’aurait compris du ministre des anciens combattants mais c’est celui de l’agriculture qui fait cet aveu.
Le scandale n’est pas la viande de cheval, mais la recherche du profit au détriment de la sécurité. Il faut en finir avec la concurrence libre et non faussée imposée en Europe qui ne peut que déboucher sur de tels scandales
. Il est temps de revenir à une agriculture paysanne au service des paysans et des consommateurs.

Ce ministre aurait mieux fait de ne rien dire plutôt que d'essayer de faire croire qu'il découvre la situation...

Depuis les derniers élargissements de l'Union qui ont fait entrer dans cette Union des pays à faible niveau de vie, tous les salariés de multinationales mais aussi de sociétés simplement transfrontalières savent parfaitement comment certaines sociétés utilisent les règles de l'Union à leur profit...

Je dirais qu'il faut soit en finir avec cette soit disant concurrence "libre et non faussée" et ce bien au delà de la seule agriculture, soit accepter de revoir les composants qui font notre compétitivité pour que nous puissions nous aussi nous battre à armes égales avec les entreprises des autres pays de l'Union...

Aujourd'hui des pans entiers de l'économie, dans l'agriculture mais aussi dans l'industrie, le BTP, le tertiaire, ... sont en train de disparaitre au nom de cette libre concurrence parce que l'Union s'est faite sans harmonisation salariale, sociale et fiscale...
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 70
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Fraude à la viande dans l'Union...   Mar 12 Fév 2013, 02:51

Libellule a écrit:
Pour en rester à l'aspect malbouffe...

Perico legasse à ecrit quelques impertinences intéressantes.

.............

«La multiplication des produits disponibles toute l’année, la vulgarisation marchande des denrées ont provoqué une régression des capacités de discernement de la qualité. »

Pour ce qui est de l’hygiène culinaire et de la vertu sanitaire des aliments, on n’a jamais aussi bien mangé en France, concède Légasse, mais il dénonce l’empoisonnement des sols et des cultures par la chimie agricole et ses conséquences sur l’organisme humain, ainsi que l’usage des additifs, colorants et conservateurs dont le cocktail peut s’avérer nocif avec le temps. La méfiance au marché est de règle. Quant à l’artisanat de bouche, au commerce de proximité, au respect des saisons et à l’origine des produits, sauf dans quelques oasis, la situation n’a jamais été aussi lamentable. L’instant de table, les repas des Français sont pollués par l’hégémonie de l’agro-alimentaire et sa logique du profit. La malbouffe nous cerne de partout.

«Rien n’est plus simple que la gastronomie. Un verre de lait, un morceau de pain, de l’huile d’olive, une pomme, un carré de fromage non industriel, pourvu qu’ils soient nés quelque part et vous racontent leur histoire, suffisent à gastronomer, à vous régaler, ce qui est le propre de l’homme. »

Première vérité: l’agriculture est la genèse de la gastronomie. Sans paysans, pas de produits, sans produits, pas de cuisiniers. L’agriculture est la source de tout ce qui remplit nos assiettes, pour le meilleur et pour le pire.

«Rien ne pourra remplacer les ressources de la terre et de la mer pour approvisionner le monde en produits naturels. Toutes nos appellations d’origine participent de cette civilisation paysanne où se sont transmis des savoir-faire et des traditions depuis des siècles. Voilà bien le vrai goût de la bonne cuisine du pays visité par 80 millions de touristes. »

C'est aussi mon avis et ma façon de me nourrir. Si malbouffe il y a (et il y a) le premier responsable est le client car c'est lui qui achète ces produits. Pour consommer mieux il faut réapprendre à cuisiner (inutile de se lancer dans de la haute gastronomie, faire des lasagnes ou un hachis parmentier ce n' est pas difficile) et ainsi utiliser des produits sains et de qualité.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12383
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Fraude à la viande dans l'Union...   Jeu 14 Fév 2013, 01:48

EOLE a écrit:
Imaginons ce qui va se passer si demain on s'aperçoit que les plats de boeuf ou de poulet, voire les pizzas vendues Halal étaient en fait composées en tout ou partie de porc roumain?

On y arrive....

Citation :
Perquisitions en Grande-Bretagne au sujet de la viande de cheval
ReutersPar Mark Hosenball | Reuters – il y a 15 heures

LONDRES (Reuters) - La police et les autorités sanitaires britanniques ont effectué mardi une série de perquisitions dans les locaux d'entreprises soupçonnées de faire passer de la viande de cheval pour du boeuf.

Il s'agit des premières perquisitions au Royaume-Uni, où le scandale, désormais européen, a éclaté avec la découverte de lasagnes à la viande de cheval. Plusieurs grands distributeurs ont depuis retiré différents produits de la vente.

En France, où une enquête préliminaire a été ouverte pour tromperie, de la viande de cheval a été retrouvée dans des préparations surgelées de chili con carne confectionnées par Comigel et vendues chez Picard, qui a annoncé la suspension de la commercialisation de ces produits.

L'entreprise dit dans un communiqué que les analyses des lots de lasagnes bolognaise retirés de la vente le 6 février ont confirmé la présence de viande de cheval, "ce qui ne correspond pas au cahier des charges Picard". Elle ajoute que le chili con carne de marque Comigel est également concerné.

L'Irlande, qui assure la présidence tournante de l'Union européenne, a annoncé lundi soir qu'une réunion se tiendrait mercredi à Bruxelles.

A Londres, le secrétaire à l'Environnement Owen Paterson a jugé "totalement inacceptable" que des entreprises fassent passer du cheval pour du boeuf et a souhaité que "la loi s'applique dans toute sa sévérité à ceux qui sont impliqués dans cette activité".

La Food Standards Agency a par ailleurs annoncé le gel de l'activité dans un abattoir du Nord de l'Angleterre et dans une usine de transformation du Pays de Galles.

Le distributeur de produits haut de gamme Waitrose, qui appartient au groupe John Lewis, a par ailleurs retiré des boulettes de boeuf surgelées soupçonnées de contenir du porc.

"Les boulettes de viande sont sans danger mais le porc n'est pas cité parmi les ingrédients et ne devrait pas entrer dans la recette", dit-il.

L'enquête menée en France a mis en lumière un circuit complexe de commercialisation. La branche britannique de l'entreprise de produits surgelés Findus a entamé le rappel de ses lasagnes de boeuf la semaine dernière sur le conseil de son fournisseur français, Comigel, qui affirme que la viande douteuse vient de Roumanie.

Le Premier ministre roumain Victor Ponta a assuré lundi qu'aucune fraude n'avait été commise dans son pays et s'est dit irrité par les accusations lancées contre son pays.

Jean-Philippe Lefief pour le service français
Source: http://fr.news.yahoo.com/perquisitions-en-grande-bretagne-au-sujet-la-viande-223923339.html
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12383
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Fraude à la viande dans l'Union...   Jeu 14 Fév 2013, 01:50

mamiea a écrit:
C'est aussi mon avis et ma façon de me nourrir. Si malbouffe il y a (et il y a) le premier responsable est le client car c'est lui qui achète ces produits. Pour consommer mieux il faut réapprendre à cuisiner (inutile de se lancer dans de la haute gastronomie, faire des lasagnes ou un hachis parmentier ce n' est pas difficile) et ainsi utiliser des produits sains et de qualité.

Mis à part Auchan et Lidl, où est-il encore possible d'acheter de la viande de porc dans le canton Est ?
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 70
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Fraude à la viande dans l'Union...   Jeu 14 Fév 2013, 02:06

a.nonymous a écrit:
mamiea a écrit:
C'est aussi mon avis et ma façon de me nourrir. Si malbouffe il y a (et il y a) le premier responsable est le client car c'est lui qui achète ces produits. Pour consommer mieux il faut réapprendre à cuisiner (inutile de se lancer dans de la haute gastronomie, faire des lasagnes ou un hachis parmentier ce n' est pas difficile) et ainsi utiliser des produits sains et de qualité.

Mis à part Auchan et Lidl, où est-il encore possible d'acheter de la viande de porc dans le canton Est ?
Charcuterie, boucherie : Rue d' Alleyrac - Ancienne mairie sinon il faut aller à Vincennes ou acheter sur internet (là il est important de connaitre) si vous souhaitez des adresses de qualité je suis à votre disposition.
Ce problème est difficile à résoudre car qui dit commerce dit clients, mais pour avoir des clients il faut des commerces, qui dit commerce dit artisan et ploufff il faut des artisans de plus en plus introuvables.
Pour compléter le tableau, pour avoir de la qualité il faut y mettre le prix (et là encore en a-t-on les moyens ?) sinon les petits commerces ne peuvent pas lutter contre les prix des grandes surfaces.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12383
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Fraude à la viande dans l'Union...   Jeu 14 Fév 2013, 02:45

mamiea a écrit:
Charcuterie, boucherie : Rue d' Alleyrac - Ancienne mairie sinon il faut aller à Vincennes ou acheter sur internet (là il est important de connaitre) si vous souhaitez des adresses de qualité je suis à votre disposition.
Ce problème est difficile à résoudre car qui dit commerce dit clients, mais pour avoir des clients il faut des commerces, qui dit commerce dit artisan et ploufff il faut des artisans de plus en plus introuvables.
Pour compléter le tableau, pour avoir de la qualité il faut y mettre le prix (et là encore en a-t-on les moyens ?) sinon les petits commerces ne peuvent pas lutter contre les prix des grandes surfaces.

On est d'accord.... Pour acheter de la charcuterie il faut aller rue Dalayrac où il possible de se garer au parking privé Monoprix qui est à coté de la charcuterie... Tous les commerces qui existaient sur le canton Est sont devenus confessionnels et ils ne vendent désormais plus de porc... Il ne reste donc plus que la grande distribution avec Auchan et Lidl...
Revenir en haut Aller en bas
David Dornbusch

avatar

Messages : 399
Date d'inscription : 06/08/2010
Age : 48
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Fraude à la viande dans l'Union...   Ven 15 Fév 2013, 20:01

(Copie d'un post Facebook)

Je ne suis pas un spécialiste des questions agricoles mais je suis les questions industrielles et depuis 6 mois je me demande si quelque chose ne tourne pas rond dans notre industrie agroalimentaire. Les faillites en cascade, sur des secteurs a priori totalement protégés de la concurrence "chinoise" tels les Poulets Doux puis encore plus le lait Candia (comment une usine de lait peut faire faillite ?), suivi maintenant de ce scandale des "traders du terroir" me laisse fortement perplexe voir inquiet. Je pense qu'il y a un profond problème de compétitivité de l'industrie agro alimentaire française, qui est entrainée vers le fond par une agriculture française qui se refuse aux progrès techniques, particulièrement environnementaux et énergétiques. C'est très frappant dans les domaines que je suis de près, eau, énergie, déchets.
Cette agriculture en déclin se fait dépasser chaque année par de nouveaux concurrents tournés vers la technologie ET les progrès environnementaux (production de sa propre énergie, utilisation des dechets, recyclage de l'eau, tout l'inverse de ce qu'on fait en France), l'Allemagne, les Pays Bas, demain les grands pays d'Europe de l'Est, Pologne/Ukraine
Et cette agriculture en déclin entraine dans sa chute l'industrie agro alimentaire qui utilise de l'énergie pétrolière bien trop chère au lieu d'utiliser le méthane agricole, ne recycle pas ses déchets et coule lentement face à des concurrents européens
Au lieu de cela l'ensemble du système se réfugie à l'ombre des politiques français, sauve ses désastreuses subventions européennes (qui seraient mieux utilisées pour de l'innovation), empêche la dénitratation des rivières bretonnes, refuse les cultures énergétiques etc...
Un syndrome du déclin français qui me désespère
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lestand.org/appel
Libellule

avatar

Messages : 14519
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Fraude à la viande dans l'Union...   Sam 16 Fév 2013, 06:23

Lhttp://tempsreel.nouvelobs.com/economie/20130215.OBS9097/barthelemy-aguerre-spanghero-marche-ou-creve.html

Les regards se tournent vendredi 15 février vers le patron de Spanghero, principale société mise en cause dans le scandale des lasagnes "au boeuf" à la viande de cheval. Barthélémy Aguerre est-il responsable de cette substitution à grande échelle qui a jeté un froid dans les salles à manger européennes ? Si tel est le cas, il encourt "potentiellement deux ans d'emprisonnement", selon le ministre de la Consommation, Benoît Hamon.

L'entreprise qu'il dirige a directement été mise en cause par le gouvernement jeudi. Spanghero "savait qu'elle revendait comme viande de boeuf de la viande chevaline qui lui était arrivée avec l'étiquette douanière correspondante", a affirmé le ministre de la Consommation Benoît Hamon. Et le président de Spanghero, Barthélémy Aguerre, le savait-il ? "Nous, nous pensions que c'était du boeuf", a-t-il répondu, jugeant le ministre "extrêmement imprudent" dans ses accusations. Il assure ne pas avoir identifié que le code de l'étiquette - qui mentionnait du boeuf - correspondait au cheval ; et en avoir fourni la preuve aux enquêteurs de la répression des fraudes. ( en fait un code douanier, sans mention )

Un battant

Faut-il le croire ? Fils d'un petit agriculteur, Barthélémy Aguerre est père de quatre grands enfants : deux d'entre eux sont devenus ingénieurs agronomes, une autre pharmacienne et le quatrième médecin. "C'est un homme honnête", confie au "Nouvel Observateur" Jean Lassalle, député centriste des Pyrénées-Atlantiques, dont Aguerre est le suppléant. Les deux hommes se sont rencontrés en 1977. "Nous avions 21 ans et étions les maires les plus jeunes de France, moi du Béarn, lui du Pays-Basque", se remémore le parlementaire. "Il voulait faire quelque chose pour son pays".

En affaires, Barthélémy Aguerre n'a pas excellente réputation. Lassalle préfère s'en amuser, anecdote à l'appui. En mai 2012,des dizaines de salariés ont débarqué lors d'une réunion de campagne : "Je pensais que nous avions un franc succès ici. Pas du tout. Ils venaient engueuler Barthélémy" au sujet des bas salaires, des heures sup' non payés, et de la participation non versée, confiait alors Jean Lassalle Rue 89.

Aguerre, patron véreux ? "Ce n'est pas un profiteur, il ne cherche pas l'enrichissement, mais il veut construire, créer de l'emploi ", explique Jean Lassalle. Vice-président depuis 1980 de Lur Berri, la coopérative actionnaire de Spanghero - et également de la marque Labeyrie -, l'homme est à la tête de l'entreprise de transformation alimentaire fondée par les frères du champion de rugby. "Une affaire qui a grandi trop vite dans une Europe très libérale, qui encourage le dumping social", observe aujourd'hui Jean Lassalle.

Barthélémy Aguerre dirige également la société de production de viande Arcadie Sud-Ouest. Une coopérative mise en examen en 2008 pour "tromperie sur les qualités substantielles et sur l’origine d’un produit, tromperies aggravées sur les risques pour la santé humaine" et "mise en vente de denrées corrompues". Evénement annonciateur de l'affaire Spanghero ? Doté d'une "forte personnalité et "comprenant tout au quart de tour", Barthélémy Aguerre "évolue dans ce monde de concurrence", justifie Jean Lassalle. "Il représente les gros conglomérats agricoles". Et comme pour racheter les excès éventuels de son ami dans un milieu "marche ou crève", il ajoute : "C'est un battant, très attaché à maintenir son activité, ou à la développer".

"On y est pour rien"

De là à tricher sur la marchandise ? "Il m'a dit : 'Nous on y est pour rien'. Il n'est pas du genre taiseux, mais je trouve qu'il devrait ouvrir un peu plus son cœur, pour se défendre dans les médias", répond Jean Lassalle. Au début de la crise, Barthélémy Aguerre a fait appel à une agence de communication, qui l'a poussé à s'exprimer par communiqué. Pour éviter le faux pas médiatique. Spanghero collabore avec les autorités, précisait l'un d'entre eux.

Mais la stratégie du bon élève prudent n'a fonctionné qu'un temps. Communiqués ou pas, Spanghero sera poursuivi, a déclaré Benoit Hamon jeudi après-midi. Bien qu'aucun risque sanitaire n'ait été avéré, l'usine s'est vue retirer son agrément sanitaire, au grand dam de ses 300 employés, au chômage technique. La défense tentée par Barthélémy Aguerre dans les médias, soudain très offensive, ne devrait rien changer. "Jeudi soir, en quittant le conseil général, je l'ai trouvé changé", confie Jean Lassalle. "Il était digne, il a dit : 'C'est moi qui vais porter le chapeau'".
Revenir en haut Aller en bas
 
Fraude à la viande dans l'Union...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne :: Tribune libre-
Sauter vers: