Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 A Fontenay comme ailleurs, Pour nos enfants, vive la semaine de 4,5 jours en 2013 !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
David Dornbusch

avatar

Messages : 399
Date d'inscription : 05/08/2010
Age : 49
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: A Fontenay comme ailleurs, Pour nos enfants, vive la semaine de 4,5 jours en 2013 !   Lun 11 Fév 2013, 21:07

Bonsoir

je reproduis la pétition lancée par la députée du 12e arrondissement Sandrine Mazetier et invite chacun à la signer pour qu'à Fontenay aussi les enfants aient droit aux 4,5 jours dès la rentrée 2013


Pétition : Pour nos enfants, vive la semaine de 4,5 jours !
http://www.sandrinemazetier.fr/petition-semaine-4jours-et-demi#wpcf7-f6934-p6936-o1

La semaine de 4 jours d’école est une anomalie française, imposée en 2008, et unanimement critiquée : elle fatigue les enfants, aggrave l’échec scolaire et oblige les enseignants à « courir » après le programme.
A la rentrée 2013, nous pouvons passer à la semaine de 4,5 jours. C’est l’intérêt de nos enfants de mieux répartir les heures de classe dans la semaine, d’alléger les journées d’enseignement et de développer à l’école la pratique d’activités sportives, culturelles et artistiques encadrées par des intervenants qualifiés.
La concertation sur les modalités de la mise en œuvre de la semaine de 4,5 jours est en cours. Il faut dès aujourd’hui nous mobiliser pour qu’elle soit mise en œuvre dès la rentrée 2013, partout où cela est possible.
C’est pourquoi je vous invite à signer dès à présent cette pétition,


Sandrine Mazetier, députée de Paris
Vice-présidente de l’Assemblée nationale http://www.sandrinemazetier.fr/petition-semaine-4jours-et-demi#wpcf7-f6934-p6936-o1
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lestand.org/appel
Libellule

avatar

Messages : 15007
Date d'inscription : 23/01/2012

MessageSujet: Re: A Fontenay comme ailleurs, Pour nos enfants, vive la semaine de 4,5 jours en 2013 !   Lun 11 Fév 2013, 23:13

On peut bien sûr choisir de signer cette pétition, sans prendre le temps de réfléchir. Et de se renseigner.
Sinon, on peut d'abord prendre connaissance de l'ensemble des pièces composant ce dossier, toutes sources confondues et qui sont regroupées ici, les unes après les autres.
http://www.fontenay-sous-bois.fr/forum1/viewtopic.php?t=4111
L'idée du retour aux 4,5 jours est la bonne sans aucun doute.
Mais certainement pas telle qu'elle est actuellement prévue.
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 3731
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: A Fontenay comme ailleurs, Pour nos enfants, vive la semaine de 4,5 jours en 2013 !   Mar 12 Fév 2013, 05:05

Effectivement le débat que vous indiquez est intéressant. J'ai notamment apprécié les remarques collectives des directeurs et d'un inspecteur.
Ce qui n'apparaît pas assez, à mon avis, c'est la nécessité de ces bouleversements. La nécessité de revoir les contenus, les méthodes, l'évaluation et les objectifs même de l'enseignement primaire (cognitifs, moraux et comportementaux).
On a, sur le lien indiqué, une approche gestionnaire, certes importante, mais qui ne prend pas assez en compte la position de notre école par rapport aux systèmes et aux résultats des autres pays, y compris ceux extrêmes et peu en phase avec nos concepts de civilisation tels que ceux du Japon, de Chine, de Corée ou d'autres.
Alain écrivait "imitez d'abord, inventez ensuite", il faudrait un délai pour réformer vraiment en profondeur, et ne pas se contenter de faire une retouche cosmétique à notre école républicaine et laïque.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15007
Date d'inscription : 23/01/2012

MessageSujet: Re: A Fontenay comme ailleurs, Pour nos enfants, vive la semaine de 4,5 jours en 2013 !   Mar 12 Fév 2013, 06:34

+1 dans les débats de préaux, ces aspects sont largement évoqués, la volonté de réussir cette réforme étant forte au niveau des professionnels, confrontés aux gestionnaires, technocrates et politiques réunis, devant des parents très demandeurs d'un meilleur modèle pour le bien être de leurs enfants.
Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages : 6407
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

MessageSujet: Re: A Fontenay comme ailleurs, Pour nos enfants, vive la semaine de 4,5 jours en 2013 !   Mar 12 Fév 2013, 07:04

David Dornbusch a écrit:
Bonsoir

je reproduis la pétition lancée par la députée du 12e arrondissement Sandrine Mazetier et invite chacun à la signer pour qu'à Fontenay aussi les enfants aient droit aux 4,5 jours dès la rentrée 2013


Ce ne sera pas le cas à Fontenay pour la rentrée 2013 ni pour d'ailleurs dans les villes du Val-de-Marne dans leur immense majorité.

La ville organise une vaste concertation avec les acteurs de l'éducation autour des rythmes scolaires (parents, enseignants, élus et tous ceux que le sujet intéressent). Ces réunions ont commencé depuis des semaines et il y aura lieu une grande réunion

samedi 23 février à la salle Jacques Brel de 14h à 17h30.
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
Gérard

avatar

Messages : 3731
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: A Fontenay comme ailleurs, Pour nos enfants, vive la semaine de 4,5 jours en 2013 !   Mar 12 Fév 2013, 07:38

Les rythmes scolaires ne sont qu'une partie de l'organisation et des contenus de l'enseignement primaire, qui n'en est même pas à mon avis, l'élément prioritaire.
Définir les contenus fondamentaux, - y compris une langue vivante obligatoire par exemple-, compléter les méthodes traditionnelles par des supports fondés sur des techniques audiovisuelles nationales collectives de transmission de savoirs et de savoir faire, comme dans certains pays développes (Canada) ou émergents.
Accroître et moderniser les contrôles des acquisitions et des comportements sans que cela aboutisse à une mise au ban.
Le rôle éminent des familles dans le processus éducatif devrait aussi faire partie de la remise à plat. On a eu cette réflexion avec plus ou moins de succès en Angleterre, en Israël, en particulier pour les familles déficientes ou en difficulté.
La France entière est concernée, révolution ou évolution douce?
Les rythmes scolaires concluraient cette refondation historique. Bien entendu la formation des enseignants, leur statut et leurs remunarisations font partie du "tout à plat"


Dernière édition par Gerard le Mar 12 Fév 2013, 09:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 10/06/2010
Age : 70
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: A Fontenay comme ailleurs, Pour nos enfants, vive la semaine de 4,5 jours en 2013 !   Mar 12 Fév 2013, 08:17

Gerard a écrit:
Les rythmes scolaires ne sont qu'une partie de l'organisation et des contenus de l'enseignement primaire, qui n'en est même pas à mon avis, l'élément prioritaire.
Définir les contenus fondamentaux, - y compris une langue vivante obligatoire par exemple-, compléter les méthodes traditionnelles par des supports fondés sur des techniques audiovisuelles nationales collectives de transmission de savoirs et de savoir faire, comme dans certains pays développes (Canada) ou émergents.
Accroître et moderniser les contrôles des acquisitions et des comportements sans que cela aboutisse à une mise au ban.
Le rôle éminent des familles dans le processus éducatif devrait aussi faire partie de la remise à plat. On a eu cette réflexion avec plus ou moins de succès en Angleterre, en Israël, en particulier pour les familles déficientes ou en difficulté.
La France entière est concernée, révolution ou évolution douce?
Les rythmes scolaires conclueraient cette refondation historique. Bien entendu la formation des enseignants, leur statut et leurs remunarisations font partie du "tout à plat"

Je ne dirai pas mieux, il faut du courage et de la volonté pour mener une telle réforme au lieu de faire de la communication sur un aspect (incomplet) du problème.
Revenir en haut Aller en bas
David Dornbusch

avatar

Messages : 399
Date d'inscription : 05/08/2010
Age : 49
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: A Fontenay comme ailleurs, Pour nos enfants, vive la semaine de 4,5 jours en 2013 !   Mar 12 Fév 2013, 09:33

Bonjour

j'ai effectivement découvert, au hasard de la lecture d'un message d'information de la FCPE que "Les 4,5 jours ca ne sera pas en place à Fontenay en septembre 2013"

Qui a pris cette décision ? comment ? les élus socialistes en ont-ils au moins été informés (pour une fois) ?

Il est a supposer que le maire et la petite équipe dirigeante qui l'entoure ont préféré céder aux pressions d'un entourage ou sont fortement présents des enseignants du primaire que poser le débat au sein de l'équipe municipale et de la population et gérer le dossier autoritairement et en petit comité.

On notera aussi que le Parti Communiste a décidé de faire de ce dossier un marqueur politique (voir le texte concernant la demande de la sénatrice PC Cohen : http://94.citoyens.com/2013/rythmes-scolaires-la-senatrice-laurence-cohen-demande-le-report-de-la-reforme,10-02-2013.html). La carte de France des villes engagées dans la transition à ce jour est effectivement parlante; les villes socialistes et vertes (la ville de Montreuil) sont largement engagées dans la transition des 2013. Les villes de droite et les villes PC ont l'intention de repousser, certaines esperent sans doute d'ailleurs secretement un abandon de la reforme.

A Fontenay meme aucun argument n'est admissible pour repousser cette réforme:
-les caisses sont tout sauf vides (et la petite manipulation du dernier Conseil Municipal a encore contribué à les remplir)
-aucun argument lié aux transports ou aux problemes de recrutement n'est admissible (vu le nombre de personnes en recherche d'emploi)
-enfin la présence de populations en difficultés pour qui cette réforme est encore plus indispensable que pour ceux qui se payent déjà des cours et formations provées rendrait inadmissible le fait de repousser "pour des raisons de confort" cette réforme d'un an

PAS DE GENERATION SACRIFIEE A FONTENAY. La réforme doit s'apliquer des septembre 2013. Il y a tout temps d'ici la d'organiser la concertation et le temps déplacé ou libéré des enfants. Les petits copinages ne doivent pas prendre le pas sur l'interet des enfants.

Les villes doivent faire connaitre leur décision d'ici mars. D'ici la un seul slogan "4,5 jours pour les enfants fontenaysiens des 2013"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lestand.org/appel
Libellule

avatar

Messages : 15007
Date d'inscription : 23/01/2012

MessageSujet: Hollande   Mar 12 Fév 2013, 09:54

David D. pose en soi une bonne question, mais ne pousse pas son raisonnement jusqu'au bout, ce qui pour le coup est bien dommage.

Il se plaint, en effet, de la potentielle absence de concertation entre l'Etat Major de la ville de Fontenay sous bois avec les socialistes locaux, (comprenez les politiques qui sont au commande de l'Etat, des régions, etc..., depuis l'élection de François Hollande) mais il n'a pas trop l'air de se soucier si ces mêmes socialistes ont pris le temps de procéder à la concertation avec le corps enseignant, les parents et les municipalités avant de lancer la réforme des rythmes scolaires par décrêt.

On peut retourner aussi le compliment de son raisonnement. Le parti socialiste a décidé de faire de ce dossier un marqueur politique en gérant les données du problème autoritairement et en petit comité.

Normal, a priori, le corps enseignant étant un des poumons de son électorat, on peut partir du principe que cela passera comme une lettre à la poste quoi qu'on fasse. D'autant que ce corps enseignant est demandeur de réforme, sur une base toute simple. Darcos a supprimé trois heures d'enseignement qui font défaut aujourd'hui, il faut les rétablir, la semaine de 4.5 jours étant la solution. Message qui s'est converti en "on va rajouter 3 heures de présence des enfants sur le lieu de classe, mais sans ré augmenter le temps de classe. Le contre sens absolu et la source de la colère actuelle, avec la naissance de cette notion fumeuse de temps méridien.... qui fait son apparition à raison de 45 minutes de coupure périscolaire rallongant la pose de midi.

David D a encore raison de dire que la carte des municipalités est parlante, sauf qu'il oublie un détail. Sur les 36 000 communes, sait-il au moins combien sont prêtes ne serait-ce que techniquement à l'appliquer dès 2013?
Qu'il cherche et on en reparle. Cela pourrait beaucoup réduire l'espace qu'il s'imagine du " à Fontenay comme ailleurs"

Quant à l'hypothèse d'un rejet secret de cette réforme aux calendes grecques, il se trompe. La faire à la va-vite serait un véritable déni de réalité.

Je suis très à l'aise pour le dire puisque je fais partie des gens qui militent pour qu'elle ait lieu. C'est con, je suis un écologiste, avant d'être un politique, pour le coup. L'enfant d'abord, la politique doit s'effacer : le respect de l'enfant est un combat écologiste majeur ; le respect de notre système éducatif aussi.

Que tous les élus de tous bords s'assoient un peu au fonds des classes une journée, sans venir vendre leur soupe électoraliste, et il verront, découvriront, perceveront, un peu, ce dont ils parlent sans connaître vraiment le sujet.

David D dit "aucun argument n'est inadmissible pour la repousser", (je passerai le lapsus qui va avec) je dirai plutôt "tous les arguments doivent être pris en compte pour la réussir"

Quelques uns en vrac auxquels il faut répondre avant fin mars... compte tenu de la date butoire fixée par le gouvernement :

La concertation soulève bien des questions qu il faut absolument traiter sous peine de changer les horaires de l école mais sans améliorer la vie des enfants.

Par exemple que deviennent les activités du mercredi matin, conservatoire, écoles de sport, associations.....que deviennent des centres de loisirs maternels réduits au mercredi après midi (moins de possibilités d activités culturelles ou sportives)?


Aura-t-on les personnels formés en nombre suffisant pour les temps périscolaires?


Que feront les familles le mercredi et notamment celles qui prenaient des 4/5 pour s'occuper des enfants, quelle hausse de fréquentation des activités extra scolaires, de la restauration? Est-ce que les parents vont devoir payer ou non?

Comment au contraire mettre en place une offre éducative améliorée pour le plus grand nombre d'enfants,en coopération avec certaines assos?

Comment convaincre chaque partenaire que les enfants seront gagnants?

Il y a une formidable opportunité mais elle doit être concrétisée et pour cela elle doit être concertée.

Or chacun sait que l'on ne réforme pas efficacement contre les uns ou les autres mais avec les uns et les autres. Ce côté préromptoire que soutendent les propos de David D, "les socialistes sont les meilleurs sur ce coup de dés, et les communistes et les autres sont des cons, sauf une verte en passant" (je ne prends pas la perche tendue) est tout simplement méprisant alors que précisément ce qu'il faut absolument éviter dans la réflexion en cours, c'est que l'avenir de nos enfants soit mis sous la tutelle d'affrontements politiques complètement hors sujets et déplacés.

La concertation demande du temps.

Et les incohérences actuellement sonrt nombreuse ; David D nous parle de moyens disponibles...

Mais alors comment faut-il que l'on interprète le mauvais signal que vient de donner l'Association des Maires de France (en majorité socialiste me semble-t-il) en demandant une dégradation des normes d encadrement en centres de loisirs...?

Je pourrai continuer la liste des questions encore pas mal de temps tant 'il y en a qui ne sont pas résolues ni prises en compte.

Je ne citerai que les basiques :

Pourquoi renoncer à priori au samedi matin?

Pourquoi ne pas ouvrir aussi le débat sur les contenus et les modalités de travail collectif des éducateurs?

Il y a une belle opportunité, ne la ratons pas et ne caricaturons pas les enseignants dont les critiques sont aussi parfois fondées. Entrainons la société localement dans une ambition partagée? Pour cela il n'est pas besoin de faire le paon.
Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages : 6407
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

MessageSujet: Re: A Fontenay comme ailleurs, Pour nos enfants, vive la semaine de 4,5 jours en 2013 !   Mar 12 Fév 2013, 11:11

David Dornbusch a écrit:
Qui a pris cette décision ? comment ?

Les élus de Fontenay au bureau municipal, a l'unanimité sur proposition de Martine Antoine, adjointe au maire en charge de l'enseignement.

Justement pour qu'il y ait concertation avec les enseignants, les associations de parents d'élèves, les agents municipaux qui interviennent dans le temps périscolaire...

Et Fontenay n'est pas une ville isolée dans cette démarche. La quasi-totalité des villes du Val-de- Marne se positionne justement pour que l'ensemble des acteurs de la l'enseignement soit réellement consultés et partie prenante.

Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
Libellule

avatar

Messages : 15007
Date d'inscription : 23/01/2012

MessageSujet: Re: A Fontenay comme ailleurs, Pour nos enfants, vive la semaine de 4,5 jours en 2013 !   Mar 12 Fév 2013, 11:14

Même le "ailleurs" auquel doit penser David D en permanence (vu ses lieux de visite Very Happy ) se met à comprendre comment marche l'Education Nationale...

Le maire de Paris, Bertrand Delanoë (PS), affirme que la décision sur l'application en 2013 ou 2014 de la réforme des rythmes scolaires à Paris sera bientôt prise et appelle à la concertation. La réforme, qui prévoit le rétablissement de la semaine de quatre jours et demi et la mise en place d'activités périscolaires dans le temps ainsi dégagé, a suscité une très vive opposition des professeurs des écoles parisiens, qui devraient participer massivement mardi à un nouveau mouvement de grève.


"D'abord, ce sur quoi je persiste, c'est la concertation, la décision ne sera prise que fin mars, a déclaré M. Delanoë sur France Info. Mais j'ai écrit à tous les parents, à tous les enseignants, j'ai eu beaucoup de concertation avec les fédérations de parents d'élèves, les personnels de la Ville de Paris concernés, les syndicats d'enseignants, parce que je veux que nous allions au bout de ce débat, et que nous voyons comment nous pouvons réussir une réforme dans l'intérêt de tous, à commencer par les enfants, mais en n'ignorant pas les personnels."

La mairie de Paris, qui privilégiait l'hypothèse d'un allongement de la pause déjeuner et de la mise en œuvre des activités périscolaires pendant ce temps là, pourrait finalement, face à l'hostilité des enseignants à cette solution, choisir de raccourcir la journée d'école et d'organiser les activités entre 15 h 30 et 16 h 30, a expliqué M. Delanoë.

DEMANDES DE REPORT AU CONSEIL DE PARIS

Les collectivités locales ont jusqu'à fin mars pour décider si elles appliquent la réforme à la rentrée 2013, ou, à titre dérogatoire, en 2014. Le maire de Paris avait annoncé début janvier son souhait de voir la réforme s'appliquer dès 2013. Il avait affirmé le 22 janvier, alors que plus de 78 % des instituteurs s'étaient mis en grève, qu'il ne "reculera[it] pas". Selon le SNUIPP-FSU, syndicat majoritaire chez les instituteurs parisiens, 80 % des enseignants devraient être en grève mardi, un tiers des écoles étant fermées.

Les syndicats dénoncent notamment un nombre insuffisant d'animateurs formés avant septembre pour gérer les activités périscolaires et redoutent des inégalités croissantes entre les écoles concernant ces activités. Face aux craintes portant selon lui sur le "comment on fait", le maire de Paris a assuré qu'il mettrait des moyens importants dans la mise en place de cette réforme, notamment en matière de recrutement et de formation.
Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages : 6407
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

MessageSujet: Re: A Fontenay comme ailleurs, Pour nos enfants, vive la semaine de 4,5 jours en 2013 !   Mar 12 Fév 2013, 11:24

Et à part à Paris, partout se pose la question du financement de cette réforme avec la volonté du DASEN (le directeur de l'éducation nationale) que les villes prennent en charge le coût de l'accueil de tous les enfants de 15h45 à 16h30 et s'occupent de recruter le personnel afférant.

Soit pour une ville comme Fontenay la nécessité d'embaucher des centaines de personnes...

C'est aussi à prendre en compte...
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
Libellule

avatar

Messages : 15007
Date d'inscription : 23/01/2012

MessageSujet: Re: A Fontenay comme ailleurs, Pour nos enfants, vive la semaine de 4,5 jours en 2013 !   Mar 12 Fév 2013, 13:08

Le cadre de la prise en compte de tout cela étant par ailleurs fixé, il suffit d'aller voir le site du Ministère de l'Education Nationale, onglet Rythmes scolaires pour le constater :

Un outil pour la mise en œuvre de la réforme : le projet éducatif territorial


  • Le projet de loi pour la refondation de l’École prévoit que les activités périscolaires prolongeant le service public de l’éducation peuvent être organisées dans le cadre d’un projet éducatif territorial (PEDT).


  • Le PEDT est élaboré à l’initiative de la collectivité territoriale et associe à cette dernière l’ensemble des acteurs intervenant dans le domaine de l’éducation : administrations de l’État concernées (éducation nationale, sports, jeunesse, éducation populaire et vie associative, culture, famille, ville...), associations, institutions culturelles et sportives, etc.


  • Son but est de tirer parti de toutes les ressources du territoire et de créer des synergies pour garantir une plus grande continuité éducative entre les projets des écoles et les activités proposées aux élèves en dehors du temps scolaire et offrir à chaque enfant un parcours éducatif cohérent et de qualité.


  • L’élaboration des PEDT dans les communes au cours des prochains mois pourra se fonder sur l’expérience de nombreuses collectivités territoriales qui ont déjà développé des initiatives partenariales pour organiser, autour du temps d’enseignement, des activités périscolaires. Les PEDT permettront donc, dans bien des cas, de formaliser et de renforcer l’engagement des différents acteurs.


  • Les services déconcentrés du ministère de l’éducation nationale seront mobilisés pour constituer des équipes d’appui visant à favoriser la mutualisation des bonnes pratiques et à aider, avec les services d’autres ministères (comme le ministère de la jeunesse et des sports), les communes dans l’élaboration de leurs projets en matière périéducative.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15007
Date d'inscription : 23/01/2012

MessageSujet: Re: A Fontenay comme ailleurs, Pour nos enfants, vive la semaine de 4,5 jours en 2013 !   Mar 12 Fév 2013, 14:03

A noter qu'à l'instant les fantômes de cette réforme viennent de faire connaître leur position :

"Nous demandons à M. Peillon et à Mme Fourneyron de revenir sur l’évolution des taux d’encadrement des accueils péri scolaires, de donner des garanties sur le maintien et l’amélioration de l’emploi des animateurs péri scolaires et extra scolaires actuels et de donner un contenu plus ambitieux au PEDT et y intégrant tous les acteurs éducatifs."

C'est la demande insistante formulée par le SEP, le syndicat d'éducation populaire qui revendique ainsi sa légitimité pour entrer dans le jeu des négociations actuelles sur le temps scolaire.

Le moins qu'on puisse dire c'est que pour l'instant le ministère des Sports, de la Jeunesse, de l’Éducation populaire et de la Vie associative se montre bien discret dans cette réflexion. Les professionnels et les bénévoles de l’animation extra-scolaire font figure d’oubliés ou de victimes collatérales d’une réforme qui se fait sans eux.

La modification des taux d’encadrement des accueils périscolaires entraînent l’augmentation du nombre d’enfants par animateur, et peut affecter la qualité éducative. Aujourd’hui, les municipalités prennent des dispositions le plus souvent de manière unilatérale.

Rappelons que le Projet Educatif Territorial (PEDT) est destiné à jouer un rôle pivot entre l’École et les autres partenaires éducatifs. Ses écueils sont bien présent : risques liés à une « territorialisation » de l’École, rupture pédagogique en oubliant les activités artistiques, d’éducation physique ou dites d’éveil au « péri scolaire ».

Bref, le PEDT a du mal a se dessiner clairement aujourd'hui dans ces tensions entre Etat et enseignants. Il doit apporter des garanties de qualité éducative et ne pas contribuer à creuser des inégalités territoriales.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15007
Date d'inscription : 23/01/2012

MessageSujet: Re: A Fontenay comme ailleurs, Pour nos enfants, vive la semaine de 4,5 jours en 2013 !   Mar 12 Fév 2013, 17:42

AFP - Rythmes scolaires: le Conseil de Paris décide de créer un groupe de travail

PARIS, 12 fév 2013 (AFP) - Le Conseil de Paris a rejeté mardi deux voeux du Front de Gauche et de l'UMP demandant le report à 2014 de la modification des rythmes scolaires et a décidé la mise en place d'un groupe de travail qui mènera des auditions d'ici à la décision finale du Conseil les 25 et 26 mars.

Les collectivités locales ont jusqu'à fin mars pour décider si elles reviennent à la semaine de quatre jours et demi à la rentrée 2013 ou, à titre dérogatoire, à celle de 2014.

La réforme a suscité une très vive opposition des professeurs des écoles parisiens, qui se sont à nouveau massivement mis en grève mardi (62% de grévistes contre 78% le 22 janvier selon la mairie).

Le voeu de l'exécutif parisien a été adopté avec les voix du Front de Gauche, l'UMP s'étant abstenue. L'idée de la mise en place de ce groupe de travail revient au groupe EELV, qui pourrait se trouver en situation d'arbitre en mars, en cas de coalition entre le Front de Gauche, l'UMP et l'UDI.

Le maire PS de Paris, Bertrand Delanoë, avait redit en ouvrant le débat son souhait de mener la concertation la plus large avant le mois de mars, tout en maintenant son objectif de voir s'appliquer la réforme dès 2013.

Critiqué par la droite pour avoir laissé sa première adjointe Anne Hidalgo en première ligne, M. Delanoë a souligné sa forte implication dans le dossier en affirmant avoir bousculé son agenda pour recevoir toutes les parties et participer aux prochaines réunions publiques.

Le Front de Gauche et l'UMP sont quant à eux restés sur leur position.

"La Ville de Paris change de ton. Elle constate qu'elle est dans une impasse sur le dossier des rythmes scolaires. (...) Ils seront obligés de reporter", a déclaré à l'AFP le président du groupe PCF-PG Ian Brossat, qui a de nouveau mis en garde contre les "effets désastreux" d'une "rentrée qui se passe mal" avant les élections municipales de mars 2014.

Le groupe UMP a de son côté jugé "impossible" la mise en oeuvre de la réforme dès 2013, et dénoncé une concertation bâclée et une mesure non financée.
Revenir en haut Aller en bas
David Dornbusch

avatar

Messages : 399
Date d'inscription : 05/08/2010
Age : 49
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: A Fontenay comme ailleurs, Pour nos enfants, vive la semaine de 4,5 jours en 2013 !   Mar 12 Fév 2013, 18:10

Le nouveau binome à la mode UMP + PC

Les bons alliés conservateurs du Yalta de la circonscription comme aurait dit notre ami JSA

Charmant
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lestand.org/appel
Pierre Ramadier

avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 21/12/2011

MessageSujet: Re: A Fontenay comme ailleurs, Pour nos enfants, vive la semaine de 4,5 jours en 2013 !   Mar 12 Fév 2013, 18:11

Bonsoir,

Je suppose que ce sujet, pour notre ville, a fait l'objet de débats au sein de la majorité municipale et qu'il sera donc à l'ordre du jour du prochain conseil municipal du 28 février.
Revenir en haut Aller en bas
David Dornbusch

avatar

Messages : 399
Date d'inscription : 05/08/2010
Age : 49
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: A Fontenay comme ailleurs, Pour nos enfants, vive la semaine de 4,5 jours en 2013 !   Mar 12 Fév 2013, 18:22


Comme toujours

Un débat entre le maire, son cabinet officiel et officieux, la douzaine d'élus PC, directeurs et chefs de service qui comptent

Pour les autres ils découvriront en temps utile... et trouveront de bonnes raisons d'etre finalement d'accord
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lestand.org/appel
Libellule

avatar

Messages : 15007
Date d'inscription : 23/01/2012

MessageSujet: Re: A Fontenay comme ailleurs, Pour nos enfants, vive la semaine de 4,5 jours en 2013 !   Mar 12 Fév 2013, 18:59

A propos de de qui a été affirmé par David D à propos de Montreuil : dans le texte pour éviter toute interprétation erronée...

l'édito de Dominique Voynet en date du 29 janvier.

Pauvres enfants… On a si rarement tenu compte de leurs besoins dans l'organisation de l'école ! C'est parce que leurs jeunes bras étaient irremplaçables dans les champs qu'une longue pause estivale, de plus de deux mois, fut mise en place au siècle dernier. Et c'est parce que les professionnels du tourisme ont toujours pesé sur les gouvernements successifs que le rythme des grandes et des petites vacances a été et reste si difficile à modifier.

De même pour l'organisation de la semaine… Tous les professionnels de l'enfance, tous les pédagogues en conviennent : les rythmes scolaires actuels – deux jours d'école, un jour de congé, deux jours d'école, un long week end - n'ont pas été mis en place dans l'intérêt de l'enfant et ne collent pas à leur façon d'apprendre.

Sur le principe, tout le monde semble d'accord : il faut revenir à une semaine de cinq jours, mais des journées d'apprentissage plus courtes, prolongées par des activités sportives, culturelles, associatives… au sein de l'école ou non.
Inutile donc de le préciser : l'annonce de Vincent Peillon, ministre de l'Education, quelques jours à peine après sa prise de fonctions, nous a réjouit.

Sur le papier, ça semble simple. C'est évidemment une autre paire de manches quand il s'agit de modifier les horaires de centaines de milliers d'enseignants, et de trouver les moyens permettant à toutes les communes, petites ou grandes, riches ou moins riches, d'organiser matériellement et d'assumer financièrement, les heures libérées par l'école.

Ou, pour ce qui concerne Montreuil, de bouleverser en quelques semaines – nous sommes censés prendre une décision avant le 1er mars – l'organisation de 46 (et bientôt 49) écoles, de repenser (en les négociant avec eux) les horaires de plus de 900 agents, de proposer aux clubs sportifs, aux associations, aux écoles de musique ou de danse, d'adapter eux aussi leur offre à cette évolution des rythmes. Le tout sans connaître la règle du jeu exacte, le décret de mise en place de la réforme n'étant pas encore paru.

La position de la ville, que j'ai exposée aux parents d'élèves début décembre, est et reste simple : nous soutenons la réforme des rythmes scolaires, et nous serons prêts, quel que soit votre choix, 2013 ou 2014, mercredi ou samedi, mais ce choix, nous ne pouvons le faire sans vous.

Depuis, la discussion s'est envenimée, au niveau national, avec un vote négatif du conseil supérieur de l'éducation et une mobilisation enseignante aux contours variés, comme au niveau local, où beaucoup restent traumatisés par la modification en force des rythmes en 2007… Une année pré-électorale, déjà…

La priorité pour moi reste l'intérêt des enfants. Ils n'ont intérêt, ni au statu quo – la réforme est nécessaire ! – ni à la guerre scolaire et au climat de tensions que provoquerait un passage en force ou une mise en place dans de mauvaises conditions. C'est pourquoi j'ai demandé à Catherine Pilon, première adjointe à l'Education, qui pilote les différentes instances de travail sur le sujet, de poursuivre la concertation, dans la perspective raisonnable d'une mise en place des nouveaux rythmes à la rentrée 2014.



Dominique Voynet, Maire de Montreuil


Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 3731
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: A Fontenay comme ailleurs, Pour nos enfants, vive la semaine de 4,5 jours en 2013 !   Mar 12 Fév 2013, 19:34

J'ai souvenir d'un forum internet local défunt (pas celui du Plateau) où, il y a quelques années, les arguments de parents, y compris d'élu(e)s, militaient en faveur de la semaine à 4 jours.
L'argument massif était "pensez aux enfants dont les parents sont séparés et qui chaque week end vont avec papa ou maman. Avoir le samedi matin libéré c'était important".
S'ajoutait parfois la possibilité de "voir la famille au complet" tout un week end pour aller à la campagne. Les adversaires qualifiaient cette revendication de "bobo".
Sauf erreur des enseignants avaient adopté le samedi matin sans élèves, avec un certain soulagement.
Bref les chose évoluent.

On nous l'avait dit "le changement c'est maintenant".
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15007
Date d'inscription : 23/01/2012

MessageSujet: Re: A Fontenay comme ailleurs, Pour nos enfants, vive la semaine de 4,5 jours en 2013 !   Mar 12 Fév 2013, 20:10

Le mercredi a du bon pour cela.
Cinq levers continus à la même heure....

Pour conclure je dirai qu'une réforme de ce type pour être réussie, maintenant, se doit d'être consensuelle, qu'elle démarre dans les faits en 2013 ou 2014.

Puisse chacun le comprendre, pour l'intérêt des enfants.
L'essentiel est et sera là.
Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages : 6407
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

MessageSujet: Re: A Fontenay comme ailleurs, Pour nos enfants, vive la semaine de 4,5 jours en 2013 !   Mer 13 Fév 2013, 05:33

David Dornbusch a écrit:

Comme toujours

Un débat entre le maire, son cabinet officiel et officieux, la douzaine d'élus PC, directeurs et chefs de service qui comptent

Pour les autres ils découvriront en temps utile... et trouveront de bonnes raisons d'etre finalement d'accord


Drôles de fantasmes de celui qui se voyait maire de Fontenay en 2008...

La réalité est bien différente :


Les élus de Fontenay au bureau municipal, a l'unanimité sur proposition de Martine Antoine, adjointe au maire en charge de l'enseignement ont acté cette décision.

Justement pour qu'il y ait concertation avec les enseignants, les associations de parents d'élèves, les agents municipaux qui interviennent dans le temps périscolaire...

Et Fontenay n'est pas une ville isolée dans cette démarche. La quasi-totalité des villes du Val-de- Marne se positionne justement pour que l'ensemble des acteurs de la l'enseignement soit réellement consultés et partie prenante. Il n'y a que 17 grande villes en France qui se sont dites prêtes à appliquer cette réforme dès 2013 dans les conditions actuelles.

A Fontenay on préfère concerter largement avec les acteurs de l'éducation qui se sont déjà réunis plusieurs fois et qui se retrouveront samedi 23 février de 14h à 18h à la salle Jacques Brel. Enseignants, parents, responsables du temps périscolaire et toutes personnes intéressées. Il y aura sans doute beaucoup, beaucoup de monde à cette concertation.
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 10/06/2010
Age : 70
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: A Fontenay comme ailleurs, Pour nos enfants, vive la semaine de 4,5 jours en 2013 !   Mer 13 Fév 2013, 07:45

Petit résumé : 2007 Sarko fait la semaine de 4 jours, 2012, Holland détricote et revient à la situation antérieure.
Question : y avait-il moins d' échec scolaire avant 2007 ? NON.
Nous "vendre" ce changement pour soit-disant "lutter contre l' échec" c' est vraiment nous prendre pour des pigeons. Faire cette modification sans en analyser tout les aspects c' est bien une preuve qu'il s'agit là plus d'une opération de communication qu'une réflexion profonde et un réel intérêt pour les enfants.
Autre question (en passant) qui laissera ses jeunes enfants entre les mains de personnes non formées à la surveillance des petits?
Si l'on veut réellement lutter contre l' échec scolaire ce n'est pas d'une réformette dont nous avons besoin mais d'une remise à plat de notre système éducatif.
- But à atteindre en fin de primaire.
- Organisation de l' enseignement pour atteindre ce but.
- Contenu pédagogique.
- Durée de l' enseignement sur l' année (et non sur la semaine).
- Moyens scolaires et péri-scolaires.

En conclusion je pense que c' est un débat national ouvert à tous, sauf aux politiques (trop dogmatiques et souvent trop superficiels).
Revenir en haut Aller en bas
David Dornbusch

avatar

Messages : 399
Date d'inscription : 05/08/2010
Age : 49
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: A Fontenay comme ailleurs, Pour nos enfants, vive la semaine de 4,5 jours en 2013 !   Mer 13 Fév 2013, 07:48

Ou j'apprends que mes petits camarades socialistes ont voté a l'unanimité pour le report en 2014..... huuummm, info ou intox

Quand à la "vaste concertation" je ne doute pas une seconde qu'elle va effectivement mobiliser dans la bonne direction

C'est vrai que ce sera dommage d'écouter l'Etat (pour un communiste) et ses spécialistes de l'Education pour s'appuyer sur des "spécialistes locaux". Tant qu'on y est on pourrait aussi prévoir des "diplomes locaux" (pointons les contradictions, en terme marxiste cela s'appelle la dialectique)

Non, il y a une réforme qui fait un consensus de tous les spécialistes et toutes les personnes attachées à l'Interet Général de nos enfants.
Il reste 9 mois jusqu'en septembre prochain, tout le temps nécessaire pour "concerter" et organiser, c'est 10 fois le temps nécessaire
Nul besoin de sacrifier une génération de plus de gamins pour permettre à certains "proches du maire" de bénéficier d'une année tranquille de plus

4,5 jours à Fontenay c'est en 2013 ! Pas de génération sacrifiée
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lestand.org/appel
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A Fontenay comme ailleurs, Pour nos enfants, vive la semaine de 4,5 jours en 2013 !   Mer 13 Fév 2013, 08:35

mamiea a écrit:
Petit résumé : 2007 Sarko fait la semaine de 4 jours, 2012, Holland détricote et revient à la situation antérieure.
Question : y avait-il moins d' échec scolaire avant 2007 ? NON.
Nous "vendre" ce changement pour soit-disant "lutter contre l' échec" c' est vraiment nous prendre pour des pigeons. Faire cette modification sans en analyser tout les aspects c' est bien une preuve qu'il s'agit là plus d'une opération de communication qu'une réflexion profonde et un réel intérêt pour les enfants.
Autre question (en passant) qui laissera ses jeunes enfants entre les mains de personnes non formées à la surveillance des petits?
Si l'on veut réellement lutter contre l' échec scolaire ce n'est pas d'une réformette dont nous avons besoin mais d'une remise à plat de notre système éducatif.
- But à atteindre en fin de primaire.
- Organisation de l' enseignement pour atteindre ce but.
- Contenu pédagogique.
- Durée de l' enseignement sur l' année (et non sur la semaine).
- Moyens scolaires et péri-scolaires.

En conclusion je pense que c' est un débat national ouvert à tous, sauf aux politiques (trop dogmatiques et souvent trop superficiels).

+1
Revenir en haut Aller en bas
l'imprecateur



Messages : 204
Date d'inscription : 05/02/2013

MessageSujet: Re: A Fontenay comme ailleurs, Pour nos enfants, vive la semaine de 4,5 jours en 2013 !   Mer 13 Fév 2013, 10:20

Nous avons donc le programme de monsieur Dornbusch.

Si la ville à une possibilité de percevoir 10 millions il faut refuser.
Si l'application d'un texte ne peut se faire immédiatement pour une question de coût, il faut l'appliquer tour de suite

En effet voilà un programme novateur: réduisons les recettes et augmentons les dépenses.

Revenir en haut Aller en bas
GUIZMO

avatar

Messages : 294
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: A Fontenay comme ailleurs, Pour nos enfants, vive la semaine de 4,5 jours en 2013 !   Mer 13 Fév 2013, 14:59


J'ai un peu de mal à comprendre. Avant les 24 H de classe hebdomadaire, en élémentaire (y compris les activités diverses d’éveil), se déroulaient sur 4,5 jours. Depuis Darcos sur 4 Jours. réprobation unanime. On décide de revenir sur les anciens 4,5 jours (donc avec retour au mercredi ou samedi matin) Quel est le nouveau problème, si ce n'est une réflexion profonde sur les missions et la qualité de l'enseignement, la durée de l'année scolaire? D'autant plus que j'ai l’impression que les enseignants veulent,dans l'école, rester les acteurs éducatifs des activités simples d'éveil du jeune age. (5 années quand même pour s'y former) face au personnel des collectivités locales. L'extra-scolaire a toute sa place par ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
l'imprecateur



Messages : 204
Date d'inscription : 05/02/2013

MessageSujet: Re: A Fontenay comme ailleurs, Pour nos enfants, vive la semaine de 4,5 jours en 2013 !   Mer 13 Fév 2013, 15:36

Revenir en haut Aller en bas
agur



Messages : 12
Date d'inscription : 21/01/2011

MessageSujet: Re: A Fontenay comme ailleurs, Pour nos enfants, vive la semaine de 4,5 jours en 2013 !   Mer 13 Fév 2013, 17:09

oulalallala il y va fort le DD
appliquez on vous dit !!

les specialistes NATIONAUX ont cogité, experts reconnus et désignés par l'état ,donc Conseillers éclairés du monde d'en haut .

hyper-diplomés , portant des costards élimés aux fesses ( bizarre pour un stand-up boy), Nationaux on vous dit , caltez volailles!

Pourquoi vouloir débattre, concerter et definir les formes, des contenus, des moyens , des locaux et structures nécessaires dans chaque commune!avec tous les acteurs du monde éducatif

je suis ( encore) partisan de cette réforme , mais et les interventions de DD ( ex et futur candidat Maire ) m'interrogent sur la méthode PS

ce sont sans doutes les memes conseillers Hollandistes ( dont DD fait partie), les memes experts NATIONAUX et INTERNATIONAUX qui ont Géré:

- le "Baisse-benardage " devant la Finance et la non taxation du Capital
- le recul devant les petits pigeons
- l'abandon de la remise en cause des dépassements d'honoraires médicaux
- les reculs devant les licenciements , etc ,
sans parler de la non politique Européene

Franchement ça fait peur de vous voir prétendre a diriger une commune, lieu d'echange , de concertation et de construction souvent contradictoire
tout l'inverse d'une vision d'expertise étatique telle que la votre!!

il parait qu'il y a eu une décentralisation en 83 !!!

je reste partisan de la réforme mais surt pas a votre sauce





Revenir en haut Aller en bas
l'imprecateur



Messages : 204
Date d'inscription : 05/02/2013

MessageSujet: Re: A Fontenay comme ailleurs, Pour nos enfants, vive la semaine de 4,5 jours en 2013 !   Mer 13 Fév 2013, 18:07

Juste une petite précision pour Agur. Monsieur Dornbusch n'est plus membre du PS, il critique d'ailleurs le parti en permanence, il ne fait pas partie des conseillers du Président.
Montrer une photo de soi aux côtés du Président ou se faire photographier dans la cours de l'Elysee ( journées du patrimoine ?) ne constitue pas un label.
Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages : 6407
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

MessageSujet: Re: A Fontenay comme ailleurs, Pour nos enfants, vive la semaine de 4,5 jours en 2013 !   Ven 15 Fév 2013, 08:24

Une invitation du maire à la concertation sur les rythmes scolaires :



Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
Marion Legouy-Desaulle



Messages : 3462
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: A Fontenay comme ailleurs, Pour nos enfants, vive la semaine de 4,5 jours en 2013 !   Ven 15 Fév 2013, 11:51

Invitation à laquelle je compte me rendre comme tous ceux et celles qui participent activement aux débats sur le forum, je l'espère. Je remets dans la boucle la contribution de Gérard:

Citation :
Sujet: Re: A Fontenay comme ailleurs, Pour nos enfants, vive la semaine de 4,5 jours en 2013 ! Mar 12 Fév - 8:38
Les rythmes scolaires ne sont qu'une partie de l'organisation et des contenus de l'enseignement primaire, qui n'en est même pas à mon avis, l'élément prioritaire.
Définir les contenus fondamentaux, - y compris une langue vivante obligatoire par exemple-, compléter les méthodes traditionnelles par des supports fondés sur des techniques audiovisuelles nationales collectives de transmission de savoirs et de savoir faire, comme dans certains pays développes (Canada) ou émergents.
Accroître et moderniser les contrôles des acquisitions et des comportements sans que cela aboutisse à une mise au ban.
Le rôle éminent des familles dans le processus éducatif devrait aussi faire partie de la remise à plat. On a eu cette réflexion avec plus ou moins de succès en Angleterre, en Israël, en particulier pour les familles déficientes ou en difficulté.
La France entière est concernée, révolution ou évolution douce?
Les rythmes scolaires concluraient cette refondation historique. Bien entendu la formation des enseignants, leur statut et leurs remunarisations font partie du "tout à plat"
Revenir en haut Aller en bas
David Dornbusch

avatar

Messages : 399
Date d'inscription : 05/08/2010
Age : 49
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: A Fontenay comme ailleurs, Pour nos enfants, vive la semaine de 4,5 jours en 2013 !   Ven 15 Fév 2013, 14:28

Bonsoir

je pense que tout le résultat de cette "concertation" localo-locale est d'ores et déjà résumée dans une seule phrase de l'excellente adjointe à l'éducation dans le dernier bulletin municipal: "L'idée n'est pas de s'opposer a cette réforme par principe, mais.. "

Non ne pas s'opposer "par principe", juste s'opposer par tous les moyens, pour satisfaire un petit clan autour du maire..

Et l'interet des enfants ?

Il est d'ores et déjà avéré que la décision a été prise avant le fameux "bureau municipal" (communication en avait été faite aux associations de parents d'éleves avant)

C'est une opposition "de principe" pour satisfaire les copains et sacrifiant totalement l'interet des enfants

L'ensemble de la gestion de ce dossier n'est qu'un scandale, scandale sur la forme, une décision prise toujours par le même petit comité puis pseudo concertée en Bureau municipal et avec la "population", scandale sur le fond concernant l’intérêt des enfants

4,5 jours pour les enfants de Fontenay dès 2013. Pas de génération sacrifiée
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lestand.org/appel
Libellule

avatar

Messages : 15007
Date d'inscription : 23/01/2012

MessageSujet: Re: A Fontenay comme ailleurs, Pour nos enfants, vive la semaine de 4,5 jours en 2013 !   Ven 15 Fév 2013, 15:04

A ce jour seules 18 des 50 plus grandes villes de France se disent en mesure de respecter cet agenda (celui que prévoit le décrêt hors utilisation de la possibilité de déroger d'un an). La part de ceux qui comptent utiliser la version dérogatoire me parait particulièrement élevé, pour que cela ne nous interpelle pas un tout petit peu.

Beaucoup de villes de la taille de Fontenay ont lancé des processus de concertation mais avant de se prononcer, c'est vrai. Si ce n'est pas le cas à Fontenay, ce serait effectivement une faute de goût vis à vis des administrés. Une faute de goût comme l'a été la décision du Maire de Paris de trancher "a priori" pour tout le monde avant d'avoir fini les concertations. Mais, bon, rien d'irréversibles si l'on voit les hésitations des uns et des autres à franchir le pas sans avoir pris le temps de vérifier la faisabilité du projet. Il y aura beaucoup d'a posteriori dans les villes qui ont réagi trop vite, fusse, comme le suggère David D "PAR PRINCIPE".

Je plus important à cet instant étant que les boeufs sont à nouveau devant la charrue. La réforme peut à nouveau avancer, et espérons le, dans le cadre d'un débat un peu apaisé propice à l'intérêt des enfants.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15007
Date d'inscription : 23/01/2012

MessageSujet: Re: A Fontenay comme ailleurs, Pour nos enfants, vive la semaine de 4,5 jours en 2013 !   Ven 15 Fév 2013, 15:41

je sépare mes deux posts par commodité et pour isoler l'article qui vient de paraitre dans la revue Nous Vous Ils (la casden) _ dans la mesure où cet article va assez bien dans le sens de l'intervention de Gérard, reprise un peu au dessus, par Marion.


Liaison école-collège : "Tout faire pour éviter la rupture !"


Yves Durand, député PS du Nord et rap­por­teur de la loi sur la refon­da­tion de l'école, juge "essen­tiel" le lien qui doit unir l'école élémen­taire et le col­lège. Entretien.


  • Pourquoi avez-vous inter­pellé Vincent Peillon, lors de la pré­sen­ta­tion du pro­jet de loi sur la refonte du sys­tème sco­laire, en deman­dant des pré­ci­sions sur la liai­son école-collège ?


La loi d'orientation et de pro­gram­ma­tion sur l'école pré­voit la mise en place d'un conseil péda­go­gique entre le CM2 et la 6e. Si le prin­cipe de créer une conti­nuité entre l'école pri­maire et le secon­daire est acté, il reste encore à en pré­ci­ser l'organisation. Des expé­riences ont été menées mais com­ment les géné­ra­li­ser ? Et quelles seront les consé­quences sur la sec­to­ri­sa­tion sco­laire ? Comment uti­li­ser ce nou­veau cycle CM2/6e pour recréer une véri­table carte sco­laire ? Autant de ques­tions qui res­tent en suspens.

Que préconisez-vous pour orga­ni­ser cette conti­nuité des parcours ?


Il faut d'abord une grande coor­di­na­tion entre les ensei­gnants du pri­maire et du secon­daire, avec une conti­nuité péda­go­gique entre le pri­maire et le col­lège. A ce titre, je rap­pelle qu'il est prévu dans les futures Écoles supé­rieures dupro­fes­so­rat et de l'éducation (ÉSPÉ) une for­ma­tion com­mune, au départ, à tous les métiers de l'éducation. Je pense aussi per­son­nel­le­ment que des pro­fes­seurs des écoles volon­taires pour­raient inter­ve­nir au col­lège, avec l'accord de l'équipe péda­go­gique, en par­ti­ci­pant aux conseils de classe ou bien, par exemple, dans le cadre d'un accom­pa­gne­ment péda­go­gique, ou encore d'une aide à la remise à niveau des élèves.

Faut-il s'appuyer sur les expé­ri­men­ta­tions exis­tantes, comme par exemple la fin du maître unique en CM2 ? Est-ce la solu­tion pour lut­ter contre le décro­chage scolaire ?


Il faut s'inspirer des expé­ri­men­ta­tions qui fonc­tionnent et pour cela il faut les évaluer. Mais il ne s'agit pas de modi­fier les sta­tuts des ensei­gnants, de reve­nir sur la poly­va­lence des pro­fes­seurs des écoles et la biva­lence des ensei­gnants du secon­daire. Nous pou­vons déjà har­mo­ni­ser les pro­grammes, en évitant les dou­blons entre l'école élémen­taire et le col­lège. L'amélioration de la liai­son école-collège est une des solu­tions pour éviter la cas­sure qui inter­vient en 6e, spé­cia­le­ment chez les élèves en dif­fi­cul­tés. La France est le seul pays de l'OCDE où une telle rup­ture est consta­tée, il faut donc tout faire pour y remédier.

Quel est l'avenir du "col­lège unique" ?


La loi réaf­firme la néces­sité du main­tien du col­lège unique en abro­geant tous les dis­po­si­tifs sélec­tifs avant la fin de 3e, comme ceux de la loi Cherpion . Quels que soient le col­lège et son envi­ron­ne­ment, notre ambi­tion est de mener tous les élèves au même niveau. En réa­lité, le col­lège unique n'a jamais existé car on a recréé des filières de sélec­tion pour ne pas dire de tri. Il s'agit de le faire vivre et exis­ter dans le cadre de la liai­son péda­go­gique recher­chée entre l'école élémen­taire et le collège.

Charles Centofanti
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15007
Date d'inscription : 23/01/2012

MessageSujet: Re: A Fontenay comme ailleurs, Pour nos enfants, vive la semaine de 4,5 jours en 2013 !   Ven 15 Fév 2013, 15:48

de la même source, cet autre article, qui illustre une problématique qui a été zappée jusqu'à présent


Alexandre Jardin : "Il n'est pas raisonnable de demander aux enseignants de tout résoudre"


L'écrivain Alexandre Jardin a écrit le scé­na­rio de la comé­die "La vraie vie des profs", qui sort mer­credi pro­chain au cinéma. Il nous parle du voca­bu­laire des jeunes qu'il a dû réin­ven­ter pour les besoins du film, et de son enga­ge­ment en faveur de la lecture.

La vraie vie des Profs n'est pas votre pre­mier film, que ce soit comme réa­li­sa­teur ou comme scé­na­riste. Qu'est-ce qui vous attire dans le monde du cinéma ?

Une des grandes joies du cinéma est de col­la­bo­rer avec des gens qui me sont com­plé­te­ment étran­gers, avec les­quels je n'ai aucune réfé­rence com­mune. L'idée de me « marier » avec Emmanuel Klotz et Albert Pereira Lazaro [réa­li­sa­teurs du des­sin animé "Les Lascars" (2009), ndlr] venait des pro­duc­teurs, et pou­vait sem­bler far­fe­lue : je crois n'avoir jamais tra­vaillé avec gens aussi éloi­gnés cultu­rel­le­ment. Par exemple, il ne me vien­drait pas à l'esprit de dire à quelqu'un pour qu'il se lève : « bouge ton gros boule ». Mais Emmanuel Klotz le fait avec beau­coup d'aisance ! Et tout s'est for­mi­da­ble­ment bien passé.

Dans le film, les col­lé­giens emploient à tort et à tra­vers des mots qu'ils ne com­prennent pas (comme « pro­fa­ner »), et leur propre jar­gon (« boloss », « shbe­bos »...) est une source d'incompréhension per­sis­tante avec les adultes et même par­fois entre eux. Que vouliez-vous illus­trer : la vita­lité de la culture jeune d'aujourd'hui, ou la dégra­da­tion géné­ra­li­sée du niveau de leurs connaissances ?


La deuxième hypo­thèse ne fait aucun doute, d'où la néces­sité dans le film de déca­ler cette sombre réa­lité. Une grande par­tie de la langue que parlent les enfants dans le film est ainsi inven­tée. Nous nous sommes posé cette ques­tion : com­ment les faire par­ler d'une façon qui semble contem­po­raine, tout en essayant de rendre ce lan­gage légè­re­ment intem­po­rel ? Nous ne pou­vions pas com­plè­te­ment dyna­mi­ter le lan­gage réel mais nous pou­vions l'adapter. Nous avons conservé quelques mots comme « boloss » et inventé le reste, comme « shbe­bos » [pour dési­gner un gay, ndlr]. Mais aucun enfant, de Marseille ou d'ailleurs, ne s'exprime comme ça. Et pour­tant j'en ai écouté beau­coup, en m'installant au fond de classes avec les réa­li­sa­teurs ! Comme c'est une comé­die, nous avons aussi gommé l'ahurissant racisme des gamins entre eux. On n'en trou­vera pas trace dans le texte, pour­tant ça m'a sauté à la gorge en les observant...

Puisque vous avez étudié votre sujet sur le ter­rain, vous savez que le niveau des écoliers baisse : les études inter­na­tio­nales, de PISA à PIRLS, confirment chaque année que les com­pé­tences en lec­ture et écri­ture des jeunes Français se dégradent. En tant qu'écri­vain impli­qué dans la lutte contre l'illettrisme, que vous ins­pirent ces résultats ?




Participer au pro­gramme Lire et faire lire


Pour accueillir dans votre école pri­maire ou mater­nelle des lec­teurs béné­voles de "Lire et faire lire", vous pou­vez faire une demande sur le site de l'association :
http://www.lireetfairelire.org/

Ca m'inspire un mili­tan­tisme for­cené au sein du pro­gramme « Lire et faire lire » que j'ai contri­bué à créer. C'est un pro­gramme énorme : il concerne aujourd'hui 350.000 enfants, qui ont affaire à 13.000 retrai­tés qui viennent dans les écoles pri­maires et mater­nelles leur lire les his­toires. Rien qu'à Paris, plus d'un tiers des écoles le font. Ce pro­gramme est mis en œuvre dans tous les ter­ri­toires par la Ligue de l'enseignement et l'UNAF.

Et les ensei­gnants, que peuvent-ils faire selon vous pour enrayer cette progression ?


Il n'est pas rai­son­nable de deman­der aux ensei­gnants de tout résoudre. S'ils avaient pu le faire, ils l'auraient fait depuis long­temps déjà, car j'ai ren­con­tré peu d'enseignants qui juraient la perte de leurs élèves ! Je suis convaincu que le défi ne peut être relevé par cette seule ins­ti­tu­tu­tion, c'est pour cela que j'ai lancé le pro­gramme « Lire et faire lire ». Les ensei­gnants rêvent que tous les parents lisent des his­toires à leurs enfants avant de dor­mir. Mais comme ça n'a pas lieu, j'ai trouvé urgent de mobi­li­ser des retrai­tés. Il faut sou­te­nir les ensei­gnants : le lan­gage des enfants est quelque chose de fon­da­men­tal. Nous sommes tous concer­nés. L'accès des jeunes à la lec­ture est un sujet plus sérieux que nos cha­maille­ries d'adultes, qui ont tou­jours un carac­tère un peu provisoire.

Ceci dit, je ne sais pas com­ment les ensei­gnants vont prendre mon film, issu d'un véri­table fan­tasme d'enfant : je me deman­dais qui mes pro­fes­seurs étaient en réa­lité. C'est un film potache... On peut être fou de lit­té­ra­ture, écri­vain soi-même, et avoir envie par­fois de rigo­ler devant une BD ou un film de ce genre. C'est l'une de mes nom­breuses incohérences !

Vos per­son­nages, en par­ti­cu­lier les profs qui ont tous de lourds secrets, ne sont donc pas ins­pi­rés de ren­contres réelles ?


Si si, par­fois ! La prof qui prend des cours de danse de booty shake est par exemple une adap­ta­tion pré­cise d'une ensei­gnante de fran­çais que j'ai croi­sée dans un col­lège de Roubaix, et qui prend soin d'aller suivre ses cours de danse à Lille. Ca n'a rien d'indigne, elle s'amuse comme une folle ! Mais dans la ville à l'ambiance très par­ti­cu­lière qu'est Roubaix, ça lui ren­drait la vie très com­pli­quée si ça se savait...

Les per­son­nages semblent pour­tant si improbables !


Quand vous êtes au cinéma, vous jouez avec l'image de la réa­lité. D'autant plus quand vous vous asso­ciez à deux éner­gu­mènes char­mants qui viennent du des­sin animé [les deux réa­li­sa­teurs, ndlr], un monde décalé dès le départ. Le film a plus d'une touche d'irréalité : tel per­son­nage a les cils trop longs, tel autre a des lunettes trop grandes... Ils sont tous gra­phi­que­ment bizarres ! Nous avons encore ren­forcé cette ambiance déca­lée par les choix de mise en scène. Quoi qu'il en soit, le film La vraie vie des profs a une vraie dimen­sion sub­ver­sive, même si c'est traité gaiement.
Revenir en haut Aller en bas
David Dornbusch

avatar

Messages : 399
Date d'inscription : 05/08/2010
Age : 49
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: A Fontenay comme ailleurs, Pour nos enfants, vive la semaine de 4,5 jours en 2013 !   Ven 15 Fév 2013, 21:38

Un petit aparté du vendredi soir: http://www.ladepeche.fr/article/2013/01/10/1532394-beatrice-marre-le-rebondissement.html

Pour tous ceux qui connaissent si bien le Parti Socialiste qu'ils l'expliquent aux autres...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lestand.org/appel
l'imprecateur



Messages : 204
Date d'inscription : 05/02/2013

MessageSujet: Re: A Fontenay comme ailleurs, Pour nos enfants, vive la semaine de 4,5 jours en 2013 !   Ven 15 Fév 2013, 21:47

Oui mais il y en a qui exclue du PS cherche à travailler au profit de l'action du gouvernement et il y en a qui exclue ne cherche qu'à le critiquer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A Fontenay comme ailleurs, Pour nos enfants, vive la semaine de 4,5 jours en 2013 !   Ven 15 Fév 2013, 21:48

On peut en effet être exclu du PS et être utile, ou du moins tirer son épingle du jeu.



Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages : 6407
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

MessageSujet: Re: A Fontenay comme ailleurs, Pour nos enfants, vive la semaine de 4,5 jours en 2013 !   Sam 16 Fév 2013, 08:35

David Dornbusch a écrit:
Bonsoir

je pense que tout le résultat de cette "concertation" localo-locale est d'ores et déjà résumée dans une seule phrase de l'excellente adjointe à l'éducation dans le dernier bulletin municipal: "L'idée n'est pas de s'opposer a cette réforme par principe, mais.. "

Non ne pas s'opposer "par principe", juste s'opposer par tous les moyens, pour satisfaire un petit clan autour du maire..

Et l'interet des enfants ?

Il est d'ores et déjà avéré que la décision a été prise avant le fameux "bureau municipal" (communication en avait été faite aux associations de parents d'éleves avant)

C'est une opposition "de principe" pour satisfaire les copains et sacrifiant totalement l'interet des enfants

L'ensemble de la gestion de ce dossier n'est qu'un scandale, scandale sur la forme, une décision prise toujours par le même petit comité puis pseudo concertée en Bureau municipal et avec la "population", scandale sur le fond concernant l’intérêt des enfants

4,5 jours pour les enfants de Fontenay dès 2013. Pas de génération sacrifiée




Une fois de plus ce monsieur raconte n'importe quoi sans être au courant ni du débat interne à la municipalité (normal il n'est pas élu), ni de ce qui se passe en ville (ou alors il fait semblant de ne pas comprendre) et bien entendu sans prendre en compte l'intérêt des enfants ce qui est plus grave.

Comme le rappelle le maire dans sa lettre distribuée aux parents cette semaine dans les écoles en effet, "Le Conseil Supérieur de l'Education qui regroupe principalement des représentants des organisations syndicales enseignantes et des parents d'élèves a dit son désaccord". Lors du vote sur cette réforme il y a eu 5 voix pour sur un collège de 72 personnes. Ce n'est pas énorme en terme d'adhésion à la proposition.

Ensuite parlons de l'intérêt de l'enfant. On parle de mettre une semaine plus longue (4 jours et demi au lieu de 4) mais avec des journées plus courtes (se terminant à 15h45). Mais là déjà le bât blesse. En effet, la proposition de décret prévoit (dixit le DASEN, directeur des services de l'éducation nationale) que le temps périscolaire (financièrement à la charge des communes) qui sera mis en place de 15h45 à 16h30 sera obligatoire. Où est donc dans ce cadre là la diminution de la durée de la journée des enfants ?

Par ailleurs, comme le rappelle le maire "la ville consacre une part importante de son service public local à des activités sur le temps scolaire : classes de découverte, ATSEM, projets culturels et sportifs..." Une organisation très importante. Si l'on prend par exemple des élèves de grande section de maternelle ils vont au cinéma, à la patinoire, dans les ludothèques, parfois en classe transplantée. Les plus grands ont les classes de neige (au Grand Bornand) ou de mer (à Hyères). Là encore, il semble, si l'on en croit le DASEN et sa lecture de la réforme, que ces activités sportives et culturelles ne soient plus autorisées sur le temps scolaire.

On a du mal à comprendre comment les enfants d'une école de Fontenay pourraient désormais bénéficier d'une séance de cinéma au Kosmos sur le créneau horaire de 15h45 à 16h30. Idem pour la patinoire, pour le théâtre de marionnettes, pour les séances de ping-pong, pour les sorties aux musées ou à plus forte raison pour les classes transplantées.

Car la culture et le sport font clairement partie de l'éducation des enfants en plus de lire, écrire et compter. Cela participe aussi au développement et à l'épanouissement des enfants. Le nier serait folie.

Ce réforme donc modifie en profondeur l'organisation du temps scolaire et du temps périscolaire et sa mise en oeuvre doit être réfléchie avec tous les partenaires et acteurs de l'éducatif.

C'est donc le but de la réunion du 23 février à la salle Jacques Brel.
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
Libellule

avatar

Messages : 15007
Date d'inscription : 23/01/2012

MessageSujet: Re: A Fontenay comme ailleurs, Pour nos enfants, vive la semaine de 4,5 jours en 2013 !   Sam 16 Fév 2013, 09:38

Rien à redire à cette analyse.
Revenir en haut Aller en bas
David Dornbusch

avatar

Messages : 399
Date d'inscription : 05/08/2010
Age : 49
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: A Fontenay comme ailleurs, Pour nos enfants, vive la semaine de 4,5 jours en 2013 !   Sam 16 Fév 2013, 14:31

Non, rien à redire, juste qu'il va falloir se concerter 21 mois (jusque septembre 2014)... pour savoir ce que vont faire les gamins entre 15H45 et 16H30

On a fini de se moquer du monde la

Les petits copains du maire n'ont pas envie de travailler le mercredi matin.. jusqu'en 2014 et certainement au dela

On sacrifiera 2500 gamins à ce caprice

Aucune importance
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lestand.org/appel
David Dornbusch

avatar

Messages : 399
Date d'inscription : 05/08/2010
Age : 49
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: A Fontenay comme ailleurs, Pour nos enfants, vive la semaine de 4,5 jours en 2013 !   Sam 16 Fév 2013, 14:34

Ah non, mea culpa, 19 mois jusqu'en septembre 2014. j'avais mal calculé

C'est vrai que ca fait juste..

Je me demande si ca serait pas plus sage de repousser a septembre 2015.. 31 mois ca serait plus sur, des fois qu'on hesite entre sport et cinéma..

Puisque de toutes façons "il ne s'agit pas de s'opposer par principe"

Revenir en haut Aller en bas
http://www.lestand.org/appel
Loïc



Messages : 6407
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

MessageSujet: Re: A Fontenay comme ailleurs, Pour nos enfants, vive la semaine de 4,5 jours en 2013 !   Sam 16 Fév 2013, 19:01

David Dornbusch a écrit:

On sacrifiera 2500 gamins à ce caprice

Aucune importance


La concertation un caprice ? Belle conception de la démocratie, du dialogue, de l'écoute des professionnels et des parents d'élèves.


Un "caprice" qui semble avoir tenté l'immense majorité des maires du Val-de-Marne.



Mais bon, Moooosieur l'expert a sans doute une solution toute trouvée pour réorganiser l'école, mettre fin à l'échec scolaire et satisfaire tous les acteurs concernés.


Je ne comprends pas d'ailleurs pourquoi un homme si habile et omniscient n'est pas président de la République !?
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
Libellule

avatar

Messages : 15007
Date d'inscription : 23/01/2012

MessageSujet: Re: A Fontenay comme ailleurs, Pour nos enfants, vive la semaine de 4,5 jours en 2013 !   Sam 16 Fév 2013, 19:35

Confions aux polytechniciens nos enfants... drunken
Revenir en haut Aller en bas
l'imprecateur



Messages : 204
Date d'inscription : 05/02/2013

MessageSujet: Re: A Fontenay comme ailleurs, Pour nos enfants, vive la semaine de 4,5 jours en 2013 !   Sam 16 Fév 2013, 20:16

Allons Loïc il ne peut pas être Président de la République. Qui mettrait il sur ses photos ? Le Pape ?
Revenir en haut Aller en bas
JS

avatar

Messages : 1766
Date d'inscription : 14/06/2010

MessageSujet: Re: A Fontenay comme ailleurs, Pour nos enfants, vive la semaine de 4,5 jours en 2013 !   Sam 16 Fév 2013, 21:12

Loïc a écrit:
On a du mal à comprendre comment les enfants d'une école de Fontenay pourraient désormais bénéficier d'une séance de cinéma au Kosmos sur le créneau horaire de 15h45 à 16h30. Idem pour la patinoire, pour le théâtre de marionnettes, pour les séances de ping-pong, pour les sorties aux musées ou à plus forte raison pour les classes transplantées.
En leur passant un DVD de Casimir sur l'écran télé du centre de loisir Laughing Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages : 6407
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

MessageSujet: Re: A Fontenay comme ailleurs, Pour nos enfants, vive la semaine de 4,5 jours en 2013 !   Mar 19 Fév 2013, 12:02

A l’heure où la réforme des rythmes scolaires fait débat, la municipalité a décidé de convier le 23 février prochain, parents et acteurs éducatifs autour d’une réunion de concertation sur les temps éducatifs de l’enfant. Interview avec Martine Antoine, adjointe au maire déléguée à l’enfance, la jeunesse et l’éducation.

En quoi consiste cette réforme des rythmes scolaires de l’école primaire?
La question des nouveaux rythmes scolaires s’inscrit dans la réforme plus générale qui porte sur la refondation de l’école. C’est un enjeu fondamental et absolument nécessaire. On y trouve des aspects positifs qui sont des ruptures avec la politique antérieure, notamment sur l’importance donnée à l’école maternelle et tout particulièrement sur la scolarisation des enfants de moins de trois ans, ainsi que sur l’école élémentaire avec la réaffirmation de la nécessité d’avoir plus d’enseignants que de classes. Mais une des questions cruciales concerne précisément les nouveaux rythmes scolaires qui vont avoir une incidence sur le quotidien des enfants, des familles et de tous les acteurs des champs éducatifs. Ainsi, l’école serait obligatoire le mercredi matin et allégée de trois quart d’heure de cours par jour. Cela pose questions. Les villes sont mises de fait dans l’obligation de prendre en charge les enfants pendant le temps sans école. Peut-on considérer ces trois quart d’heure comme du temps éducatif ? Avec quels moyens, quels professionnels qualifiés ? Toutes ces questions ne peuvent pas s’improviser. La précipitation dans laquelle le ministère veut nous amener, contraint les villes à « bricoler » pour pouvoir modifier toutes les organisations autour de la vie de l’enfant. C’est la raison pour laquelle le maire à l’instar de nombreuses communes, a demandé l’application de la réforme pour la rentrée 2014.

Quelles sont les conséquences sur l’organisation des acteurs éducatifs ?
Au-delà de l’encadrement quotidien des enfants, cette réforme va considérablement changer l’organisation de la fameuse journée du mercredi. Il y aura de fait, une perte importante d’activités qui étaient alors déployées le matin. Depuis le mois de novembre les services municipaux concernés ont d’ailleurs commencé un travail de réflexion sur les conséquences de cette nouvelle organisation. L’activité du conservatoire, de la médiathèque, du centre d’initiation sportive, tout le secteur de l’enfance, les différentes associations dont une grande partie est concentrée à la maison du citoyen, les associations sportives... les bouleversements seront multiples.

Samedi 23 février, une réunion de concertation sera organisée pour travailler sur cette question…
La municipalité a décidé d’engager une large concertation le 23 février, avec les parents d’élèves, les enseignants et tous les acteurs éducatifs pour réfléchir ensemble à la question de fond : « qu’est ce qui fait éducation pour un enfant ? » Cette question sera déclinée autour de trois thèmes qui feront ensuite l’objet de trois commissions de travail largement ouvertes à tous : le temps de l’école, le temps de la famille et les autres temps éducatifs. L’idée n’est pas de s’opposer à cette réforme par principe, mais de réfléchir dans la concertation aux modalités de mise en œuvre. Il s’agit surtout de bien garder l’objectif majeur : celui de l’Enfant, de tous les enfants ; pour que tous accèdent aux meilleures conditions possibles d’éducation quelle que soit la situation de la famille ou le quartier dans lequel ils habitent. En effet, si la refondation générale nous intéresse parce qu’elle comporte des points positifs, malheureusement, les moyens ne sont pas à la hauteur de l’ambition affichée et nous font craindre une aggravation des inégalités, cause majeure de l’échec scolaire aujourd’hui.

http://www.fontenay-sous-bois.fr/actualites-videos/actualites/a-fontenay/actus/reflechir-ensemble-au-quotidien-des-enfants/index.html
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
Loïc



Messages : 6407
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

MessageSujet: Re: A Fontenay comme ailleurs, Pour nos enfants, vive la semaine de 4,5 jours en 2013 !   Mar 19 Fév 2013, 12:16

David Dornbusch a écrit:
PAS DE GENERATION SACRIFIEE A FONTENAY. La réforme doit s'apliquer des septembre 2013. Il y a tout temps d'ici la d'organiser la concertation et le temps déplacé ou libéré des enfants. Les petits copinages ne doivent pas prendre le pas sur l'interet des enfants.


C'est marrant parce que le maire de Lyon, Gérard Collomb, vient d'annoncer que la réforme des rythmes scolaires ne serait pas mise en place en 2013 mais en 2014 pour des raisons d'organisation, de préparation et de concertation...


Comme à Fontenay.
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
Loïc



Messages : 6407
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

MessageSujet: Re: A Fontenay comme ailleurs, Pour nos enfants, vive la semaine de 4,5 jours en 2013 !   Mer 20 Fév 2013, 18:10

Aujourd'hui c'est la ville de Montpellier qui, sans doute par copinage, a décidé de n'appliquer cette réforme qu'en 2014.
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
 
A Fontenay comme ailleurs, Pour nos enfants, vive la semaine de 4,5 jours en 2013 !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Buffet de rêve pour 10 enfants.
» pour les enfants : saucisson au chocolat
» Christmas Party pour les enfants Chez Max Epicerie
» Quel livre qui traite de la mort pour les enfants ?
» Le bon choix pour vos enfants

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne :: Tribune libre-
Sauter vers: