Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Société Générale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
a.nonymous



Messages : 12070
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Société Générale   Jeu 14 Fév 2013, 04:28

Espérons que le peu de diversification économique de notre commune ne finisse pas par lui jouer un mauvais tour....


Citation :
La Société Générale élague son organisation pour gagner en efficacité
Par Ninon Renaud | 13/02 | 16:05

Le groupe bancaire réunit dans un pôle sa banque de détail et ses services financiers à l'étranger. Elle crée aussi un pôle chapeautant banque d'investissement, banque privée et gestion d'actifs.

C'est une nouvelle étape pour la Société Générale. Après deux années passées à s'adapter à marche forcée à un nouveau cadre réglementaire très contraignant dans un environnement de marché difficile, la banque de La Défense se montre prête à repasser à l'offensive. Lors de la présentation de ses résultats annuels mercredi, son PDG, Frédéric Oudéa, a ainsi dévoilé une organisation simplifiée, en vue de donner les moyens à son groupe de renforcer son efficacité commerciale et opérationnelle.

Jusqu'ici structurée en cinq pôles métiers, la Société Générale n'en comptera bientôt plus que trois. Un nouveau pilier de banque de détail et services financiers à l'international dirigé par Didier Hauguel et Jean-Luc Parer va réunir les réseaux de détail à l'international et le pôle actuel de services financiers et assurances. En parallèle, Didier Valet, qui dirige la banque de financement et d'investissement (BFI), élargira son périmètre aux activités de banque privée, gestion d'actifs et services aux investisseurs, qui étaient sous la responsabilité de Jacques Ripoll. Celui-ci a logiquement annoncé son départ de la Société Générale.
Organisation plus ramassée

Cette réorganisation doit renforcer la logique du plan stratégique Ambition 2015 présenté par le groupe bancaire il y a près de trois ans : les métiers qui devaient venir en soutien de ses trois activités coeur (banque de détail en France et à l'international, et BFI) sont désormais intégrés à chacun de ces trois piliers. Avec cette organisation plus ramassée, la Société Générale espère générer de nouvelles synergies de revenus et de moyens. La banque, qui a confié à Severin Cabanes, directeur général délégué, le pilotage de cette transformation, précisera ses objectifs chiffrés au deuxième semestre une fois stabilisé le cadre réglementaire en termes de liquidité et de séparation d'activités.

La réduction des coûts est une priorité pour tous les acteurs du secteur dans un environnement économique dégradé où les rentabilités sont au tapis du fait de provisions massives et d'un renchérissement sensible de la liquidité, leur matière première. La Société Générale affiche ainsi en 2012 une rentabilité des fonds propres de 1,1 % (7,3 % hors éléments exceptionnels) qu'elle souhaite redresser pour atteindre 10 % à 12 % vers 2015.

Dans ce contexte, la banque de détail en France a beau être le seul pilier épargné par la réorganisation -qui doit maintenant être discutée avec les organisations syndicales -, il n'échappera pas à une mue profonde pour plus d'efficacité. « Après une décennie d'une croissance des revenus de 5 % à 6 % par an, il va falloir vivre avec des revenus stables voire en baisse, prévient Jean-François Sammarcelli, directeur général délégué. C'est une rupture majeure qui impose une transformation du modèle d'activité de la banque de détail ».

D'autant que la crise économique va voir se multiplier les défauts de paiements parmi les entreprises, voire les particuliers. Jean-François Sammarcelli anticipe ainsi une nouvelle hausse de 20 % du coût du risque en 2013. Une raison supplémentaire pour lever le tabou de la fermeture de « quelques dizaines d'agences au cours des prochaines années. Il y aura sans doute des réductions d'effectifs mais nous recruterons encore massivement pour compenser les 1.000 départs en retraite par an en moyenne dans les prochaines années », a tempéré Jean-François Sammarcelli.
Source: http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/finance-marches/actu/0202565032771-la-societe-generale-elague-son-organisation-pour-gagner-en-efficacite-538146.php
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12070
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Société Générale   Sam 06 Avr 2013, 11:15

"le regroupement de quatre pôles en deux" dans le quartier de la Défense, près de Paris, avec à la clé "un impact sur l'emploi de 600 à 700 postes supprimés" a de quoi inquiéter les fontenaysiens...

Ceci étant si ces emplois restent en France c'est un moindre mal car comme tous les emplois du tertiaire reposant sur l'usage de l'informatique, ces emplois peuvent très simplement être délocalisés vers un pays "low cost" au travers des réseaux informatiques...

Citation :
05/04/2013 à 20:30
Société générale: réorganisation en vue avec "des centaines" d'emplois supprimés (syndicats)

La Société générale envisage de supprimer d'ici à fin 2013 "plusieurs centaines" de postes en France, a-t-on appris vendredi de sources syndicales, l'une d'elles évoquant une fourchette de "600 à 700" donnée par la direction.

Selon cette source, lors d'une réunion mercredi avec les syndicats, la direction de la banque a évoqué "le regroupement de quatre pôles en deux" dans le quartier de la Défense, près de Paris, avec à la clé "un impact sur l'emploi de 600 à 700 postes supprimés".

Selon une autre source syndicale, la direction a effectivement "tracé les grandes lignes de projet" qui n'est toutefois "pas finalisé". Plusieurs centaines d'emplois pourraient être concernés, selon cet élu syndical, qui a fait valoir que les discussions commençaient. Le projet de restructuration devrait s'accompagner d'un dispositif de départs volontaires, selon lui.

Interrogée par l'AFP, la direction a rappelé qu'en février, lors de la présentation de ses résultats annuels, le groupe avait indiqué qu'"il envisageait des réorganisations, notamment dans ses directions fonctionnelles, en vue de regrouper le pilotage de certains métiers et de simplifier la structure".

"Dans les cas où les réorganisations auraient des conséquences sur l'emploi en France, le groupe s'est engagé à recourir prioritairement à la mobilité interne, et aux départs volontaires si nécessaire en s'appuyant sur les mesures d'aides prévues, mais sans départ contraint", a souligné la direction.

A l'automne 2011, la Société générale avait annoncé la suppression de 880 postes dans la banque d'investissements. Ce plan est "réalisé et s'est traduit par 691 départs", a précisé un élu syndical à l'AFP.

Les salariés de la banque avaient fait grève en janvier dernier pour exprimer leur mécontentement sur la question des salaires, mais aussi exprimer leur inquiétude pour l'emploi, redoutant des suppressions d'emplois et des fermetures d'agences.
Source: http://actu.orange.fr/economie/societe-generale-reorganisation-en-vue-avec-des-centaines-d-emplois-supprimes-syndicats-afp_1489658.html
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12070
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Société Générale   Sam 06 Avr 2013, 11:35

Et si à terme des emplois de la Société Générale partaient vers l'Inde comme les syndicalistes de cette banque l'envisageaient en novembre dernier ?

Citation :
La Société Générale transfert une partie de son activité à Accenture

La banque française a annoncé, jeudi 22 novembre, qu'elle allait transférer certaines fonctions supports de ses activités de marché.
Caroline Morisseau
Le 22/11/2012 à 14:16

Nouvelle opération en vue pour réduire les coûts à la Société Générale. La banque veut externaliser une partie de son back-office à Accenture. Selon l’Agefi, 400 postes dont la moitié est basée à Paris, seraient concernés.

Mikado, c'est le nom de code de cette opération, sur laquelle la Société Générale planche depuis plusieurs mois, avec une communication bien rodée.

Délocalisation ou réduction des coûts?

Pour la banque, il s’agit d’établir une future plateforme innovante qui pourrait ensuite servir à d'autres établissements, ce qui permettrait d'abaisser les coûts.

Les syndicats, eux, parlent d'un premier pas vers une délocalisation. La banque commencerait par externaliser ces activités, pour ensuite les transférer à Bangalore, en Inde.

Seule certitude, cette opération vise bien à réduire les coûts pour compenser la baisse de la rentabilité des activités de marché. Selon les syndicats, la banque pourrait ainsi réaliser jusqu'à 160 millions d'euros d'économie sur trois ans.
Source: http://www.bfmtv.com/economie/societe-generale-transfert-une-partie-activite-a-accenture-388640.html
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12070
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Société Générale   Mar 07 Mai 2013, 22:47

Voici un sujet qui risque fort de venir s'immiscer dans la campagne pour les prochaines élections municipales de notre ville qui a largement misé en terme d'emplois sur le secteur bancaire...

Citation :
07/05/2013 à 10:02
Société Générale supprimera plus de 1.000 postes dans les trois ans

Société Générale prévoit de supprimer plus de 1.000 postes dans le monde dans les trois prochaines années, dont 550 au siège parisien du groupe, dans le cadre du plan d'économies de 900 millions d'euros annoncé mardi, selon son directeur général délégué Jean-François Sammarcelli.

Interrogé sur la radio BFM Business pour savoir si la banque comptait dépasser les 1.000 suppressions de postes, M. Sammarcelli a répondu: "assez largement", sans donner de chiffre exact.

"Nous allons proposer un certain nombre de réductions d'emplois au siège, qui représentent environ 550 personnes", a-t-il seulement précisé.

"Il y aura aussi des réductions d'emplois dans les réseaux en France et à l'international", a-t-il ajouté.

Selon son directeur général délégué, la SocGen emploie environ 154.000 personnes dans le monde, dont 60.000 en France. Interrogé sur les fermetures d'agences, il a indiqué qu'elles seraient "très progressives", de l'ordre de "quelques dizaines" en 2013/2014.

Il a précisé que la direction avait signé un accord "unanime" avec les cinq organisations syndicales représentatives "pour encadrer les mesures sociales qui accompagnent le plan de réduction des coûts".

La Société Générale a annoncé mardi un plan d'économies de 900 millions d'euros d'ici à 2015, qui vient s'ajouter aux 550 millions d'euros de réductions de coûts déjà réalisées l'an dernier, après un premier trimestre marqué par une chute du bénéfice net du groupe (-50% à 364 millions d'euros).
Source: http://actu.orange.fr/economie/societe-generale-supprimera-plus-de-1-000-postes-dans-les-trois-ans-afp_1896476.html
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12070
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Société Générale   Mar 07 Mai 2013, 22:50

Faites vos jeux, rien ne va plus....

Citation :
Exclusif - Lourdes pertes pour Société Générale après un pari perdu contre l'Etat

La banque a racheté auprès d'entreprises près de 2 milliards d'euros de taxes françaises contestées par Bruxelles. Mais l'affaire a mal tourné, et devrait conduire à plusieurs centaines de millions d'euros de pertes.
Jamal Henni

Le 07/05/2013 à 11:32

C’est l’histoire d’un business qui a mal tourné. Une activité lancée au milieu des années 2000 par une petite équipe de Société générale, qui a eu l’idée d’un nouveau business: prendre des paris contre l’Etat dans les conflits fiscaux entre la France et la Commission européenne.

En effet, lorsqu’une taxe créée par Paris est contestée par Bruxelles, et que cette dernière gagne, alors la taxe est finalement remboursée aux entreprises qui l’ont acquittée, augmentée des intérêts. "Dans ces cas-là, le taux d’intérêt payé par l’Etat est de 4,8%, ce qui devient intéressant lorsque les taux sont bas", explique un avocat.

Société générale a donc eu l’idée d’aller voir les entreprises qui avaient payé ces taxes, en leur proposant de les racheter. En clair, la banque de la Défense proposait de racheter la dette potentielle de l’Etat vis-à-vis de ces entreprises.

Risque significatif

Ainsi, Société générale étendait la pratique de rachat des dettes de l’Etat envers les entreprises, pratique déjà très répandue: les banques proposent couramment de racheter des aides publiques que les entreprises doivent recevoir un jour, mais n’ont pas encore touché (crédit impôt recherche…). Avantage pour l’entreprise: elle touche ainsi l’argent plus tôt. De son côté, la banque ne prend pas de risque, car l’Etat est un créancier sûr.

En revanche, le risque était significatif dans le rachat de taxes contestées par Bruxelles. En effet, si la Commission perd finalement sa procédure contre Paris, alors la taxe n’est jamais remboursée par l’Etat. Et si cette taxe a été rachetée entre-temps par Société générale, alors l’affaire se termine par une perte sèche pour la banque, et un gain inespéré pour l’entreprise… Pour tenir compte de ce risque, Société générale proposait de racheter les taxes avec une décote de 20% à 30% par rapport au montant payé par l’entreprise.

Scénario noir

Ce scénario noir s’est réalisé avec la principale taxe rachetée par Société générale: le précompte mobilier. Dans cette affaire qui concernait les modalités d’imposition des sociétés françaises ayant des filiales en Europe, les sommes réclamées par les entreprises à l’Etat sont estimées à 3 milliards d’euros –la Cour des comptes a même chiffré l’addition à 4,2 milliards d’euros, en incluant les intérêts.

Société générale a racheté près de la moitié de ces sommes. En effet, la banque indique dans ses comptes que son exposition s’élève à 1,5 milliard d’euros. Précisément, la banque a repris les créances potentielles de deux entreprises: Rhodia (au moins 13,7 millions d’euros), et surtout Suez (où elle a racheté pour 995 millions d’euros une créance potentielle de 1,2 milliard d’euros).

L'affaire tourne mal

Hélas, l’affaire a mal tourné. Certes, en septembre 2011, la cour européenne de justice a donné raison à la Commission européenne.

Mais, en décembre 2012, le Conseil d’Etat a substantiellement réduit les sommes à rembourser par l’Etat, en disant qu’il fallait appliquer une autre méthode de calcul. Rhodia n’a obtenu que la moitié de la somme réclamée. Pire: Accor n’a obtenu que 5% de ses prétentions.

Toutefois, pour Société générale, la "paume" la plus importante reste à venir, quand le Conseil d’Etat se prononcera sur les réclamations de Suez (l’affaire est pour l’instant encore devant la cour administrative d’appel). "Si l’on applique au cas Suez la nouvelle méthode de calcul du Conseil d’Etat, la Société générale ne devrait toucher que quelques dizaines de millions d’euros", explique un proche du dossier.

Interrogée sur l’impact du précompte, la banque refuse de répondre, et renvoie à ses comptes, qui indiquent seulement qu’une provision de 300 millions d’euros a été passée fin 2012 pour plusieurs "risques juridiques", le précompte étant l’un d’eux. Une provision qui paraît donc extrêmement modeste au regard de l’exposition de la banque dans cette affaire (1,5 milliard d’euros).

Quand Bruxelles se tire une balle dans le pied...

Mais ce n’est pas tout. La même équipe de Société générale a ensuite racheté une autre taxe contestée: la taxe payée par les opérateurs télécoms pour financer France Télévisions. Cette taxe est jugée illégale par la Commission européenne, qui a renvoyé Paris devant la cour de justice européenne. La décision, attendue avant l’été, paraît incertaine.

En effet, lors de l’audience devant la cour qui s’est tenue cet hiver, la Commission a défendu le dossier de manière exécrable. Une heureuse surprise qui a fait renaître l’espoir du gouvernement français. Mais un opérateur télécoms tempère: "dans cette affaire, il s’agit juste d’appliquer à nouveau la jurisprudence précédente de la cour de justice dans l’affaire dite Albacom. Si la cour envisageait de changer de jurisprudence, elle aurait nommé un avocat général, ce qu’elle n’a pas fait".

Interrogée, Société générale refuse de chiffrer son exposition dans ce dossier. Selon des sources industrielles, elle a racheté les taxes payées par SFR (242 millions d’euros à fin 2012) et Bouygues Telecom (90 millions d’euros). Quant à la taxe acquittée par Orange (500 millions d’euros), c’est le mystère : l’opérateur refuse de répondre, ce qui laisserait supposer qu’il aurait revendu sa créance. En revanche, Free n’a pas fait affaire avec la Société générale.

Séparation en mauvais termes

Enfin, selon certaines sources, Société générale aurait aussi racheté les créances liées une exonération de TVA sur des frais de gestion par des gestionnaires d’actifs étrangers. Mais la banque refuse de confirmer, ou même de lister les différentes créances reprises.

Une chose est sûre: l’équipe qui avait lancé ce business risqué a aujourd’hui quitté la banque –apparemment en mauvais termes-, et cette activité est désormais arrêtée. Explication officielle: la banque a décidé de "réallouer les activités de financements des entreprises"...
Source: http://www.bfmtv.com/economie/exclusif-lourdes-pertes-societe-generale-apres-un-pari-perdu-contre-letat-509536.html
Revenir en haut Aller en bas
papy Mougeot



Messages : 2313
Date d'inscription : 10/12/2010

MessageSujet: Re: Société Générale   Mar 07 Mai 2013, 23:31

Lorsque ls banques sont dirigées par des énarques inspecteurs de finances... on peut avoir des craintes.
Maintenant il faut en plus qu'ils soient joueurs de casino professionnels.

Bonjour les dégâts !
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12070
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Société Générale   Mar 07 Mai 2013, 23:57

papy Mougeot a écrit:
Bonjour les dégâts !

Effectivement il pourrait y avoir des dégâts dans notre ville qui a misé beaucoup sur le secteur bancaire: Société Générale, BNP, Palatine, ING, ...

Reste à espérer que si un immeuble de bureaux voit le jour sur le terrain de la boucle de la A86, celui-ci soit occupé par une entreprise appartenant à l'économie réelle...
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12070
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Société Générale   Sam 11 Mai 2013, 04:06

Dans Libération un article où il est clairement question de délocalisation de la France vers la Roumanie à la Société Générale....

Cette délocalisation a pour l'instant été "différées" mais il s'agit d'un dossier à suivre par les fontenaysiens car la SG c'est 4000 emplois dans notre ville qui a misé beaucoup sur le secteur bancaire...

Source: http://www.fontenay-sous-bois.fr/economie-emploi/entreprises/top-20-annuaire/index.html

Libération a écrit:
Emploi : la Société générale ne fait pas de détail
7 mai 2013 à 22:06

Officiellement, tout va bien à la Société générale. «Nous avons fait un très bon début d’année et je suis très content de nos performances, qui montrent la résilience de notre modèle», a déclaré mardi le PDG de la banque, Frédéric Oudéa, en présentant ses comptes trimestriels. Des propos très décalés, vu la médiocrité des résultats et le tout nouveau plan de restructuration. Le bénéfice net de la Société générale s’est en effet effondré de 50% sur un an au premier trimestre, à 364 millions d’euros. Et la direction a annoncé mardi un plan d’économies de 900 millions d’euros, assorti de «un millier de suppressions d’emplois». Alors que l’année passée a déjà été marquée par un plan de départs et des ventes d’actifs, le seul avenir de la Société générale semble être de rétrécir. Jusqu’où ?

Pourquoi la Société générale souffre-t-elle ?

La mauvaise performance du premier trimestre est d’abord due à la conjoncture économique «mollassonne», dixit Oudéa. Une croissance au ralenti et des taux d’intérêt au minimum, cela donne, en France, une activité de banque de réseau en baisse de 1,5% et une chute des bénéfices de 20%. Avec, au passage, une progression des crédits impayés de la part des entreprises. Quant au réseau international en Europe de l’Est, il souffre aussi du ralentissement économique, tout comme la gestion d’actifs et le courtage. Seules les activités de marché résistent bien, avec un produit net bancaire qui progresse de 2% et des bénéfices en hausse de 40%. Elles ont profité des effets du plan de départ de 880 salariés, mené au sein de l’entité SG CIB l’an passé. Une cure d’amaigrissement que la direction veut reproduire dans d’autres services. «La seule stratégie aujourd’hui, c’est la réduction des coûts», déplore Philippe Fournil, délégué CGT à la Société générale.

Combien de suppressions d’emplois en France ?

Le plan de restructuration va surtout affecter l’Hexagone. Depuis quelques semaines, la direction négocie avec les syndicats plusieurs centaines de départs en France, dans les services centraux de la banque (ressources humaines, comptabilité et risques). Après discussion, l’objectif de 700 suppressions de postes a été abaissé à 550 : un projet de délocalisation en Roumanie a ainsi été différé. Quant aux 1 000 réductions d’effectifs au niveau mondial annoncées un peu vite mardi par Jean-François Sammarcelli, directeur général délégué, sur BFM, elles ne semblent être qu’une hypothèse de travail. Oudéa a refusé de confirmer le chiffre.

Enfin, les organisations syndicales ont obtenu un engagement de la direction : aucun départ contraint et des plans de reclassement interne pour les salariés. Mais les relations sociales sont tendues : la CGT envisage d’attaquer en justice la direction, qui veut sous-traiter une partie de son «back office» et transférer 200 employés à Accenture. Une stratégie offensive appréciée par les salariés : lors des élections, le mois dernier, le syndicat contestataire est devenu numéro 1 dans les services centraux. La CGT a même obtenu 41% des voix auprès des cadres dans les tours de La Défense !

La banque doit-elle changer de modèle ?

Il y a six ans, la Société générale caracolait en Bourse avec un cours à 140 euros et des profits stupéfiants. Des performances liées à sa spécialisation dans les activités de marché, qui affichaient une rentabilité de l’ordre de 50%. Mais les nouvelles contraintes réglementaires votées dans la foulée de la crise financière de 2008, qui imposent davantage de fonds propres, rendent un tel scénario difficilement reproductible.

Alors que son cours de Bourse se traîne à 30 euros, Oudéa doit retrouver la confiance des marchés. D’où son objectif très ambitieux : «Réaliser un ROE [retour sur fonds propres, ndlr] de 10% à fin 2015», contre seulement 2,7% aujourd’hui. «Cela fait une sacrée marche d’escalier à atteindre, glisse un analyste financier. Et je doute fortement qu’Oudéa y arrive. En 2010, il nous avait promis pour 2012 un bénéfice à 6 milliards. Il n’a fait que 780 millions d’euros. Et d’ajouter : cela ne suffit pas de couper les coûts, il faut avoir un modèle économique. Tout ce qui manque à la Socgen.»

Ses concurrentes françaises souffrent aussi de la crise et des contraintes réglementaires. Mais moins, car elles ont moins misé sur les activités de marché. Le Crédit agricole, qui est beaucoup plus développé dans la banque de détail en France, et a passé d’énormes provisions l’année dernière, affiche des profits en hausse. BNP Paribas a profité de la crise pour grossir dans la banque de détail en Europe. Pour certains analystes, la Socgen doit faire des choix plus tranchés si elle ne veut pas être totalement distancée : abandonner la banque de détail hors de France par exemple. Mais il faudra attendre pour en savoir plus. Oudéa a annoncé mardi qu’il ne présenterait pas de plan stratégique avant «début 2014».
Source: http://www.liberation.fr/economie/2013/05/07/emploi-la-societe-generale-ne-fait-pas-de-detail_901622
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12070
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Société Générale   Jeu 27 Juin 2013, 23:44

Mar 07 Mai 2013 A.Nonymous a écrit:
Faites vos jeux, rien ne va plus....

Citation :
Exclusif - Lourdes pertes pour Société Générale après un pari perdu contre l'Etat

La banque a racheté auprès d'entreprises près de 2 milliards d'euros de taxes françaises contestées par Bruxelles. Mais l'affaire a mal tourné, et devrait conduire à plusieurs centaines de millions d'euros de pertes.
Jamal Henni

Le 07/05/2013 à 11:32

C’est l’histoire d’un business qui a mal tourné. Une activité lancée au milieu des années 2000 par une petite équipe de Société générale, qui a eu l’idée d’un nouveau business: prendre des paris contre l’Etat dans les conflits fiscaux entre la France et la Commission européenne.
---/---
Quand Bruxelles se tire une balle dans le pied...

Mais ce n’est pas tout. La même équipe de Société générale a ensuite racheté une autre taxe contestée: la taxe payée par les opérateurs télécoms pour financer France Télévisions. Cette taxe est jugée illégale par la Commission européenne, qui a renvoyé Paris devant la cour de justice européenne. La décision, attendue avant l’été, paraît incertaine.

En effet, lors de l’audience devant la cour qui s’est tenue cet hiver, la Commission a défendu le dossier de manière exécrable. Une heureuse surprise qui a fait renaître l’espoir du gouvernement français. Mais un opérateur télécoms tempère: "dans cette affaire, il s’agit juste d’appliquer à nouveau la jurisprudence précédente de la cour de justice dans l’affaire dite Albacom. Si la cour envisageait de changer de jurisprudence, elle aurait nommé un avocat général, ce qu’elle n’a pas fait".

Interrogée, Société générale refuse de chiffrer son exposition dans ce dossier. Selon des sources industrielles, elle a racheté les taxes payées par SFR (242 millions d’euros à fin 2012) et Bouygues Telecom (90 millions d’euros). Quant à la taxe acquittée par Orange (500 millions d’euros), c’est le mystère : l’opérateur refuse de répondre, ce qui laisserait supposer qu’il aurait revendu sa créance. En revanche, Free n’a pas fait affaire avec la Société générale.
---/---
Source: http://www.bfmtv.com/economie/exclusif-lourdes-pertes-societe-generale-apres-un-pari-perdu-contre-letat-509536.html

Une bonne nouvelle pour l'Etat mais rien de bon semble-t-il pour la SG suite à cette décision de Bruxelles annoncée aujourd'hui...

Un pari de quelques centaines de millions d'Euros perdu qui espérons le n'aura pas de répercussion sur l'emploi au niveau local...

Citation :
27/06/2013 à 13:06
Audiovisuel public: la taxe sur les opérateurs télécoms validée

La justice européenne a validé jeudi la taxe controversée imposée aux opérateurs télécoms en France pour financer en partie l'audiovisuel public, évitant à Paris de devoir rembourser une somme astronomique aux opérateurs soutenus par la Commission européenne, qui s'estimaient lésés.

L'arrêt de la Cour européenne de justice (CEJ) a surpris, pour des raisons opposées, Paris et Bruxelles. Raison supplémentaire de se réjouir pour Paris et d'afficher leur déception pour les opérateurs, la décision de la Cour est sans appel.

Traduite en justice en mars 2011 par la Commission européenne, la France s'attendait à une mauvaise nouvelle et avait d'ailleurs provisionné 1,3 milliard d'euros dans la loi de finances 2013, soit le montant du produit de la taxe (intérêts compris) depuis sa création, pour parer une probable condamnation à rembourser les industriels du numérique.

La fameuse taxe dite "Copé" est un impôt prélevé depuis 2009 sur le chiffre d'affaires des opérateurs télécoms présents en France. Ce prélèvement avait été créé pour compenser la suppression par le président Nicolas Sarkozy de la publicité sur les chaînes publiques après 20H00.

L'arrêt de la Cour va permettre au gouvernement français d'envisager la réforme du financement de France Télévisions avec moins d'urgence politique, car le maintien de la taxe évite un manque à gagner de près de 250 millions d'euros par an.

La "taxe Copé" était vivement contestée par les opérateurs télécoms. La taxe porte sur 0,9% du chiffre d'affaires total de ces opérateurs (France Télécom, Bouygues Télécom, SFR, Free). Les revenus générés par cette taxe ne sont pas directement affectés à France Télévisions mais au budget de l'Etat, qui verse ensuite une dotation à la télévision publique.

Alertée, la Commission européenne avait saisi la CEJ en estimant que le prélèvement conçu par le législateur français était "incompatible" avec le droit de l'UE dans le domaine des télécommunications. Le droit européen, argumentait Bruxelles, prévoit que les taxes imposées aux opérateurs de télécommunications soient "directement liées" à la couverture des coûts de la réglementation du secteur des télécommunications.

La CEJ a rejeté cet argument. "La Cour constate que le fait générateur de la taxe en question n'est lié ni à la procédure d'autorisation générale permettant d'accéder au marché des services de communications électroniques ni à l'octroi d'un droit d'utilisation des radiofréquences ou des numéros. En effet, cette taxe est en rapport avec l'activité de l'opérateur, qui consiste à fournir des services de communications électroniques aux usagers finals en France", souligne la cour dans son arrêt.

En conséquence, "la taxe contestée ne constitue pas une taxe administrative au sens de la directive (loi européenne, ndlr) et ne relève donc pas du champs d'application de celle-ci".

Dans un communiqué conjoint, les ministres français de l?Économie, de la Culture et du Budget se sont félicités "de la décision de la Cour de justice de l'Union européenne, qui a validé la taxe sur les opérateurs de communication électronique, qu'acquittent les fournisseurs d'accès à internet et qui vise à financer le service public télévisuel."

"Les arguments de la France ont convaincu les juges européens qu'il était possible, sans violer le droit communautaire, de taxer les fournisseurs d'accès. Le financement du service public de l?audiovisuel est ainsi sécurisé", estiment Pierre Moscovici, Aurélie Filippetti et Bernard Cazeneuve.

L'arrêt de la Cour intervient dans un contexte de tensions entre Paris et Bruxelles sur l'exception culturelle, après que la France a obtenu l'exclusion totale de l'audiovisuel du champ des négociations commerciales entre l'UE et les Etats-Unis. Le président de la Commission, José Manuel Barroso, a jugé jeudi que ce différend était "complètement artificiel".
Source: http://actu.orange.fr/medias/audiovisuel-public-la-taxe-sur-les-operateurs-telecoms-validee-afp_2430968.html
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12070
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Société Générale   Mar 03 Sep 2013, 09:04

Nouvelles annonces autour de l'emploi à la Société Générale avec 420 départs "volontaires" mais aussi 220 délocalisation vers la Roumanie, un de nos partenaires au sein de l'Union basée sur une "concurrence libre et non faussée"...

http://tempsreel.nouvelobs.com a écrit:
Société générale viserait 420 départs volontaires en France
Publié le 27-08-2013 à 09h50 - Mis à jour à 09h50

PARIS (Reuters) - La Société générale vise environ 420 départs volontaires dans le cadre de son plan de 600 à 700 suppressions de postes dans les services centraux parisiens de la banque, ont indiqué des responsables syndicaux à leurs membres dans une lettre électronique.

La banque envisage également de transférer des emplois en Roumanie pour l'aider à réduire ses coûts, ajoute la CGT dans sa newsletter que Reuters a pu lire.

Selon le journal Les Echos, environ 200 postes doivent être "délocalisés" à Bucarest.

"La commission de suivi du PSE (plan de sauvegarde de l'emploi, NDLR) des services centraux s'est réunie le 20 août. La principale information, c'est l'absence de rush sur le guichet des départs volontaires", écrit la CGT.

"Sur le millier de lettres envoyées aux salariés 'directement concernés' par les quelque 420 suppressions de postes réelles qui restent à réaliser, il ne s'en trouve que 170 pour postuler à prendre le large, moins que les 180 qui exigent un reclassement."

Joint par Reuters, une porte-parole de la banque a jugé prématuré de dresser un bilan chiffré sur le déroulé du plan de départs volontaires.

Des sources syndicales avaient indiqué à Reuters au printemps que la banque envisageait de supprimer 600 à 700 postes en France dans le cadre de ses réductions de coûts, un plan confirmé ensuite par le directeur financier Philippe Heim, qui avait parlé en mai de la suppression de 620 postes en France.

Lionel Laurent et Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez
Source: http://tempsreel.nouvelobs.com/topnews/20130827.REU1016/societe-generale-viserait-420-departs-volontaires-en-france.html


De son coté le syndicat CGT de la SG s'inquiète de savoir quels vont être les emplois délocalisés vers la Roumanie...

Comme dans toutes les multinationales qui délocalisent vers se pays "low cost", les Ressources Humaines semblent être les premières concernées... Il sera ensuite tellement  facile à la direction de faire gérer les salariés français par des salariés roumains payés trois fois moins chers que les salariés français mais très bien payés pour la Roumanie... Ces salariés roumains qui n'auront ni côtoyer ni même simplement rencontrer leurs "collègues" français géreront ceux-ci sans état d'âme comme ils gèrent le parc automobile ou les  mètres carrés de bureaux...

http://www.cgt-sg.fr a écrit:
L’ESPRIT ET LA LETTRE

Les épisodes du feuilleton du transfert à Bucarest de postes chez DRHG [ Direction Resoources Humaines Groupe ] posent maintenant un problème de fond : celui de la crédibilité de l’accord, c’est ce que nous avons fait remarquer à la Direction au su des dernières infos sur le sujet. Rappelons que lors de la commission de concertation, Xavier Jacquemain avait exposé ce projet en le motivant par la nécessité de donner au hub de Bucarest une taille critique par le transfert de fonctions support pouvant être délocalisées et déjà assurées à Bucarest pour les filiales SG en Europe. Principalement étaient visées les fonctions de reporting de la formation, les assistantes de gestion du personnel et le fil RH. Suite à la discussion, la direction avait renoncé pour le fil RH. Second épisode, lors de la consultation du CE des centraux, il apparaît que les activités qui pourront être transférées ne sont pas si clairement que ça définies : Valérie Menu, en charge du projet rame devant les élus en tentant d’expliquer qu’une étude est en cours et que les managers sont sollicités pour déterminer eux-mêmes la ligne de partage entre ce qui reste à Paris et ce qui part. Et voilà que nous apprenons qu’un appel d’offres a été lancé, étonnamment remporté par Accenture, dont les cow-boys sont chargés désormais de « définir finement le contour des activités à transférer », « décision restant bien entendu à la Société Générale », selon la réponse du représentant de la Direction chargé de défendre l’indéfendable. C’est en effet parfaitement insupportable parce que c’est une marque d’irrespect total de l’esprit de l’accord, sinon de la lettre, parce qu’Accenture est LE promoteur de l’externalisation et de la délocalisation, parce que c’est aussi violer la consultation des instances. Nous avons averti que l’histoire n’était pas terminée sur le sujet, et que nous allions proposer au CE des centraux de prendre les initiatives appropriées.

L'actu nationale SG le 24 août 2013 .
Source: http://www.cgt-sg.fr/?p=1014
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12070
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Société Générale   Jeu 26 Sep 2013, 02:54

http://tempsreel.nouvelobs.com a écrit:
Société générale viserait 420 départs volontaires en France
Publié le 27-08-2013 à 09h50 - Mis à jour à 09h50

PARIS (Reuters) - La Société générale vise environ 420 départs volontaires dans le cadre de son plan de 600 à 700 suppressions de postes dans les services centraux parisiens de la banque, ont indiqué des responsables syndicaux à leurs membres dans une lettre électronique.

La banque envisage également de transférer des emplois en Roumanie pour l'aider à réduire ses coûts, ajoute la CGT dans sa newsletter que Reuters a pu lire.

Selon le journal Les Echos, environ 200 postes doivent être "délocalisés" à Bucarest.
---/---
Source: http://tempsreel.nouvelobs.com/topnews/20130827.REU1016/societe-generale-viserait-420-departs-volontaires-en-france.html
.
Ces délocalisations vers la Roumanie sont-elles acceptables dès lors qu'à partir du 1er janvier 2014 les citoyens roumains pourront venir travailler librement en France ?  

Peut-on laisser à la fois nos emplois partir ainsi vers la Roumanie et en même temps laisser les roumains venir travailler librement chez nous ?

N'est ce pas quelque part condamner à terme les salariés français à crever sans avenir à Pôle emploi ?



Il n'y a aucune xénophobie dans ces questions mais juste un problème d'arithmétique simple qui pourrait se poser ainsi:

- L'Union s'est faite sans harmonisation salariale, sociale et fiscale;
- Les entreprises ont intérêt à délocaliser les emplois vers la Roumanie;
- Les roumains ont intérêt à venir travailler en France.

Question:

Est-ce que la diminution du nombre d'emplois du fait des délocalisations couplée à l'augmentation du nombre de salariés du fait de l'immigration peuvent perdurer indéfiniment ?
Revenir en haut Aller en bas
matmut

avatar

Messages : 2075
Date d'inscription : 11/07/2010

MessageSujet: Re: Société Générale   Jeu 26 Sep 2013, 05:08

a.nonymous écrit:
Citation :
Il n'y a aucune xénophobie dans ces questions mais juste un problème d'arithmétique simple qui pourrait se poser ainsi:
Hum, Hum
Par contre pour exposer de faux problèmes a.nonymous est champion du monde.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12070
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Société Générale   Jeu 26 Sep 2013, 05:52

matmut a écrit:
a.nonymous écrit:
Citation :
Il n'y a aucune xénophobie dans ces questions mais juste un problème d'arithmétique simple qui pourrait se poser ainsi:
Hum, Hum
Par contre pour exposer de faux problèmes a.nonymous est champion du monde.
Vus ne répondez pas à la question posée:

Est-ce que la diminution du nombre d'emplois du fait des délocalisations couplée à l'augmentation du nombre de salariés du fait de l'immigration peuvent perdurer indéfiniment ?

Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12070
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Société Générale   Mer 10 Sep 2014, 02:18

Selon une information publié en août sur le site du syndicat FO de la Société Générale, la banque poursuit ses délocalisations....

Les questions que l'on peut se poser sont est-ce que des salariés  fontenaysiens risquent d'être touchés et que fait le gouvernement pour limiter ces pratiques ?




"Engagée dans un plan de réduction de coûts, la Société Générale a supprimé près de 1.700 postes au cours des deux dernières années et un plan de 400 postes est encore en cours de négociation. Pour préserver les emplois en France, les organisations syndicales réalisent qu'il va falloir batailler ferme."




FOSG a écrit:
Délocalisation de nos emplois, attention danger
Ingrid 7 août 2014

Depuis 2012, la Société Générale se réorganise en délocalisant nos emplois à l’étranger. Les deux dernières en date : Bangalore (Inde) et Bucarest (Roumanie). En effet, la nouvelle réorganisation de la Société Générale passe par des délocalisations de plus en plus fréquentes. L’entreprise justifie cette stratégie par une politique de réduction des coûts et d’augmentation de la productivité. Pour cela, elle délocalise certaines de ses activités dans les pays en développement, au détriment de nos emplois bien évidemment…

Dernièrement, elle a transféré 250 postes de Société Générale Securities Services vers SG SC (Global Solution Center) à Bangalore où elle emploie actuellement 3500 personnes. Cette opération lui a permis de supprimer 375 postes en France.
La Société Générale a convié les partenaires sociaux à visiter les installations délocalisées. Une visite très encadrée dont le but était clairement de désamorcer les tensions et de faire accepter aux organisations syndicales cette forme de dumping sociale.

La Société Générale a également délocalisé 200 postes liés aux ressources humaines vers Bucarest sur une plateforme informatique qui emploie déjà 100 personnes. La Direction souhaite se dédouaner et se donner une image d’entreprise socialement responsable en signant un accord de revitalisation. D’ailleurs, elle parle de translation de postes et non de délocalisation!

FO Société Générale s’inquiète de cette réorganisation de notre entreprise et s’oppose fermement à la destruction de nos emplois en France.

Et vous, vous en pensez quoi ?
Source: http://www.fosg.net/2014/08/07/delocalisation-de-nos-emplois-attention-danger/



Les Echos a écrit:
La Société Générale emmène ses syndicats à Bangalore
Sharon Wajsbrot - Les Echos | Le 04/03/2014

La banque fait découvrir ses centres de back-office en Inde à ses syndicats.

La Société Générale va créer un nouveau centre à Chennai en Inde au cours de l'été 2014.


Cap sur Bangalore. Conviées par la Société Générale pour visiter les installations délocalisées dans la « Silicon Valley indienne », la plupart des organisations syndicales ont répondu présentes : « La chose pourrait paraître incongrue, mais il vaut mieux aller voir sur place, savoir de quoi on parle plutôt que de boycotter la proposition », fait valoir un délégué syndical. Fin février, les représentants FO, CGT, SNB et CFTC se sont donc envolés pour Bangalore pour quatre jours d'observation sur le terrain. « C'était la première fois que des syndicats se déplaçaient, la direction a veillé à ce que tout soit réglé comme du papier à musique », sourit un autre représentant des salariés.


Visite guidée

Au menu, visite guidée du centre de back-office, Global Solution Center (SG GSC) de la Société Générale, qui fournit une gamme de prestations aux services du groupe à travers le monde. Et prise de contact avec les universités, qui viennent grossir les rangs des entreprises européennes implantées dans la région. Créés en 2000, les centres indiens de la banque de la Défense se sont peu à peu étoffés, faisant de la Société Générale la plus grosse banque française de la région aux côtés de BNP Paribas qui dispose aussi d'une filiale dédiée, BNP Paribas India Solutions. Désormais, la Société Générale emploie plus de 3.500 personnes réparties sur deux sites. Des salariés qui se cantonnent principalement aux services informatiques pour la zone Asie-Pacifique, les Etats-Unis et l'Europe.

L'objectif d'un tel voyage ? Pour la direction il s'agit avant tout de désamorcer les tensions à l'heure où un nouveau centre devrait être créé à Chennai au cours de l'été, pour accueillir 200 postes délocalisés. « Nous invitons nos partenaires sociaux à se rendre sur les sites, pour comprendre la réalité des différents métiers », fait valoir le groupe.


Vigilance

Signataires d'un accord avec le groupe qui encadre toute restructuration à venir, les représentants syndicaux restent vigilants. Engagée dans un plan de réduction de coûts, la Société Générale a supprimé près de 1.700 postes au cours des deux dernières années et un plan de 400 postes est encore en cours de négociation. Pour préserver les emplois en France, les organisations syndicales réalisent qu'il va falloir batailler ferme. « Contrairement au discours qui est tenu à Paris, à Bangalore on revendique une qualification élevée, du point de vue des Indiens, les prochaines années seront celles de leur développement dans leurs fonctions expertes », averti un représentant syndical qui a fait le voyage.
@SwajSS
Source: http://www.lesechos.fr/04/03/2014/LesEchos/21639-131-ECH_la-societe-generale-emmene-ses-syndicats-a-bangalore.htm#jV5yzHtL2bP56exf.99
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14039
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Société Générale   Mer 10 Sep 2014, 03:47

@anonymous au lieu de poser des questions non xénophobes aux autres, changez de braquet : répondez à vos propres questions que l'on voit si vos réponses sont aussi intéressantes que vos questions.

allez chiche, alors voici votre question

Est-ce que la diminution du nombre d'emplois du fait des délocalisations couplée à l'augmentation du nombre de salariés du fait de l'immigration peuvent perdurer indéfiniment ?

Question subsidiaire de ma part : dans quel pays? En Angleterre ou près de  250 000 français ont fait le choix de travailler et de résider?

Voilà ce sera tout pour aujourd'hui pour respecter mon quota de messages au regard des vôtres, à demain.
Revenir en haut Aller en bas
lorenzaccio



Messages : 207
Date d'inscription : 20/02/2013

MessageSujet: Re: Société Générale   Mer 10 Sep 2014, 05:01

La SG délocalise des postes mais développe aussi son implantation et sa clientèle. Les cadres français (et les start-up crées) partent individuellement en GB. Les mouvements de libre circulation des biens et des personnes dans le cadre européen sont réciproques et enrichissants. Les migrations autres sont plus sujettes à polémiques car difficiles à employer, car non formées, dans un pays où la main-d'oeuvre disparaît.. On n'est pas sorti des baisses de pouvoir d'achat en voulant augmenter les quotas possibles.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12070
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Société Générale   Mer 10 Sep 2014, 10:05

lorenzaccio a écrit:
---/---
Les mouvements de libre circulation des biens et des personnes dans le cadre européen sont réciproques et enrichissants.
---/---

C'était effectivement vrai avant les élargissement de 2004 et 2007 mais depuis ceux-ci, qui se sont fait sans harmonisation salariale, sociale, fiscale, environnementale, ..., les distorsions entre Ouest et Est font que les flux sont complètement déséquilibrés...

Aujourd'hui si la libre circulation des biens et des personnes est enrichissante c'est surtout pour les multinationales bardées de conseillers financiers qui jouent sur les distorsions à l'intérieur de l'Union (un exemple Amazon avec sa facturation à partir du Luxembourg...)...
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12070
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Société Générale   Mar 22 Sep 2015, 12:09

Mauvaise nouvelle pour les salariés de droit français de la Société Générale puisque celle-ci a décidé, une nouvelle fois, de couper dans les effectifs français en supprimant 420 postes....

Face à ces suppressions de postes susceptibles de toucher des salariés fontenaysiens alors qu'il y a déjà 3,5 millions de chômeurs de catégorie A dans notre pays, il serait juste normal que le conseil municipal  prononce un vœux condamnant les délocalisations en Inde ceci bien sûr si la municipalité "Fontenay pour tous" est réellement aux côtés des salariés de droit français...



"Les activités concernées doivent être délocalisées en Inde."




http://www.leparisien.fr/economie/la-societe-generale-supprime-420-postes-en-france-21-09-2015-5113733.php a écrit:
La Société générale supprime 420 postes en France
21 Sept. 2015, 18h50 | MAJ : 21 Sept. 2015, 20h46

La Société générale s'attaque à la réduction des coûts. Pour y parvenir, le groupe va supprimer 420 postes en France d'ici 2017, sans départs contraints.

Un processus qui entre dans le plan d'économies de 850 millions d'euros de la banque basée à la Défense (Hauts-de-Seine) annoncé en août.

230 postes vont être supprimés dans la gestion administrative ainsi que dans le pôle de banque de grande clientèle et solutions investisseurs (GBIS) dans le cadre de «la gestion naturelle de la mobilité», comprendre par des mobilités internes et des départs en retraite. Les activités concernées doivent être délocalisées en Inde.

Le groupe va aussi procéder à la suppression de 190 postes à Paris  via des «mesures d'accompagnement social renforcés avec la possibilité de départs volontaires» selon un porte-parole. Cela concerne les directions centrales du siège, dans le détail : 98 postes au sein des services finance, 59 aux ressources humaines et 31 en communication précise Les Echos.

«La procédure d'information-consultation auprès des instances représentatives du personnel devrait se dérouler jusqu'à fin décembre, en vue d'une mise en oeuvre des projets début 2016», indique la banque.
Sopurce: http://www.leparisien.fr/economie/la-societe-generale-supprime-420-postes-en-france-21-09-2015-5113733.php
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13574
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Société Générale   Mar 22 Sep 2015, 14:37

Espérons que non contents de récupérer nos emplois les Indiens ne vont pas débarquer en France comme réfugiés économiques, ce qui serait le comble...
POur achever le tableau avec bien sur avec l'appui de nos humanistes habituels pour qui tout est faisable y compris le plus contraire à tout bon sens.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12070
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Société Générale   Mar 29 Sep 2015, 09:43

Ce qui est sûr c'est que le plus gros employeur fontenaysien ( http://www.fontenay-sous-bois.fr/economie-emploi/pole-economique-majeur/top-20-annuaire/index.html ) semble s'apprêter à réduire sa voilure d'une manière drastique...  


http://www.lepoint.fr/economie/societe-generale-20-des-agences-fermees-d-ici-a-2020-28-09-2015-1968899_28.php a écrit:
Société générale : 20 % des agences fermées d'ici à 2020 ?

Le journal "Les Echos" révèle que "400 points de vente du groupe seraient amenés à baisser leur rideau sur les 2 221 que compte la banque en France".

Source AFP
Publié le 28/09/2015 à 23:16 | Le Point.fr

La Société générale envisage de fermer 400 agences d'ici à 2020, soit quasiment 20 % de son réseau, ont indiqué lundi à l'AFP des sources syndicales confirmant une information des Echos . "Au total, 400 points de vente du groupe seraient amenés à baisser leur rideau sur les 2 221 que compte la banque en France", affirme le quotidien économique, selon lequel "officiellement la décision n'est pas prise". La cadence des fermetures de guichets va s'accélérer, ont rapporté à l'AFP trois sources syndicales, dont deux ont évoqué le nombre de 400 fermetures d'agences.

L'ensemble des "caisses espèces" sont vouées à disparaître dans les cinq ans, a précisé à l'AFP Sébastien Busiris, de la fédération FO-banques, qui dénonce "un plan drastique", " scandaleux et profondément choquant car rien ne justifie ces fermetures d'agences". Selon lui, l'annonce a été faite aux représentants du personnel en fin de semaine dernière par le patron des activités banque de détail en France, Laurent Goutard, lors d'une présentation du "plan 2015-2020". Elle s'ajoute aux 420 suppressions de postes d'ici à 2017 déjà annoncées.

Aucun détail n'a été donné mais, selon FO, plusieurs milliers de postes sont concernés. Le projet, susceptible d'évoluer, sera présenté en décembre aux représentants du personnel, précise une autre source syndicale.



"D'autres banques risquent de suivre"

Outre une réduction du maillage, la direction a également évoqué une évolution des formats d'agence (agences avec automates uniquement, agences moyennes et grandes agences), ainsi que des opérations et du mode de gestion des portefeuilles clients, indique dans un tract FO-Société générale.

La direction mise sur le non-remplacement de 3 000 départs en retraite durant la période pour réaliser cette restructuration, précise FO, qui redoute dès à présent des mobilités forcées car "les salariés partant en retraite ne seront pas spécialement dans les agences concernées" par le plan, souligne M. Busiris. "D'autres banques risquent de suivre", s'inquiète-t-il en appelant à un grand "débat sur la banque de demain".
Source: http://www.lepoint.fr/economie/societe-generale-20-des-agences-fermees-d-ici-a-2020-28-09-2015-1968899_28.php



Pourtant sur le site de la ville on peut toujours lire:

http://www.fontenay-sous-bois.fr/economie-emploi/pole-economique-majeur/tissu-economique/index.html a écrit:
Les filières dominantes

1) La filière Banque-Assurance est sans conteste le secteur économique dominant actuellement, tant par le nombre d’emplois que par les m² de bureaux occupés et par la contribution fiscale.

Son poids est appelé à se renforcer avec la construction du Campus Société Générale (ensemble de cinq bâtiments de 90.000m²) où travailleront 5.500 salariés supplémentaires à partir de 2016.
Source: http://www.fontenay-sous-bois.fr/economie-emploi/pole-economique-majeur/tissu-economique/index.html


De quoi s'inquiéter sur l'avenir économique de notre ville et sur la fiscalité locale si la municipalité s'engage sur des dépenses inconsidérées comme par exemple la construction d'un théâtre...
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13574
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Société Générale   Mer 30 Sep 2015, 02:29

Pas de problème ! nous allons recevoir la manne financière de la société générale qui va nous épargner de payer des impôts locaux !

Dommage que cette chanson ne soit plus à la mode... à la place nous aurons droit à des représentations théâtrales !


POur le cinoche à Fontenay nous avons une expérience incontestable !
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12070
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Société Générale   Mer 21 Oct 2015, 00:46

Dès lors que l'un des syndicats du plus gros employeur de notre ville parle de "restructuration, d'outil informatique et de réorganisation du travail" il y a matière à s'inquiéter car trop souvent ces éléments combinés débouchent hélas sur une délocalisation de certains emplois vers des pays low cost...

Par ailleurs et alors que le chômage augmente et que les partenaires sociaux viennent de s'entendre pour allonger la durée des carrières afin de maintenir les retraites complémentaires, ce sont là encore 2000 emplois qui vont disparaitre...



""Nous voulions être symboliquement présents aujourd'hui pour dénoncer le projet de restructuration qui - tel qu'il est présenté - met la charrue avant les boeufs en anticipant les suppressions de postes avant même d'avoir parlé de l'outil informatique et de la réorganisation du travail qui en découlera", a expliqué à l'AFP Mathieu Pué, délégué national"



http://actu.orange.fr/france/la-societe-generale-veut-supprimer-2-000-postes-selon-la-cfdt-afp_CNT000000eJvFL.html a écrit:
AFP 20-10-2015 - 14:24
La Société générale veut supprimer 2.000 postes, selon la CFDT

Le syndicat CFDT de la Société générale est monté mardi au créneau contre le projet de fermeture de 400 agences du groupe d'ici à 2020, affirmant qu'il entraînerait 2.000 suppressions de postes "non justifiées".

Une centaine de militants et délégués (selon la police et le syndicat) ont distribué dans la matinée des tracts à l'entrée de la réunion annuelle des directeurs d'agence, qui se tient sur deux jours à Deauville.

"Nous voulions être symboliquement présents aujourd'hui pour dénoncer le projet de restructuration qui - tel qu'il est présenté - met la charrue avant les boeufs en anticipant les suppressions de postes avant même d'avoir parlé de l'outil informatique et de la réorganisation du travail qui en découlera", a expliqué à l'AFP Mathieu Pué, délégué national.

Pour la CFDT, "que le client demande un service physiquement en agence ou par internet, la charge de travail reste la même et les suppressions de postes ne sont pas justifiées".

"Comment ont-il défini 400 suppressions d'agences sur 5 ans ? On ne le comprend pas", a ajouté le délégué, convaincu que "la concurrence mutualiste se frotte les mains".

Selon le syndicat, le groupe "programme 2.000 suppressions de postes", notamment dans des agences "en milieu urbain proches de grosses agences".

La direction miserait sur le non-remplacement de 2.500 départs naturels (dont retraite) sur la même période pour réaliser cette restructuration.

La direction, interrogée fin septembre par l'AFP après des annonces faites aux syndicats, n'avait pas souhaité "confirm(er) de chiffres précis de fermetures d'agences à ce stade", indiquant qu'elle communiquerait sur son réseau d'ici à la fin de l'année.

Elle évoquait alors une "poursuite de la concentration du maillage" en mettant en avant la nécessité de s'adapter aux évolutions de comportements de sa clientèle, qui fréquentent moins physiquement les agences.

Le Comité central d'entreprise sera consulté le 17 décembre sur le plan, précise le délégué qui, d'ici là, réclame "un vrai dialogue social, pas dans un seul sens".

Une délégation de manifestants a été reçue mardi à Deauville par le Directeur des relations sociales du groupe et le DRH des activités banque de détail en France, selon M. Pué.
Source: http://actu.orange.fr/france/la-societe-generale-veut-supprimer-2-000-postes-selon-la-cfdt-afp_CNT000000eJvFL.html
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12070
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Société Générale   Jeu 10 Mar 2016, 11:11

Le premier employeur fontenaysiens annonce 550 nouvelles suppressions de postes au niveau national sur cinq ans en plus des 2000 qu'il avait déjà annoncé en fin d'année dernière...

Dès lors qu'il a annonce de regroupement de sites, on ne peut qu'espérer que le nouveau campus de Fontenay tire son épingle du jeu...


"Ce projet, présenté le même jour aux organisations syndicales, se traduira par la concentration progressive d'ici 2020 de l'activité sur 14 sites en France au lieu de 20 actuellement, avec une spécialisation des plates-formes et une digitalisation des processus, souligne la banque dans un communiqué."

http://www.latribune.fr/entreprises-finance/banques-finance/banque/la-societe-generale-va-supprimer-550-postes-sur-cinq-ans-en-france-556147.html a écrit:
La Société générale va supprimer 550 postes sur cinq ans en France
Par latribune.fr | 09/03/2016, 18:57

Ce projet s'inscrit dans le plan de transformation du réseau de la banque, lancé en 2015, qui vise à s'adapter le réseau aux nouvelles habitudes des clients, toujours plus friands de services bancaires sur mobile.

La Société générale a annoncé mercredi un plan de réorganisation de ses plates-formes de traitements des opérations clients en France, qui se traduira par la suppression d'environ 550 postes sur cinq ans, sans licenciement économique ni départ contraint.

Ce projet, présenté le même jour aux organisations syndicales, se traduira par la concentration progressive d'ici 2020 de l'activité sur 14 sites en France au lieu de 20 actuellement, avec une spécialisation des plates-formes et une digitalisation des processus, souligne la banque dans un communiqué.

Ce projet s'inscrit dans le plan de transformation du réseau de la SocGen lancé en 2015, qui vise à adapter le réseau aux nouvelles habitudes des clients, qui réalisent une part de plus en plus importante de leurs démarches bancaires via internet.

Le groupe prévoit d'investir 1,5 milliard d'euros au cours des cinq prochaines années dans le digital et l'informatique et de doubler l'enveloppe consacrée à la formation à hauteur de 150 millions d'euros (Reuters).
Source: http://www.latribune.fr/entreprises-finance/banques-finance/banque/la-societe-generale-va-supprimer-550-postes-sur-cinq-ans-en-france-556147.html
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12070
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Société Générale   Mar 15 Mar 2016, 02:44

Maintenant que l'on a les dunes exigeons la mer !

Ceci étant, ça va rapporter de l'argent à la commune qui va pouvoir l'utiliser pour embaucher des cantonniers, boucher les trous dans les chaussées,  faire fonctionner l'éclairage public, se doter d'une vraie police municipale, s'équiper de vidéoprotection, ...


"Les équipes informatiques de la Société Générale vont s'installer aux Dunes à l’automne 2016… Derrière ce nom qui stimule l'imaginaire se cache le nouvel ensemble immobilier de la banque tricolore, qui est en train de sortir de terre à l'est de l'Ile-de-France, dans un quartier de Fontenay-sous-Bois baptisé Val de Fontenay."


http://www.usine-digitale.fr/article/societe-generale-les-equipes-informatiques-demenagent-a-proximite-des-start-up-reperees-par-la-banque.N381161 a écrit:
Société Générale : Les équipes informatiques déménagent à proximité des start-up repérées par la banque
Lélia de Matharel |
Banque,  Immobilier,  FinTech | Publié le 01 mars 2016 à 07H10

La Société Générale va faire migrer les salariés de son pôle IT, aujourd'hui installés à La Défense, dans de nouveaux bureaux à l'Est de Paris, inspirés des locaux des Gafa. 5000 personnes pourront s'installer dans ce nouvel espace sur des postes de travail modulaires. 1000 mètres carrés seront réservés aux start-up.



Société Générale : Les équipes informatiques déménagent à proximité des start-up repérées par la banque © Société Générale


Les équipes informatiques de la Société Générale vont s'installer aux Dunes à l’automne 2016… Derrière ce nom qui stimule l'imaginaire se cache le nouvel ensemble immobilier de la banque tricolore, qui est en train de sortir de terre à l'est de l'Ile-de-France, dans un quartier de Fontenay-sous-Bois baptisé Val de Fontenay. La ville accueille déjà une partie des bureaux du groupe, dont le siège social est installé depuis 1995 à La Défense, dans l'ouest de la capitale.

Pour dessiner ces nouveaux bureaux, la Société Générale a trouvé l'inspiration chez les géants américains du net, Google, Apple et autres Facebook. Elle veut faire de ce nouvel espace un pôle technologique, qui pourra accueillir 5000 personnes dans des bureaux modulaires "propices au développement de modes de travail innovants et plus collaboratifs", nous explique la banque dans un email. 1000 mètres carrés seront réservés aux start-up, notamment à celles qui veulent révolutionner le monde de la finance (les fintech).

Françoise Mercadal-Delasalles, directrice des ressources et de l'innovation du groupe Société Générale viendra diriger ses troupes depuis ces nouveaux bureaux dès leur ouverture fin 2016.
Source: http://www.usine-digitale.fr/article/societe-generale-les-equipes-informatiques-demenagent-a-proximite-des-start-up-reperees-par-la-banque.N381161
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4122
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 69
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Société Générale   Mar 15 Mar 2016, 03:38

a.nonymous a écrit:
Maintenant que l'on a les dunes exigeons la mer !


èspérons que ce ne soit pas qu' une flaque Laughing Laughing

Question subsidiaire : quel résultat pour les heures de formation présenté par la municipalité comme une grande avancée, une victoire municipale?
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12070
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Société Générale   Lun 04 Avr 2016, 21:48

Même "sans licenciement économique ni départ contraint" le résultat sera toujours 125 postes en moins "en France"....

Par ailleurs, ces postes supprimer "en France" ne vont-ils pas être récréer  "ailleurs" ?



http://www.lesechos.fr/finance-marches/banque-assurances/021814956104-societe-generale-prevoit-de-supprimer-125-postes-en-france-1211391.php a écrit:
Société générale prévoit de supprimer 125 postes en France
Le 04/04 à 09:13

Les postes seront supprimés dans sa banque de financement et d'investissement (BFI) ceci "sans licenciement économique, ni départ contraint".

Société générale devrait supprimer 125 postes en France dans sa banque de financement et d'investissement (BFI). En cause : la hausse des contraintes réglementaires et la rentabilité "érodée" de certaines activités de marché. "Un dossier envisageant la suppression d'environ 90 postes en France dans les activités de marché de Société générale et de l'ordre de 35 postes en France chez Lyxor sera déposé le 4 avril pour l'information-consultation des instances représentatives du personnel dans les prochaines semaines", précise son communiqué.

Ces suppressions de postes seront mises en oeuvre "sans licenciement économique ni départ contraint", grâce à des mesures de mobilité interne voire des mesures de départs volontaires.

En mars, la banque de la Défense avait annoncé sa volonté de supprimer 550 postes dans son réseau de banque de détail d'ici à 2020.



Réponse

L'annonce faite ce lundi peut se lire comme une réponse à la CGT qui indiquait dimanche soir dans un tract que la banque prévoyait de supprimer 128 postes dans le cadre d'un plan de sauvegarde de l'emploi PSE) dans sa BFI.

En août, la banque dirigée par Frédéric Oudéa a annoncé un plan d'économies supplémentaires de 850 millions d'euros d'ici à la fin de 2017. Elle a déjà réduit ses coûts de 900 millions sur la période 2013-2015.
Source: http://www.lesechos.fr/finance-marches/banque-assurances/021814956104-societe-generale-prevoit-de-supprimer-125-postes-en-france-1211391.php
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12070
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Société Générale   Ven 13 Mai 2016, 22:31

http://www.lemonde.fr/panama-papers/article/2016/05/13/societe-generale-le-bureau-du-senat-statuera-le-26-mai-sur-le-cas-oudea_4918796_4890278.html a écrit:
Société générale : le bureau du Sénat statuera le 26 mai sur le « cas Oudéa »

LE MONDE | 13.05.2016 à 10h06 • Mis à jour le 13.05.2016 à 10h40 | Par Anne Michel

Le bureau du Sénat se penchera le 26 mai sur le « cas Oudéa » – du nom de Frédéric Oudéa, l’actuel directeur général de la Société générale – et l’affaire des « Panama papers », ont indiqué au Monde des sources concordantes.

Un courriel en ce sens du secrétariat général du président de la haute assemblée, Gérard Larcher (Les Républicains), est parvenu, jeudi 12 mai en fin d’après-midi, aux vingt-cinq autres membres du bureau. Ensemble, les sénateurs vont donc statuer sur les éventuelles suites judiciaires à donner aux déclarations effectuées le 17 avril 2012 par M. Oudéa devant une commission d’enquête sénatoriale sur l’évasion des capitaux.

S’exprimant sous serment, le directeur général de la banque française avait alors affirmé que celle-ci avait fermé toutes ses implantations dans les paradis fiscaux non coopératifs, dont notamment au Panama, et n’y exerçait plus aucune activité.



415 sociétés offshore encore actives en 2012

Des assertions aujourd’hui mises à mal par les révélations de l’enquête des « Panama papers » et la mise au jour d’environ mille sociétés offshore créées par la banque française entre 1977 et 2015, pour ses clients, avec l’aide du cabinet panaméen Mossack Fonseca, dont 415 étaient encore actives en 2012. Des sociétés créées au Panama, mais aussi dans d’autres paradis fiscaux (îles Vierges britanniques, Seychelles…).

Le délit de faux témoignage devant une commission parlementaire étant passible de cinq ans de prison et 75 000 euros d’amende, les sénateurs devront dire si oui ou non le banquier a commis un parjure. Ce que M. Oudéa conteste avec la plus grande vigueur, faisant notamment valoir que la Société générale n’est pas physiquement présente au Panama et y intervient pour le compte de ses clients et non pour son compte propre.

L’initiative de la saisine du bureau du Sénat revient au groupe Communiste, républicain et citoyen (CRC), dont la présidente, Eliane Assassi, avait écrit à cet effet au président du Sénat, le 6 avril. Le débat au sein du bureau promet d’être vif, tant les positions divergent d’un bord à l’autre, voire au sein même des groupes. Les partisans d’une action judiciaire se recrutent surtout à gauche et chez les écologistes.

Le camp des Républicains semble lui opposé dans sa grande majorité à toute action en justice, à l’instar, à ce jour, de certains sénateurs socialistes préférant régler par la voie du débat et éventuellement celle des évolutions de la législation bancaire et financière, les questions posées par le business offshore des banques et leur responsabilité dans les pratiques de fraude et d’évasion fiscales.

De plus, les déclarations de M. Oudéa, datant de plus de trois ans, pourraient être prescrites, même si ce point juridique n’a pas encore été clairement tranché par les experts du Sénat.



Controverse politique à venir

Mercredi 11 mai, lors d’une nouvelle audition de M. Oudéa au Sénat, devant la Commission des finances destinée à faire la lumière sur les révélations des « Panama papers », Eric Bocquet (CRC) et Philippe Dominati (Les Républicains), qui pilotèrent ensemble la fameuse commission d’enquête de 2012, le premier comme rapporteur, le second comme président, ont donné un avant-goût de la controverse politique à venir.

M. Bocquet, très remonté contre la Société générale et la responsabilité des banques dans la mise en place de schémas offshore facilitant l’évasion voire la fraude ficale, a montré son intention de batailler en faveur d’une action judiciaire, estimant que le Sénat s’en honorerait. M. Dominati, au contraire, a dit qu’à son sens, il n’y avait pas lieu de poursuivre.
« Je ne vois rien qui puisse amener le bureau du Sénat à poursuivre sur cette déclaration [d’avril 2012] de Monsieur Oudéa », a-t-il doctement déclaré, mercredi.

MM. Bocquet et Domani ont tous les deux transmis leurs avis – divergents – à M. Larcher.

   Anne Michel
   Journaliste au Monde
Source: http://www.lemonde.fr/panama-papers/article/2016/05/13/societe-generale-le-bureau-du-senat-statuera-le-26-mai-sur-le-cas-oudea_4918796_4890278.html
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14039
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Société Générale   Dim 16 Oct 2016, 16:42

Actualisation du sujet
http://www.lemoniteur.fr/article/des-immeubles-ondulants-a-fontenay-sous-bois-val-de-marne-33390022

Et pour ceux où celles en recherche d'emplois
http://emploi.silicon.fr/723979/expert-infrastructures-hf/

Et plus largement
http://mobile.lemonde.fr/emploi/article/2016/10/11/les-principales-banques-francaises-prevoient-d-embaucher-entre-8-100-et-12-000-cdi-en-2017_5011654_1698637.html
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4122
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 69
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Société Générale   Dim 16 Oct 2016, 17:47

Ces liens sont très intéressants mais n' apporte pas de travail aux Fontenaysiens.
Le premier sur la construction, un rappel de l' architecture.
Le second des emplois de haute qualification et réservés aux personnel de la S.G. :
http://emploi.silicon.fr/723979/expert-infrastructures-hf/ a écrit:
Parce qu’il n’y a pas de succès collectif sans réussite individuelle, de progrès d’entreprise sans évolutions personnelles, Société Générale propose à chacun de ses 148 000 collaborateurs une aventure professionnelle épanouissante et enrichissante, qui respecte la diversité des talents
Société Générale a reçu en 2016 pour la 3e année consécutive la certification « Top Employer France » pour sa politique de Ressources Humaines.

Pour ce qui est du troisième, allez dire cela aux employés des banques, vous serez très bien reçu.

Par contre j' attends toujours le résultat des formations arrachées de haute lutte et présentées comme une grande victoire de la municipalité liées à la construction du campus!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14039
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Société Générale   Dim 16 Oct 2016, 18:24

Je pars personnellement d'un postulat. Seuls les fontenaysiens qui ont postulé ou postuleront ont su ou sauront si des postes leurs sont accessibles.  Décrier cette possibilité est un non sens. Les formés sont ravis, les embauchés le seront aussi.

Pour ce qui est du trophée, j'en conclus qu'il y a des postes et des climats de travail plus tendus ailleurs.

Mon souci ici est d'informer pas de supputer comme d'autres le font essentiellement d'une manière systématiquement dévalorisante et anxiogène, ou comme des Cassandre.

Sans nier l'évidence : il y a des raisons pour s'inquiéter pour notre avenir, mais il n'est pas absurde de temps en temps de pointer des lueurs d'espoir.

Le pessimisme comme seule vision du monde n'est pas la solution.
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4122
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 69
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Société Générale   Dim 16 Oct 2016, 19:40

Libellule a écrit:
Je pars personnellement d'un postulat. Seuls les fontenaysiens qui ont postulé ou postuleront ont su ou sauront si des postes leurs sont accessibles.  Décrier cette possibilité est un non sens. Les formés sont ravis, les embauchés le seront aussi.

Pour ce qui est du trophée, j'en conclus qu'il y a des postes et des climats de travail plus tendus ailleurs.

Mon souci ici est d'informer pas de supputer comme d'autres le font essentiellement d'une manière systématiquement dévalorisante et anxiogène, ou comme des Cassandre.

Sans nier l'évidence : il y a des raisons pour s'inquiéter pour notre avenir, mais il n'est pas absurde de temps en temps de pointer des lueurs d'espoir.

Le pessimisme comme seule vision du monde n'est pas la solution.
Il ne s' agit pas de pessimisme, mais de remettre les choses en perspective et non de faire croire au père Noël.
Laisser à penser qu' il y a des postes en perspective alors qu' ils sont réservé au personnel en place.
Je sais bien que nous approchons de Noël et des élections mais soyons honnêtes, donc informez, oui, mais honnêtement Merci.
J' attends toujours le résultat des formations présentées comme une victoire, comme dans chaque rencontre il est bon de donner le résultat, si vous voyez ce que je veux dire.
Serait-il si catastrophique que de ne rien dire devient une obligation?
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13574
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Société Générale   Dim 16 Oct 2016, 19:57

Si recrutement de personnel nouveau qui plus est implanté localement il y a, la manière de procéder est pour le moins surprenante.
Généralement lorsqu'une administration ou un organisme important recrutent du personnel cela donne lieu à une annonce soit dans une publication officielle soit par d'autres moyens touchant une large tranche de la population.
En principe on recherche des gens correspondant à un profil... et on fait le tri entre les postulants par concours, tests ou tout autre moyen.

Nous sommes sans doute dans le cas d'un recrutement public destiné à une clientèle si sélectionnée qu'il serait inutile d'en passer par ces formalités.

A moins que par miracle les postes soient pourvus préventivement par des initiés avantageusement parrainés.

A une époque où on nous bassine avec l'égalité, les valeurs de la république et le mérite républicain... où on doit se justifier de tout et de n'importe quoi ce mode de fonctionnement fait réfléchir.
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 3376
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Société Générale   Dim 16 Oct 2016, 20:23

Ma pensée du jour
Un pessimiste est souvent un optimiste déçu

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14039
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Société Générale   Dim 16 Oct 2016, 20:30

Votre vision mamiea n'est pas la mienne. Il y a déjà des salariés de la Sg habitant Fontenay. Et le quota ouvert de formations a été utilisé au mieux du marché du travail.

Une promotion peut libérer un poste. Exclure cette possibilité de tout champ de réflexion n'est pas assez pragmatique pour moi. Plus haut on nous annonce la cata avec des transferts dans des pays lointains. Là il est permis d'être un peu plus optimiste. Si ce fil permet à quelqu'un de postuler je ne regretterai pas d'avoir informé.

Pour postuler les volontaires sauront, je n'en doute pas, trouver la manière pour le faire, sans s'enfermer dans des a priori, quant à l'accès à toutes les annonces ouvertes.

Le premier article indique une présence de restaurant et de cafetaria. Enfin bref pour gérer un site de 90 000 m2 divers corps de métiers non delocalisables sont nécessaires. L'envoi de Cv spontanés peut réserver de bonne surprises. Faire du bouche à oreilles ne me paraît pas surperficiel.

La pensée des uns et des autres peut bien sûr se rigidifier. Je suis plutôt pour un assouplissement du débat sur ce forum. Être un peu isolé dans cette volonté d'apaisement ne me dérange pas fondamentalement.

L'ouverture du site approche, le temps des opportunités c'est donc maintenant. On peut ne pas en tenir compte.
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 3376
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Société Générale   Dim 16 Oct 2016, 20:48

Libellule a écrit:
Je suis plutôt pour un assouplissement du débat sur ce forum. Être un peu isolé dans cette volonté d'apaisement ne me dérange pas fondamentalement.


Tout à fait d'accord
Certains politiques pratiquent ces exercices d'assouplissement quotidiennement
Genuflexions, courbettes, grand écart, virevoltes, ....

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14039
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Société Générale   Dim 16 Oct 2016, 21:11

Ces sportifs de salle ne débattent pas en même temps. Sauf don d'ubiquité. Je suis plié en deux de rire devant tant d'humour dominical. Un peu de gym et tout ira mieux. Cela va aider le recrutement de quelques fontenaysiens.


Dernière édition par Libellule le Dim 16 Oct 2016, 21:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 3376
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Société Générale   Dim 16 Oct 2016, 21:17

Libellule a écrit:
Ces sportifs de salle ne débattent pas en même temps. Sauf don d'iniquité. Je suis plié en deux de rire devant tant d'humour dominical. Un peu de gym et tout ira mieux. Cela va aider le recrutement de quelques fontenaysiens.

Iniquité ou ubiquité?

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14039
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Société Générale   Dim 16 Oct 2016, 21:20

Corrigé. Ah ces correcteurs automatiques d orthographe Smile

Blague à part
https://m.careers.societegenerale.com/qui-sommes-nous/votre-carriere/processus-de-recrutement
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4122
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 69
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Société Générale   Dim 16 Oct 2016, 21:36

Libellule a écrit:
Votre vision mamiea n'est pas la mienne. Il y a déjà des salariés de la Sg habitant Fontenay. Et le quota ouvert de formations a été utilisé au mieux du marché du travail.

Sont-ils de vieux Fontenaysiens ou bien des salariés qui ont déménagés?
Vous avez une vision très optimiste de la situation, moi je peux vous parler du ressenti des gens de guichet et d' agences qui vont fermer partout en France.
Ces gens seront les premiers à qui les banques proposeront les postes vacants laissés par les bénéficiaires de ces formations.

"Au sein de la Direction des Ressources et de l’Innovation, la Direction des Infrastructures informatiques est l’un des plus grands centres européens de services partagés du secteur financier et joue un rôle moteur dans cette transformation. Ce sont plus de 3500 personnes, en France et à l’international e, qui développent des projets innovants tout en assurant le bon fonctionnement des infrastructures informatiques du Groupe pour 154 000 collaborateurs et 32 millions de clients en France et dans le monde."
Il serait bon de lire le communiqué jusqu' au bout, et qui connait ces métiers voit que le nombre de postes est des plus restreint et que le niveau est élevé, là dessus j' en connait plus que la surface puisque je l' ai exercé pendant plus de 20 ans.

Vous parlez aussi d' emplois non délocalisables, c' est un fait reste à savoir s' ils sont tenus par des Français ou bien des "détachés" car là est le vrai problème.

"Et le quota ouvert de formations a été utilisé au mieux du marché du travail" est-ce la réponse à ma question sur la formation des jeunes fontenaysiens par Effage?
Si oui, c' est une réponse de politique (autrement dit sans aucune valeur) j' attends des faits précis et quantifiés: combien d' heures dispensées, combien de participants par niveau proposé, combien de jeune ont-ils trouvés un emploi?

PS : suite à votre dernier message : belle brochure publicitaire!
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14039
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Société Générale   Dim 16 Oct 2016, 21:41

Je ne suis pas d'une nature outrancièrement pessimiste. Pragmatique oui. Pour être embauché il vaut mieux postuler et y croire. Les français ne voudraient pas postuler? La société générale n'en aurait pas besoin? Restons sérieux. Votre question sur les effectifs actuels, les deux bien sûr, vue l'ancienneté de la banque sur notre territoire. Sinon mon propos n'aurait pas de sens. Les liens utiles sont fournis. Je ne peux guère faire plus à cet instant. Formations. Ai déjà répondu.

Au côté pub de la Sg, il faut simplement répondre par une autre pub qu'on appelle curriculum vitae.

Avant tout, les individus qui font leur CV le font dans le but de se trouver un emploi. . Il faut un peu croire en soi et en la Sg pour se lancer. A chacun d'apprécier le champ des opportunités ouvertes.

Vu mon âge je ne ferai pas concurrence aux postulants. Mais je fais passer un message simplissime.

Qui veut postuler peut ou doit le faire. Les autres ne seront pas impliqués par ce processus.
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4122
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 69
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Société Générale   Dim 16 Oct 2016, 22:04

Libellule a écrit:
Formations. Ai déjà répondu.


En clair vous ignorez les résultats, ce n' est pas votre faute, mais quand on écoute nos politiques (nationaux ou locaux) on est certain de ne pas avoir de suivi, de grande démonstrations d' enfumages mais incapacité d' assumer les résultats.
Peut-être que Loïc peut vous renseigner après ces démonstrations passées.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14039
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Société Générale   Dim 16 Oct 2016, 22:29

Les cr sont accessibles. Les besoins en recrutements aussi. Les appels utiles sont lancés. Je ne suis pas chargé de mission pour quiconque. Je n'ai pas le sentiment de perdre mon temps en initiant un bien humble mouvement appelant à candidater. Si vous croisez Loïc demandez lui, puisque vous semblez vouloir obtenir une réponse de sa part. Prenez rendez-vous, même. Y compris avec moi, pourquoi pas. Nous parlerons peut-être réserve et discrétion, confidentialité, nécessaires et peu souvent considérées à leur juste valeur.

Cela n'enlèvera rien à votre sens critique et insistant. Ni aux composantes du marché du travail.


Dernière édition par Libellule le Dim 16 Oct 2016, 23:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13574
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Société Générale   Dim 16 Oct 2016, 23:34

pour les conditions de recrutement et les postes à pourvoir... circulez ce n'est pas le moment.

Pour l'instant on fait de la politique et on se fout des réalités de l'emploi à Fontenay.

Résultat on ne connait pas les besoins et on ignore par voie de conséquence qui peut "candidater"...

De là à imaginer une affaire "réservée" il n'y a qu'un pas.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14039
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Société Générale   Dim 16 Oct 2016, 23:39

Que vous franchissez. Triste. L'emploi privé sur Fontenay est traité par les entreprises en direct. Les structures d'aide à l'emploi sont accessibles à tous.

Un site parmi tant d'autres
http://www.parisjob.com/fontenay-sous-bois-94120-emplois.html
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13574
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Société Générale   Dim 16 Oct 2016, 23:47

il est rare que lorsqu'une boite internationale décide de recruter elle n'annonce pas en détail son programme d'embauche... y compris en détaillant les profils recherchés

Dans le cas contraire il est normal de s'interroger... Mais il est vrai que nous connaissons tous les particularisme fontenaysiens.

Ici c'est Fontenay ! tout est dit.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12070
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Société Générale   Lun 17 Oct 2016, 00:23

Sur le site de la CGT Société Générale...

http://www.cgtsocgen.fr a écrit:
Les infos du 30 Septembre 2016 : Les pionniers aux Dunes
 
LES PIONNIERS

700 pionniers ont investi les Dunes depuis la rentrée. 800 autres salariés les ont rejoints cette semaine. L’occupation va monter crescendo pour atteindre son maximum fin novembre. Pendant l’été 2015, suite à l’accord que nous avions négocié, environ 400 rendez-vous RH avaient été pris et généré 300 demandes de mobilité pour éviter de faire le transfert.  En septembre 2016, 37 salariés n’ont pas encore trouvé de solution et leur mobilité reste prioritaire. Les autres situations ont été résolues par des permutations, des mobilités et des PTA (plan de transition d’activité, pré-retraite sur 3 ans). Il reste aussi par ailleurs 27 salariés (sur 84) en mobilité jugée «non prioritaire»  et qui ont manifesté leur souhait de rester sur la Défense. Enfin, la direction nous a confirmé que 475 salariés toucheront les primes prévues par l’accord (1.000 ou 1.500 euros en décembre pour les salariés avec une forte augmentation du temps de transport mais qui ne changent pas de lieu d’habitation). Au-delà de ce bilan provisoire, la commission de suivi du 27 septembre aura été aussi l’occasion de revenir sur des aspects liés plus directement au flex-office. Il est de bon ton de respecter les règles de ces « espaces de liberté». Pour pouvoir s’installer où bon vous semble, des chartes de vie ont été élaborées par «quartier». En fait, on y retrouve souvent les mêmes préceptes mis en charte graphique similaire à celle des règles de vie dans les transports de la RATP. Si l’on peut comprendre qu’il faille «signaler un équipement qui ne fonctionnerait plus», «remettre les salles en configuration standard après utilisation», «finir une réunion à l’heure», etc, il estplus douteux d’y trouver des injonctions, parfois contradictoires au flex lui même, qui vont immanquablement déraper («Venir en réunion avec son PC portable sans imprimer les supports», «j’anticipe mes besoins de colocalisation», «signaler sa présence sur le desk», «limiter la personnalisation du bureau»,…). Bien sûr, nous avons fait préciser partout que les chartes ne sont que des règles de vie, non opposables aux salariés, dans les évaluations et encore moins en termes disciplinaires … et il y a fort à parier que la vie va rapidement reprendre le dessus. Plus inquiétantes sont les erreurs de casting commises dans le choix des occupants. Les services de production qui vont devoir se faire au flex-office ont du mouron à se faire. Dominique Barbier nous a répondu que l’on ne dérogeait pas au dogme du flex-office, mais que, «bien évidemment si dans 6 mois on constate des dégâts, on pourrait éventuellement en tirer les conséquences».
Source: http://www.cgtsocgen.fr/2978-les-infos-du-30-septembre-2016-les-pionniers-aux-dunes-epee-de-damocles-sur-l-ip-valmy
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14039
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Société Générale   Lun 17 Oct 2016, 00:39

La mise à jour de ce côté là est régulière
http://www.cgtsocgen.fr/2988-les-infos-du-14-octobre-2016-surchauffe-nouvelles-du-front
Ce qui n'enlève rien à une suggestion de démarche telle qu'indiquée plus haut. Ceux qui veulent et en sont informés la saisiront. C'Est ainsi à chaque transfert massif  de personnel d'un grand groupe. Rien de rare donc. Des opportunités à saisir, que l'on peut laisser passer. Par manque de réactivité.

Voir le premier paragraphe et le suivant de l'actualisation du 14 octobre.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13574
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Société Générale   Lun 17 Oct 2016, 00:58

Le problème d'emploi étant visiblement opaque... et tournant en rond.
On ne sait toujours pas qui est demandé et combien de postes sont à pourvoir.... pour le bla-bla c'est plus brillant.

Evoquons la manne financière qui devait se déverser sur Fontenay grace à la société générale dont l'un de nos contributeur affirmait qu'elle était bénéfique et allait diminuer nos impôts...

Nous aurait on une fois de plus raconté des histoires ? parce qu'en matière de diminution des impôts, chez moi ce n'est pas le cas.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12070
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Société Générale   Lun 17 Oct 2016, 01:06

tonton christobal a écrit:
Le problème d'emploi étant visiblement opaque... et tournant en rond.
On ne sait toujours pas qui est demandé et combien de postes sont à pourvoir.... pour le bla-bla c'est plus brillant.

Pour le coup et concrètement, l'annonce pointée par Libellule concerne UN poste d'ingénieur infra...

Libellule a écrit:
Et pour ceux où celles en recherche d'emplois
http://emploi.silicon.fr/723979/expert-infrastructures-hf/

Après si l'on regarde sur les sites de la CFDT et de la CGT Société Générale, on peut constater que pour l'heure leur préoccupation est le projet de réorganisation des Pôles Services Clients qui devrait entrainer des suppressions de postes ce qui correspond à la tendance actuelle du secteur bancaire du fait de la numérisation de celui-ci...

A ce sujet rappelons qu'il était initialement prévu par le gouvernement dans le cadre de la loi Sapin 2 de réduire la durée de validité des chèques d'un an à six mois pour je cite "encourager les Français à employer des moyens de paiement plus modernes (cartes, virements, prélèvements…)" lesquels moyens de paiement accéléreront encore la numérisation du secteur bancaire.... Voir: http://www.plateaufontenay.net/t2145p50-loi-sur-le-renseignement#87658
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14039
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Société Générale   Lun 17 Oct 2016, 01:19

Exact pour tout. Je ne vois toujours pas en quoi l'idée de se bouger localement pour postuler serait une démarche inappropriée. Dans les grands groupes il arrive qu'on ferme des sites et investisse sur d'autres. Centrons nous sur les opportunités locales. Côté impôts la Cfe et la Cvae de 2018 sera pris en compte dans les discussions croisées entre commune, territoire et métropole puisque cela se chiffre en millions. Un vrai enjeu qui mobilise quelques personnes en effet.
Revenir en haut Aller en bas
 
Société Générale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» la Société Générale perd ses boutons!
» Société Générale
» Fraude de €4,9 milliards à la Société Générale
» Përipole - Le projet de la Société Générale
» Représentativité dans la société

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne :: Tribune libre-
Sauter vers: